Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par dominicanus

Écrit par Andrea Cionci (26/12/2021) - Traduction française autorisée : père Walter Covens

Écrit par Andrea Cionci (26/12/2021) - Traduction française autorisée : père Walter Covens

Il était une fois le journalisme d'investigation : les faits, les documents et les témoignages étaient examinés et il n'était pas rare de découvrir que la version transmise d'en haut ne correspondait pas à la vérité.

 

Aujourd'hui, cependant, selon certains, ceux qui écoutent sans critique les versions officielles seraient plus appréciables professionnellement.

 

Et pourtant, sans quelques journalistes un peu pédants et suspicieux, nous ne saurions toujours rien du scandale de la Standard Oil, des crimes de Staline ou du Watergate. Qui sait si même ces collègues injoignables ont dû faire face à des manifestants qui utilisaient - en mode "canon à eau" - l'expression "complotiste", une forme d'enfermement socio-psychologique qui a ensuite été développée par la CIA au début des années 1960 pour ghettoïser les sceptiques de la reconstitution de l'assassinat de Kennedy par la Commission Warren.

 

Quoi qu'il en soit, entrons dans le vif du sujet : nous allons révéler quelle a été, selon toute vraisemblance, la source d'inspiration qui a conduit le pape Ratzinger à insérer deux erreurs de latin flagrantes dans sa Declaratio de sede impedita du 11 février 2013 et à utiliser, tout au long du document, un latin ringard, complété par au moins 20 imperfections linguistiques détectées par des philologues de renommée mondiale tels que Wilfried Stroh et Luciano Canfora. (C'est-à-dire s'ils ont conspiré pour ne pas voir d'erreurs de syntaxe là où il n'y en a pas).

 

L'email codiceratzinger@libero.it fonctionne : nous recevons de nombreux rapports valables et, parmi eux, celui de M. Sergio Modenese qui cite une audience générale du 20 février 2008, où le Pape Benoît XVI, parlant de Saint Augustin, a expliqué comment le Saint d'Hippone, bien qu'excellent latiniste, (comme lui) avait décidé d'utiliser un latin argotique, avec des erreurs, pour COMMUNIQUER AVEC LE PEUPLE. Notamment dans le "Psaume contre le parti de Donat", un évêque africain schismatique. Ce sont les mots du pape Ratzinger :


"ET POUR SE FAIRE COMPRENDRE DES GENS SIMPLES, qui ne pouvaient pas comprendre le grand latin du rhéteur, (Augustin) a dit : je dois aussi écrire avec des fautes de grammaire, dans un latin très simplifié." [...] "Et il l'a fait surtout dans ce Psalmus, une sorte de poésie simple contre les donatistes, pour aider tous les gens à comprendre que ce n'est que dans l'unité de l'Église que se réalise réellement pour tous notre relation avec Dieu et que grandit la paix dans le monde."

 

Vous pouvez trouver le document officiel ICI, sur le site du Vatican - et non sur celui de Terrapiattisti (NDT: en anglais "flat earthers", ceux qui croient que la terre est plate).

 

Or, depuis 2021, nous avons compris (selon la méthode logico-déductive obsolète, mais toujours efficace) que la Declaratio a été écrite EXPRÈS par le pape dans un latin médiocre, puisque la précipitation n'a jamais pu être responsable de ces erreurs. Benoît XVI écrit dans "Ein Leben" (2020) qu'il lui a fallu deux semaines pour composer ces 1700 lignes, qui ont ensuite été transmises à la Secrétairerie d'État pour des corrections formelles et juridiques (!), sous le sceau de la Secret pontifical, (qui sait pourquoi ?).

 

Ces erreurs opportunément insérées doivent donc avoir été destinées à attirer l'attention sur le contenu juridique réel du document.

 

Nous avons découvert, en effet, sur la base du droit canonique étudié par des juristes universitaires (et non par des projections fantaisistes) que la Declaratio annonçait non pas une abdication, mais un Siège empêché.

 

Si le pontife renonce simultanément au munus, le titre de pape, il y a abdication, et le pape n'est plus pape (canon 332.2).

 

S'il renonce, comme l'a fait Ratzinger, de manière factuelle et différée au ministerium, à l'exercice pratique du pouvoir, il ne peut y avoir qu'un Siège empêché et le pape reste LE pape, même confiné. Il n'y a pas de synonymie ou de transitivité entre les deux termes, comme l'explique Mgr Gänswein (ICI). C'est pourquoi "il n'y a qu'un Pape" : Benoît XVI, tandis que François, qu'il soit sympathique ou non, est un anti-pape.

 

Or, le discours sur saint Augustin explique parfaitement comment le pape Ratzinger a VOLONTAIREMENT inséré des erreurs et des imperfections du latin précisément pour AIDER LES GENS à COMPRENDRE, même dans ce cas, la situation d'un évêque schismatique, (le futur antipape) tout comme celle de l'évêque Donat.

 

En fait, de telles divergences n'auraient attiré l'attention que des philologues et des latinistes, mais les journaux auraient alors sûrement titré "Le pape a fait des fautes de latin", comme cela s'est effectivement produit.

 

Bien que quelque temps après nos premières investigations en 2020, le Corriere della Sera ait fait disparaître l'article du Prof. Luciano Canfora de la page nationale de son site web, il en reste néanmoins une trace dans la chronique de Bari - Canfora est de Bari (ICI).

 

Et en fait, grâce à ces gros titres, nous sommes devenus curieux et avons découvert l'extraordinaire, l'incroyable projet eschatologique du pape Benoît, que nous avons appelé "Plan B" et qui circule maintenant dans le monde entier, traduit en sept langues.

 

La recommandation de Monseigneur Gänswein :

 

"Lorsque les sources seront accessibles, TOUTE LA MOSAÏQUE deviendra de plus en plus CLAIRE" (ICI)

 

se confirme une fois de plus : en effet, grâce à un lecteur attentif, nous avons pu retrouver la source d'inspiration de ces très étranges erreurs latines et boucler la boucle.  

 

Cela ressemble-t-il à un argument cohérent ? Avez-vous lu quelque chose qui ne soit pas objectif et/ou logique ?

 

Maintenant, tout collègue qui veut contester l'enquête est le bienvenu : une contradiction sérieuse et documentée est le meilleur service que vous puissiez rendre à vos lecteurs. HONNEUR à Libero qui - vraiment libéralement - accueille des positions de diverses orientations pour un échange fructueux.

 

ICI, en bas, se trouvent les 52 articles dans lesquels tout le travail a été réorganisé : lisez surtout les chapitres 1,2,5,6-14. Bon travail. Si c'est la vérité qui vous intéresse, vous discuterez volontiers des mérites, avec courtoisie professionnelle et raisonnement.

 

Mais il ne s'agit pas d'un jeu : il s'agit d'un sujet extrêmement sérieux qui concerne 1,285 milliard de personnes ; un travail réalisé en investissant des centaines d'heures de travail sur un blog (gratuit, donc), pendant deux ans et avec la participation de dizaines de professionnels et de religieux qui y ont mis leur visage.

 

Laissons donc gentiment le mot "conspiration", quelque peu offensant et galvaudé, à la CIA.

 

 

VOUS TROUVEREZ CI-DESSOUS L'INTÉGRALITÉ DE L'ENQUÊTE DEPUIS LE DÉBUT :

   
L'ENQUÊTE EXTRAORDINAIRE SUR LE PAPE QUI A SAUVÉ L'ÉGLISE - VOICI LES RÉSULTATS DE DEUX ANS DE TRAVAIL 08 SEPTEMBRE 2021
PAPE ET ANTIPAPE : L’ENQUÊTE - POURQUOI LE "RENONCEMENT" À LA PAPAUTÉ DE BENOÎT XVI EST INVALIDE - 1ère partie 09 SEPTEMBRE 2021
PAPE ET ANTI-PAPE : L'ENQUÊTE - BENOÎT XVI N'A PAS ABDIQUÉ, MAIS A ANNONCÉ LE SIÈGE EMPÊCHÉ " - 2ème Partie 10 SEPTEMBRE 2021
PAPE ET ANTIPAPE : L’ENQUÊTE - FLORES D’ARCAIS : LE MONDE ENTIER ÉTAIT CONTRE LE PAPE RATZINGER - 3ème partie 10 SEPTEMBRE 2021
PAPE ET ANTIPAPE : L’ENQUÊTE - LES ENNEMIS DE BENOÎT XVI DANS L’ÉGLISE - 4ème partie 11 SEPTEMBRE 2021
PAPE ET ANTIPAPE – L'ENQUÊTE : LE SCHISME PURIFICATEUR CRÉE PAR BENOÎT XVI – 5ème partie 15 SEPTEMBRE 2021
PAPE ET ANTIPAPE - L’ENQUÊTE : LE "RATZINGER CODE" PAR LEQUEL BENOÎT XVI COMMUNIQUE DEPUIS HUIT ANS - 6ème partie 15 SEPTEMBRE 2021
PAPE ET ANTIPAPE : L’ENQUÊTE - 2ème MESSAGE DE BENOÎT XVI : "NE VOUS MÉPRENEZ PAS, JE N’AI PAS ABDIQUÉ" - 7ème partie 16 SEPTEMBRE 2021
PAPE ET ANTIPAPE : L’ENQUÊTE - "DÉCODER" LES DEUX LETTRES DE BENOÎT XVI AU CARD. BRANDMÜLLER - 8ème partie 17 SEPTEMBRE 2021
PAPE ET ANTIPAPE : L’ENQUÊTE - DÉCODER LA NOUVELLE LETTRE DE BENOÎT XVI AU CARD. ROUCO ET LA 2e AU CARD. BRANDMÜLLER - 9ème partie 18 SEPTEMBRE 2021
PAPE ET ANTIPAPE : L’ENQUÊTE - BENOÎT XVI : "JE POURRAIS ÊTRE LE DERNIER PAPE". ET FRANÇOIS QUI EST-IL ALORS? - 10ème partie 19 SEPTEMBRE 2021
PAPE ET ANTIPAPE : L’ENQUÊTE - RÉSOLUTION DE L’ÉNIGME DE LA MOZETTE ROUGE EN "RATZINGER CODE" : POURQUOI BERGOGLIO EST-IL VÊTU DE BLANC? - 11ème partie 21 SEPTEMBRE 2021
PAPE ET ANTIPAPE : L’ENQUÊTE - L’EXCELLENT LATINISTE RATZINGER FIT EXPRÈS DES ERREURS DANS LE LATIN DE LA "DECLARATIO" - 12ème partie 22 SEPTEMBRE 2021
   
   
PAPE ET ANTIPAPE : L’ENQUÊTE - LES JEUX DE MOTS DU "RATZINGER CODE" PAR VALENTIN ET LE CARNAVAL ALLEMAND - 13ème partie 23 SEPTEMBRE 2021
LE PAPE ET L’ANTIPAPE : L’ENQUÊTE - LA FARCE DU PAPE BENOÎT AU VATICANISTE : "JE M’HABILLE EN BLANC FAUTE D’AUTRES HABITS" - 14ème partie 24 SEPTEMBRE 2021
PAPE ET ANTIPAPE : L’ENQUÊTE - LE "PLAN B" ANTI-USURPATION PRÉPARÉ PAR WOJTYLA ET RATZINGER DEPUIS 1983 - 15ème partie 25 SEPTEMBRE 2021
PAPE ET ANTIPAPE : L’ENQUÊTE - IGNORANT LA RENONCIATION INVALIDE, LES SUCCESSEURS DE BERGOGLIO SERONT TOUS ANTIPAPES - 16ème partie 28 SEPTEMBRE 2021
PAPE ET ANTIPAPE : L’ENQUÊTE - CONTRAIRE AU LOGIQUE "RATZINGER CODE", LE SYMBOLIQUE/ÉSOTÉRIQUE "BERGOGLIO CODE" - 17ème partie 29 SEPTEMBRE 2021
   
   
PAPE ET ANTIPAPE : L’ENQUÊTE - LA PROPHÉTIE DE RATZINGER S’ACCOMPLIT : ON RETOURNE AUX CATACOMBES. MESSES CLANDESTINES "UNA CUM BENEDICTO" - 18ème partie 30 SEPTEMBRE 2021
LE PAPE ET L’ANTIPAPE : L’ENQUÊTE - LES TERRIBLES RISQUES QU'ENCOURT MGR. VIGANÒ SANS UNE PAROLE DÉFINITIVE SUR LE PAPE - 19ème partie 01 OCTOBRE 2021
PAPE ET ANTIPAPE : L’ENQUÊTE - L'AFFAIRE DE LA PIZZA POUR EXPLIQUER LE SIÈGE EMPÊCHÉ ET LE "RATZINGER CODE" - 20ème partie 02 OCTOBRE 2021
   
PAPE ET ANTIPAPE : L’ENQUÊTE - "MARIE QUI DÉFAIT LES NŒUDS" : UN CULTE BERGOGLIEN RICHE D’ÉSOTÉRISME - 21ème partie 04 OCTOBRE 2021
   
Andrea Cionci - La mauvaise et la bonne nouvelle. Réponse à Mascarucci - 22ème partie de l'enquête 05 OCTOBRE 2021
PAPE ET ANTIPAPE : L’ENQUÊTE - "FRATELLI TUTTI" = ITALIE FINIE. LA LÉGITIMITÉ DE BERGOGLIO CONCERNE AUSSI LES LAÏCS - 23ème partie 06 OCTOBRE 2021
PAPE ET ANTIPAPE : L’ENQUÊTE - POURQUOI BENOÎT NE RÉCLAME PAS LE TRÔNE. UN CONTE MILITAIRE POUR EXPLIQUER "LE PLAN B" - 24ème partie 07 OCTOBRE 2021
PAPE ET ANTIPAPE : L’ENQUÊTE - SA CROIX MAÇONNIQUE VIENT D’ÊTRE DÉCOUVERTE, BERGOGLIO LA CHANGE. APRÈS 29 ANS - 25ème partie 08 OCTOBRE 2021
PAPE ET ANTIPAPE : L’ENQUÊTE - BERGOGLIO : UN GÉANT AUX PIEDS D’ARGILE. UN SOUFFLE SUFFIRA - 26ème partie 09 OCTOBRE 2021
PAPE ET ANTIPAPE : L’ENQUÊTE - L’ESPRIT SAINT EST-IL DEVENU MODERNISTE, OU BIEN BERGOGLIO N’EST-IL PAS LE PAPE? ART.892 DU CATÉCHISME - 27ème partie 10 OCTOBRE 2021
Pape et antipape: l'enquête - L'anti-logique de l'antipape infecte également les vrais catholiques - 28ème partie 12 OCTOBRE 2021
PAPE ET ANTIPAPE : L’ENQUÊTE - LES JOURNALISTES ET L’ESQUIVE DE LA "MAGNA QUAESTIO" SUR LA NON-RENONCIATION DE BENOÎT XVI - 29ème partie 13 OCTOBRE 2021
IPAPE ET ANTIPAPE : L’ENQUÊTE - LA TRISTE FIN D’ENZO BIANCHI ANTICIPATION "IN VITRO" DE L’EFFONDREMENT BABELIQUE DE L’ANTI-ÉGLISE - 30ème partie 14 OCTOBRE 2021
LE PAPE ET L’ANTIPAPE : L’ENQUÊTE - LES 226 ÉVÊQUES ITALIENS NE RÉPONDENT PAS À UNE FIDÈLE ET SNOBENT LA MAGNA QUÆSTIO - 31ème partie 15 OCTOBRE 2021
PAPE ET ANTIPAPE : L’ENQUÊTE - LE "RATZINGER CODE" EST UNE RÉALITÉ : INTELLECTUELS COURAGEUX VS. ÉVÊQUES - 32ème partie 20 OCTOBRE 2021
PAPE ET ANTIPAPE : L’ENQUÊTE - CONTRE LA PLUS GRANDE IMPOSTURE, DITES LA PLUS GRANDE VÉRITÉ : "LE PAPE EST BENOÎT XVI" - 33ème partie 23 OCOTBRE 2021
PAPE ET ANTIPAPE : L’ENQUÊTE - CE QU’AURAIT ÉTÉ UNE VÉRITABLE RENONCIATION DE BENOÎT XVI - 34ème partie 24 OCTOBRE 2021
PAPE ET ANTIPAPE : L’ENQUÊTE - LES MILLE EXCUSES DE DON ABBONDIO : POURQUOI ON NIE/ON ÉVITE LA "MAGNA QUAESTIO" - 35ème partie 28 OCTOBRE 2021
PAPE ET ANTIPAPE : L’ENQUÊTE - L’EXEMPLE DU COUCOU : LES VRAIS CATHOLIQUES SERONT JETÉS DU "NID PÉTRINIEN" - 36ème partie 29 OCTOBRE 2021
PAPE ET ANTIPAPE : L’ENQUÊTE - L’ANTI-MESSE DE BERGOGLIO POUR LES "GOUMIERS" MAROCAINS : 60.000 VIOLS ET MEURTRES D’ITALIENS - 37ème partie 03 NOVEMBRE 2021
PAPE ET ANTIPAPE : L’ENQUÊTE - LA TRAGÉDIE DES 30 MINUTES. LETTRE À ALDO MARIA VALLI - 38ème partie 06 NOVEMBRE 2021
PAPE ET ANTIPAPE : L’ENQUÊTE - COMMENT AGIT LA "FORCE D'ÉGAREMENT" AVEC LE SABOTAGE DU NOTRE PÈRE - 39ème partie 09 NOVEMBRE 2021
PAPE ET ANTIPAPE : L’ENQUÊTE - PRÊTRES ET ÉVÊQUES QUI ONT DIT "NON" À L’ANTIPAPE - 40ème partie 10 NOVEMBRE 2021
PAPE ET ANTIPAPE : L’ENQUÊTE - UN PAPE NON CATHOLIQUE N’EXISTE PAS. CRITIQUE CONSTRUCTIVE DE MGR VIGANÒ - 41ème partie 18 NOVEMBRE 2021
Benoît XVI nous répond par lettre de son siège empêché : confirmation de notre démonstration - 42ème partie 04 DECEMBRE 2021
PAPE ET ANTIPAPE : L’ENQUÊTE - LE CARDINAL MONTEZEMOLO RÉVÈLE LE MYSTÈRE DES ARMOIRIES DE BENOÎT XVI - 43ème partie 09 DECEMBRE 2021
PAPE ET ANTIPAPE : L’ENQUÊTE - MESSORI : LE PAPE RATZINGER EST DÉTENU AU SECRET - 44ème partie 12 DECEMBRE 2021
PAPE ET ANTIPAPE : L’ENQUÊTE - LA NOUVELLE (ANTI) CRÈCHE DE LA PACHAMAMA DE BERGOGLIO - 45ème partie 13 DECEMBRE 2021
PAPE ET ANTIPAPE : L’ENQUÊTE - LES TRADITIONALISTES QUI S’OPPOSENT AU "PLAN B" DU PAPE RATZINGER - 46ème partie 14 DECEMBRE 2021
PAPE ET ANTIPAPE : L’ENQUÊTE - L’ABSURDE TRADITIONALISME LÉGITIMISTE DE BERGOGLIO - 47ème partie 16 DECEMBRE 2021
PAPE ET ANTIPAPE : L’ENQUÊTE - LA FICTION BERGOGLIENNE ENTRE "LES DEUX PAPES" ET "FRANÇOIS ET LES INVISIBLES" - 48ème partie 17 DECEMBRE 2021
PAPE ET ANTIPAPE : L’ENQUÊTE - DÉCOUVERTE D’UN "RATZINGER CODE" EN MONDOVISION DE CASTEL GANDOLFO - 49ème partie 19 DECEMBRE 2021
PAPE ET ANTIPAPE : L’ENQUÊTE - MAIS Y A-T-IL UN SEUL PAPE OU DEUX ? RÉPONSE AU PÈRE CAVALCOLI - 50ème partie 22 DECEMBRE 2021
LE PAPE ET ANTIPAPE : L’ENQUÊTE - UN MINISTÈRE ÉLARGI ? UN PAPE LÉGITIME ET UN ILLÉGITIME. MGR. GÄNSWEIN EN RATZINGER CODE - 51ème partie 23 DECEMBRE 2021
PAPE ET ANTIPAPE : L’ENQUÊTE - LE "MONDE NOUVEAU" PAR BENOÎT XVI, LE VRAI PAPE QUI NE DIT QUE LA VÉRITÉ - 52ème partie 25 DECEMBRE 2021
PAPE ET ANTIPAPE : L’ENQUÊTE - LE PAPE RATZINGER : VOILÀ POURQUOI LES ERREURS DE LATIN. AUTRE QUE LE COMPLOT - 53ème partie 27 DECEMBRE 2021
 
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
L
L’argument de M. Sergio Modenese inspiré par l’exemple de Saint Augustin est très intéressant. Il est à relier à l’article de Flavien Blanchot publié le 13 février 2013, soit deux jours après la Declaratio. : https://fr.novopress.info/132011/un-acte-nul-etranges-fautes-de-latin-dans-la-renonciation-de-benoit-xvi/ <br /> <br /> Le journaliste français y cite une source ecclésiastique restée anonyme : « il ne s’agit pas seulement de purisme. C’est un principe certain dans le droit canon traditionnel que tout rescrit, bref ou bulle du pape qui contient une faute de latin est nul. Saint Grégoire VII (Registrum 1.33) déclara nul un privilège accordé à un monastère par son prédécesseur Alexandre II, « en raison de la corruption de la latinité », qui constitue « un signe tout à fait évident ».<br /> La décrétale Ad audientiam du pape Lucius III, qui figure dans le corps du droit canon (Décrétales de Grégoire IX, l. I, titre III, de Rescriptis, c. XI) pose que « la fausse latinité invalide un rescrit du pape ». Le pape interdit de prêter foi à une lettre pontificale « puisqu’elle contient une faute de construction évidente ». La glose (dans le texte officiel corrigé publié sur ordre du pape Grégoire XIII en 1582) explique à ce propos qu’un rescrit du pape « ne doit contenir aucune faute », puisqu’il est « élaboré avec beaucoup de temps ». Une faute de latin constitue une telle présomption de nullité qu’aucune preuve en sens contraire ne peut être admise.<br /> Dire qu’un texte est nul ne signifie pas nécessairement qu’il s’agisse d’un faux. Mais il a du moins été rédigé sans délibération suffisante : il peut être obreptice et subreptice, comme on dit, c’est-à-dire avoir été obtenu par surprise, en dissimulant de vraies informations ou en en donnant de fausses, ou alors avoir été arraché par des pressions. Bref, une faute de latin et tout particulièrement de construction dans un texte pontifical, c’est l’équivalent ecclésiastique d’ « Omar m’a tuer ».<br /> <br /> Il apparaît donc que dès le départ des « insiders » ont exprimé des doutes sur la validité de la Declaratio. Doutes s’appuyant sur le texte lui-même, criblé de fautes de latin. Mais cela n’a eu aucun autre écho, le clan Bergo ayant fait très rapidement le ménage, y compris bien sûr dans la traduction erronée en langues modernes, afin de camoufler le problème. Camouflage qui constitue en lui-même une signature, et donc une preuve que tout était en place dans le système pour prendre le relais et créer toutes les apparences de la succession légitime. <br /> <br /> En d’autres termes, les traîtres étaient là, bien installés, prêts à l’action, et ils ont fort bien manœuvré pour obtenir un semblant d’universalis adhesio. <br /> Mais le caillou est toujours dans la chaussure…<br /> Et ça commence à faire mal.
Répondre
D
En effet... et le Frère Alexis Bugnolo a, lui aussi, abondé dans ce sens. Je ne me souviens pas avec précision si Estefania Acosta fait état de cet argument dans son livre. Il me semble que si. À vérifier.