Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Praedicatho homélies à temps et à contretemps
Homélies du dimanche, homilies, homilieën, homilias. "C'est par la folie de la prédication que Dieu a jugé bon de sauver ceux qui croient" 1 Co 1,21 LA PLUPART DES ILLUSTRATIONS DE CE BLOG SONT TIRÉES DE https://www.evangile-et-peinture.org/ AVEC LA PERMISSION DE L'AUTEUR 2 968 Articles 1 000 656 Visites 2 502 274 Pages vues

LE PAPE ET L’ANTIPAPE : L’ENQUÊTE - LES 226 ÉVÊQUES ITALIENS NE RÉPONDENT PAS À UNE FIDÈLE ET SNOBENT LA MAGNA QUÆSTIO - 31ème partie

dominicanus #Benoit XVI, #Il est vivant !, #Porta fidei, #actualités
Traduction française autorisée : père Walter Covens

Traduction française autorisée : père Walter Covens

 

 

***

 

 

Il y a deux jours, nous avons traité de la stratégie "passive-agressive" des grands médias qui prétendent ignorer la Magna Quæstio sur la non-renonciation de Benoît XVI, tentant ainsi d'isoler les "foyers de vérité". C'est un autre indice convaincant que le "plan" B du pape Ratzinger, que nous avons traité jusqu'à présent, est une réalité objective. (L'enquête complète se trouve en bas de page).

 

 

Du film "The Unholy" 2021

 

Mais plus intéressante encore est l'expérience d'un de nos lecteurs qui, au cours des derniers mois, a envoyé une demande désespérée de clarification aux 226 diocèses italiens, d'Acerenza à Volterra (nous avons la documentation), intitulée : "De la part des fidèles, une prière sincère". L'e-mail a été consulté - avec notification - par 217 adresses.

 

Voici le texte :

 

"Nous avons besoin d'explications urgentes de la part des pasteurs que notre Seigneur Jésus-Christ a placés pour garder son troupeau. Nous prions Votre Révérende Excellence de lire avec une extrême attention les articles ci-dessous, qui sont extrêmement détaillés, rapportent des faits indiscutables et sont largement lus non seulement en Italie, mais aussi à l'étranger. Élevez votre voix pour nous confirmer dans la Vraie Foi, celle qui est restée inchangée depuis deux mille ans, celle que le Christ nous a ordonné de suivre : "Si un ange vous annonce un autre Évangile que celui qui vous a été donné, qu'il soit anathème" (Saint Paul, Lettre aux Galates 1, 6-10) "Veillez à ce que personne ne vous trompe ; beaucoup viendront en mon nom, disant : Je suis le Christ, et ils égareront beaucoup de gens. Plusieurs faux prophètes s'élèveront, et ils séduiront beaucoup de gens." (Matthieu 24:4-5). Démasquez les loups déguisés en brebis : "Gardez-vous des faux prophètes qui viennent à vous en habits de brebis, mais qui, au fond, sont des loups ravisseurs" (Matthieu 7:15).

 

Le lecteur a ensuite joint des liens vers les articles suivants :

 

Pourquoi la renonciation de BENOÎT XVI est invalide ;

La reconstruction du "plan B" ;

Les cryptomessages dans la dernière interview de BENOÎT XVI ;

Le silence du journaliste Massimo Franco aux questions ;

Un système pour choisir le successeur ;

Le Vatican admet que le pape émérite n'existe pas.

Le juriste Sanchez explique la ligne de succession antipapale de François.

 

 Eh bien, seuls 5 évêques sur 226 ont répondu ... et voici comment :

 

  1. Mais vous rendez-vous compte que vous confiez votre foi à l'infâme journal Libero quotidiano ?
  2. Lisez des choses plus utiles et surtout plus édifiantes et vraies.
  3. ....
  4. Cher Monsieur, si vous êtes un adulte, pourquoi croyez-vous encore aux contes de fées ?
  5. S'il vous plaît, arrêtez avec ces contes de fées et de semer la discorde. Donnez plutôt votre prière comme un acte de foi, un acte d'espérance et un acte de charité que l'Église a toujours soutenu. Plutôt que de poursuivre les tromperies mentionnées ci-dessous, faites des œuvres de charité et de service concrets, conformément à l'invitation du Seigneur Jésus. Je vous demande la faveur de ne plus m'envoyer de choses comme celles que vous m'avez envoyées. J'ai d'autres choses à faire... Merci !

 

Toute personne ayant un minimum d'honnêteté intellectuelle reconnaîtra que, que l'on soit d'accord ou non, notre enquête est richement documentée et rationnellement argumentée.

 

Si quelqu'un vous présentait un dossier épais sur le fait que votre père, par exemple, pourrait être dans un état très difficile, ou en grave danger, même si vous n'avez pas la moindre confiance en l'orateur, ne voudriez-vous pas examiner soigneusement le matériel pour lever tout doute ? Ne voudriez-vous pas rassurer vos proches inquiets avec des arguments solides ?

 

Ne pensez-vous pas, par conséquent, que la question aurait dû être examinée TRÈS ATTENTIVEMENT par les évêques, les successeurs des Apôtres, puisqu'il s'agit de la liberté du Pape, du Pater Patrum, de l'usurpation du trône de Pierre par un antipape et du salut de l'Église pour les siècles à venir ?

 

MAIS LE PLUS IMPORTANT : pourquoi AUCUN ÉVÊQUE n'a répondu en citant un article du Code de droit canonique pour réfuter ce qui a été dit - depuis mars - dans la version imprimée d'un JOURNAL NATIONAL italien après la publication d'un texte juridique, sur un sujet qui a été répété des dizaines d'autres fois dans le même journal, ainsi que sur les blogs des vaticanistes les plus autorisés et sur les sites web et les journaux du monde entier ?

 

Il est légitime de supposer que les évêques N'ONT PAS D'ARGUMENTS CANONIQUES À OPPOSER. Ou qu'ils NE VEULENT PAS défendre le Saint Père Benoît XVI, ce qui justifie, une fois de plus, le "Plan B" du Pape Ratzinger pour purifier l'Eglise.

 

Le silence des 199 autres évêques ne permet pas de savoir ce qu'ils pensent, mais il n'a certainement pas clarifié les incertitudes d'une fidèle en détresse. Si notre enquête était fausse du début à la fin, ils n'auraient même pas fait taire le "scandale".

 

Si, par contre, ces prélats étaient d'accord avec les résultats que nous avons expliqués, en restant silencieux, sans agir, ils porteraient plusieurs graves responsabilités d'ordre spirituel, selon la foi catholique elle-même.

 

Théoriquement, un évêque qui aurait connaissance d'une telle situation et resterait "inconscient" pourrait se rendre coupable des faits suivants : non-assistance au pape, doute obstiné, apostasie, trahison de l'Église, complicité d'hérésie et de mensonge, complicité de destruction du catholicisme... Bref, d'un point de vue catholique, il y aurait de quoi finir en enfer "directement et sans passer par la case 'départ'".

 

Mais, après tout, comme nous ne sommes pas théologiens, nous avons demandé un avis qualifié à un prêtre fidèle au vrai pape, Benoît XVI, qui nous envoie cette réflexion :

 

"Nous ne voyons que l'extérieur, les faits, et nous n'entendons que les paroles, et ce que nous pouvons dire, c'est que la grande et véritable guerre est celle des esprits, elle se déroule à l'intérieur de la conscience de chacun de nous : entre la Vérité et le mensonge ; en bref : si nous préférons l'amour à la Vérité et à la gloire de Dieu, ou l'amour à notre propre "moi" (intérêt, paresse, esquive des problèmes pour ne pas en avoir, peurs diverses). Celui qui aime ces choses plus que la Vérité, dit le Seigneur, "n'est pas digne de Lui". Le peu de foi, la perte de la Foi se traduit par l'infidélité, par la trahison, et se manifeste par le dire et le non dire, par le "oui mais non", par le "non mais oui". Ou en ne disant pas quand c'est le devoir de le faire, sinon on manque à son devoir, on pèche par omission et par scandale. "Ses gardiens sont tous aveugles, ils ne remarquent rien. Ce sont tous des chiens muets, incapables d'aboyer ; ils somnolent accroupis, ils aiment somnoler. Mais ces chiens avides, qui ne peuvent se rassasier, sont les bergers incapables de comprendre. Chacun suit sa propre voie, chacun s'occupe de son propre intérêt, sans exception" (Isaïe 56, 10-11). 

"Même parmi les chefs, beaucoup croyaient en lui, mais ils ne le reconnaissaient pas ouvertement à cause des pharisiens, de peur d'être expulsés de la synagogue ; car ils aimaient la gloire des hommes plus que la gloire de Dieu" (Jn 12, 42-43).

Il est différent de savoir attendre le moment, de savoir à qui parler et ce qu'il faut dire précisément. Cela dépend du degré d'autorité (responsabilité) dont dispose chaque personne. Saint Paul a admonesté publiquement son supérieur, le premier pape, parce qu'un certain comportement ambigu et craintif de sa part a conduit à l'erreur, a provoqué le scandale. La correction doit être fraternelle, jamais anti-fraternelle, mais toujours dans la Vérité "qui nous rend libres". "Celui qui appartient à la Vérité entend ma voix", dit le Seigneur à Pilate, et il n'est pas nécessaire qu'il fasse de grandes recherches pour se rendre compte si "ce berger" correspond dans ce qu'il dit et fait à l'unique "Bon Pasteur".

Que personne ne se trompe. Chacun d'entre nous doit rendre des comptes à Dieu. Qu'Il nous donne la grâce de l'amour de la Vérité".

 

***

 

 

CI-DESSOUS, TOUTE L'ENQUÊTE DEPUIS LE DÉBUT :

 

 

L'ENQUÊTE EXTRAORDINAIRE SUR LE PAPE QUI A SAUVÉ L'ÉGLISE - VOICI LES RÉSULTATS DE DEUX ANS DE TRAVAIL

 

PAPE ET ANTIPAPE : L’ENQUÊTE - POURQUOI LE "RENONCEMENT" À LA PAPAUTÉ DE BENOÎT XVI EST INVALIDE - 1ère partie

 

PAPE ET ANTI-PAPE : L'ENQUÊTE - BENOÎT XVI N'A PAS ABDIQUÉ, MAIS A ANNONCÉ LE SIÈGE EMPÊCHÉ " - 2ème Partie

 

PAPE ET ANTIPAPE : L’ENQUÊTE - FLORES D’ARCAIS : LE MONDE ENTIER ÉTAIT CONTRE LE PAPE RATZINGER - 3ème partie

 

PAPE ET ANTIPAPE : L’ENQUÊTE - LES ENNEMIS DE BENOÎT XVI DANS L’ÉGLISE - 4ème partie

 

PAPE ET ANTIPAPE – L'ENQUÊTE : LE SCHISME PURIFICATEUR CRÉE PAR BENOÎT XVI – 5ème partie

 

PAPE ET ANTIPAPE - L’ENQUÊTE : LE "RATZINGER CODE" PAR LEQUEL BENOÎT XVI COMMUNIQUE DEPUIS HUIT ANS - 6ème partie

 

PAPE ET ANTIPAPE : L’ENQUÊTE - 2ème MESSAGE DE BENOÎT XVI : "NE VOUS MÉPRENEZ PAS, JE N’AI PAS ABDIQUÉ" - 7ème partie

 

PAPE ET ANTIPAPE : L’ENQUÊTE - "DÉCODER" LES DEUX LETTRES DE BENOÎT XVI AU CARD. BRANDMÜLLER - 8ème partie

 

PAPE ET ANTIPAPE : L’ENQUÊTE - DÉCODER LA NOUVELLE LETTRE DE BENOÎT XVI AU CARD. ROUCO ET LA 2e AU CARD. BRANDMÜLLER - 9ème partie

 

PAPE ET ANTIPAPE : L’ENQUÊTE - BENOÎT XVI : "JE POURRAIS ÊTRE LE DERNIER PAPE". ET FRANÇOIS QUI EST-IL ALORS? - 10ème partie

 

PAPE ET ANTIPAPE : L’ENQUÊTE - RÉSOLUTION DE L’ÉNIGME DE LA MOZETTE ROUGE EN "RATZINGER CODE" : POURQUOI BERGOGLIO EST-IL VÊTU DE BLANC? - 11ème partie

 

1PAPE ET ANTIPAPE : L’ENQUÊTE - L’EXCELLENT LATINISTE RATZINGER FIT EXPRÈS DES ERREURS DANS LE LATIN DE LA "DECLARATIO" - 12ème partie

 

PAPE ET ANTIPAPE : L’ENQUÊTE - LES JEUX DE MOTS DU "RATZINGER CODE" PAR VALENTIN ET LE CARNAVAL ALLEMAND - 13ème partie

 

LE PAPE ET L’ANTIPAPE : L’ENQUÊTE - LA FARCE DU PAPE BENOÎT AU VATICANISTE : "JE M’HABILLE EN BLANC FAUTE D’AUTRES HABITS" - 14ème partie

 

PAPE ET ANTIPAPE : L’ENQUÊTE - LE "PLAN B" ANTI-USURPATION PRÉPARÉ PAR WOJTYLA ET RATZINGER DEPUIS 1983 - 15ème partie

 

PAPE ET ANTIPAPE : L’ENQUÊTE - IGNORANT LA RENONCIATION INVALIDE, LES SUCCESSEURS DE BERGOGLIO SERONT TOUS ANTIPAPES - 16ème partie

 

PAPE ET ANTIPAPE : L’ENQUÊTE - CONTRAIRE AU LOGIQUE "RATZINGER CODE", LE SYMBOLIQUE/ÉSOTÉRIQUE "BERGOGLIO CODE" - 17ème partie

 

PAPE ET ANTIPAPE : L’ENQUÊTE - LA PROPHÉTIE DE RATZINGER S’ACCOMPLIT : ON RETOURNE AUX CATACOMBES. MESSES CLANDESTINES "UNA CUM BENEDICTO" - 18ème partie

 

LE PAPE ET L’ANTIPAPE : L’ENQUÊTE - LES TERRIBLES RISQUES QU'ENCOURT MGR. VIGANÒ SANS UNE PAROLE DÉFINITIVE SUR LE PAPE - 19ème partie

 

PAPE ET ANTIPAPE : L’ENQUÊTE - L'AFFAIRE DE LA PIZZA POUR EXPLIQUER LE SIÈGE EMPÊCHÉ ET LE "RATZINGER CODE" - 20ème partie

 

PAPE ET ANTIPAPE : L’ENQUÊTE - "MARIE QUI DÉFAIT LES NŒUDS" : UN CULTE BERGOGLIEN RICHE D’ÉSOTÉRISME - 21ème partie

 

Andrea Cionci - La mauvaise et la bonne nouvelle. Réponse à Mascarucci - 22ème partie de l'enquête

 

PAPE ET ANTIPAPE : L’ENQUÊTE - "FRATELLI TUTTI" = ITALIE FINIE. LA LÉGITIMITÉ DE BERGOGLIO CONCERNE AUSSI LES LAÏCS - 23ème partie

 

PAPE ET ANTIPAPE : L’ENQUÊTE - POURQUOI BENOÎT NE RÉCLAME PAS LE TRÔNE. UN CONTE MILITAIRE POUR EXPLIQUER "LE PLAN B" - 24ème partie

 

PAPE ET ANTIPAPE : L’ENQUÊTE - SA CROIX MAÇONNIQUE VIENT D’ÊTRE DÉCOUVERTE, BERGOGLIO LA CHANGE. APRÈS 29 ANS - 25ème partie

 

PAPE ET ANTIPAPE : L’ENQUÊTE - BERGOGLIO : UN GÉANT AUX PIEDS D’ARGILE. UN SOUFFLE SUFFIRA - 26ème partie

 

Pape et antipope: l'enquête - L'anti-logique de l'antipapa infecte également les vrais catholiques - 28ème partie

 

PAPE ET ANTIPAPE : L’ENQUÊTE - LES JOURNALISTES ET L’ESQUIVE DE LA "MAGNA QUAESTIO" SUR LA NON-RENONCIATION DE BENOÎT XVI - 29ème partie

 

PAPE ET ANTIPAPE : L’ENQUÊTE - LA TRISTE FIN D’ENZO BIANCHI ANTICIPATION "IN VITRO" DE L’EFFONDREMENT BABELIQUE DE L’ANTIQUITÉ - 30ème partie

 

LE PAPE ET L’ANTIPAPE : L’ENQUÊTE - LES 226 ÉVÊQUES ITALIENS NE RÉPONDENT PAS À UNE FIDÈLE ET SNOBENT LA MAGNA QUÆSTIO - 31ème partie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
L
Tout fidèle a droit à être éclairé sur l'identité de celui auquel il se remet en tant que Successeur de Pierre.
Le "silence assourdissant" des évêques sur le sujet a en effet de quoi choquer.
De mon point de vue, il est surtout dû au fait que, au-delà de la peur et du manque de personnalité de beaucoup de pasteurs, un combat sourd continue au sein de l'église catholique entre ceux qui soutiennent encore sans le dire ouvertement la "ligne Benoît" et ceux qui soutiennent celle de François.
On peut penser en effet que des proches de Benoît XVI (le cardinal Burke, Mgr Sarah, et autres) ont voulu "l'aider" en soulignant les irrégularités de la forme qu'il avait choisie; et que Benoît XVI a dit aux uns et aux autres (car ne nous y trompons pas tout le monde à Rome est au courant) : "c'est ainsi que je l'entends, vous signez en bas et vous vous taisez jusqu'à ce que le Père me rappelle à lui."
Tous sont, je pense, pris par une promesse, un lien de silence, qui laisse faire le Katechon et permet avec le temps le "dévoilement" des intentions cachées des loups qui ont pris le pouvoir au Vatican.
Cela dit, en bas de la hiérarchie, une ignorance crasse règne souvent à ce sujet. J'ai écrit personnellement à chacun des prêtres de mon diocèse en reprenant les articles-clé du Droit Canon. Les réponses obtenues vont du "je vous ai compris" au "voyons, ne soyez pas ridicule !". Et les arguments canoniques en faveur de Francesco ne valent pas un sesterce. Mais au moins chacun aura été prévenu adéquatement...
Suite à cela, mon évêque m'a écrit... en m'envoyant une interview de Benoît XVI où celui-ci affirme d'une part qu'il a renoncé à exercer son ministerium (exactement ce que nous disons), et d'autre part où il indique malicieusement avoir gardé la soutane blanche "pour des raisons pratiques", n'en ayant trouvé aucune noire à sa taille !!!!;-)
Faute de prophètes au sein du clergé, l'hiver arrive sur l'église de France.
Répondre
Facebook Twitter RSS Contact