Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Praedicatho homélies à temps et à contretemps
Homélies du dimanche, homilies, homilieën, homilias. "C'est par la folie de la prédication que Dieu a jugé bon de sauver ceux qui croient" 1 Co 1,21 LA PLUPART DES ILLUSTRATIONS DE CE BLOG SONT TIRÉES DE https://www.evangile-et-peinture.org/ AVEC LA PERMISSION DE L'AUTEUR 2 968 Articles 1 000 656 Visites 2 502 274 Pages vues

L'antipape blasphème le Dieu vivant en appelant à la mort pour tous par vaccination

dominicanus #Benoit XVI, #Il est vivant !, #Porta fidei, #actualités
Traduction française autorisée : père Walter Covens

Traduction française autorisée : père Walter Covens

 

 

***

 

Il arrive un moment où les partisans deviennent plus ridicules que le chef qu’ils suivent. Et ce moment arrive tous les jours dans le cas des adeptes de l’Anti-Pape, Jorge Mario Bergoglio.

 

 

 

Dans son dernier coup diabolique, il a, « au nom de Dieu », appelé à l’institution de salaires universels pour tous, qu’ils travaillent ou non, et la disponibilité de la Mort-par-Vaxxination pour tous — dans une tentative évidente de s’assurer que personne ne reçoive jamais ce salaire pendant longtemps.

 

C’est un blasphème du Dieu vivant d’appeler au nom de Dieu pour ce qui tue Ses créatures et les rend indolentes. C’est un blasphème parce qu’Il est le Dieu de la Vie et le Dieu qui a ordonné à l’homme de travailler dans la sueur comme une punition pour le péché d’Adam.

 

Mais c’est un blasphème, surtout, d’invoquer le Saint Nom de Dieu en appelant à de telles choses.

 

Ce que font ceux qui appellent Bergoglio dans le canon de la messe, et qui assistent à de telles messes est, cependant, un plus grand blasphème.  Ils assistent à la Messe pour recevoir le Sacrement et payer ainsi le prix pour considérer comme insignifiant que le Saint Sacrifice de Jésus-Christ est offert en communion avec l’homme le plus anti-christique qui ait jamais vécu : qui a empêché les fidèles de célébrer Pâques pour la première fois en 2000 ans, qui par ses ordres les a forcés à assister à la messe blasphémant le Dieu vivant en portant le masque et en sacrilège, en acceptant que son corps soit lâché dans leurs mains comme un biscuit.

 

Pour ne pas être appelés schismatiques du mondialisme ou du régime, ils ont vendu leurs âmes pour les actes de péché et de honte.

 

Tel est le triste sort de ceux qui appellent l’Anti-Pape « le Pape ».

 

Ce sont les chrétiens qui ont donné le pouvoir à la Bête, afin qu’en tant que pape, et maintenant au nom de Dieu, il puisse convaincre 1,2 milliard de catholiques de prendre le Vaxx de la Mort et de mourir. Ce sont les catholiques qui ont donné le pouvoir au faux prophète, afin qu’il puisse être obéi en toute impunité en ordonnant aux prêtres et aux séminaristes d’être tués comme condition pour rester dans le ministère ou être ordonnés.

 

Ce sont les hommes rebelles et fiers qui, pour le bien d’un spectacle extérieur public, prétendent déclarer le bien le mal et le mal le bien.

 

Ce sont les disciples, non de Jésus-Christ, mais de l’Anti-Christ à venir.

 

 

NDT : voici la traduction française des paroles blasphématoires prononcées par Mgr Bergoglio (source: Vatican News)

 

 

Photo satirique, mais qui illustre bien les propos de l'antipape

 

 

«Je veux demander à tout le monde, au nom de Dieu. Aux grands laboratoires, qu'ils libéralisent les brevets. Faites un geste d'humanité et permettez à chaque pays, chaque peuple, chaque être humain, d'avoir accès au vaccin. Il y a des pays où seulement 3 ou 4% des habitants ont été vaccinés.
Je veux demander, au nom de Dieu, aux groupes financiers et aux organismes internationaux de crédit de permettre aux pays pauvres de garantir les besoins fondamentaux de leurs populations et d'effacer ces dettes si souvent contractées contre les intérêts de ces mêmes populations.
Je veux demander, au nom de Dieu, aux grandes entreprises minières, pétrolières, forestières, immobilières et agroalimentaires d'arrêter de détruire les forêts, les zones humides et les montagnes, d'arrêter de polluer les rivières et les mers, d'arrêter d'intoxiquer les gens et les aliments.
Je veux demander, au nom de Dieu, aux grandes entreprises alimentaires de cesser d'imposer des structures de production et de distribution monopolistiques qui gonflent les prix et finissent par garder pour elles le pain des affamés.
Je veux demander, au nom de Dieu, aux fabricants et aux trafiquants d'armes de cesser totalement leurs activités, qui fomentent la violence et la guerre, souvent dans le cadre de jeux géopolitiques dont le coût se chiffre en millions de vies et de déplacements.
Je veux demander, au nom de Dieu, aux géants de la technologie de cesser d'exploiter la fragilité humaine, les vulnérabilités des gens, à des fins de profit, indépendamment de la façon dont ils augmentent les discours de haine, le grooming (harcèlement des mineurs en ligne, ndr), les fake news, les théories du complot, la manipulation politique.
Je veux demander, au nom de Dieu, aux géants des télécommunications de libéraliser l'accès aux contenus éducatifs et l'échange avec les enseignants par le biais de l'internet, afin que les enfants pauvres puissent recevoir une éducation dans des environnements confinés.
Je veux demander, au nom de Dieu, aux médias de mettre fin à la logique de la post-vérité, de la désinformation, de la diffamation, de la calomnie et de cette attirance maladive pour le scandale et l'obscurité ; qu'ils cherchent à contribuer à la fraternité humaine et à l'empathie avec les personnes les plus blessées.
Je veux demander, au nom de Dieu, aux pays puissants de cesser les agressions, les blocus et les sanctions unilatérales contre n'importe quel pays, où que ce soit sur la planète. Non au néo-colonialisme. Les conflits doivent être résolus au sein d'organismes multilatéraux tels que les Nations unies. Nous avons déjà vu comment se terminent les interventions unilatérales, les invasions et les occupations, même si elles sont menées sous les motifs ou les couvertures les plus nobles.»
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
L
C'est une bonne illustration de ce qu'est réellement cet antipape.
Certains pensent que la "bataille de succession" actuelle n'est qu'une histoire banale, une de plus, de concurrence au sein d'une institution bimillénaire entre deux écoles, l'une un peu plus traditionnelle que l'autre; rien qui puisse faire lever le sourcil droit.
Ils ont totalement tort.
Le pseudo-pape François n'est pas seulement un cardinal dit progressiste mais un destructeur porté illégitimement et frauduleusement au pouvoir par les alliés de Satan qui œuvrent au sein de l'Eglise depuis trop longtemps.
Et son œuvre, soigneusement habillée de blanc, est celle de son maître, meurtrier depuis les origines.
Il neutralise l'église catholique, la démantèle soigneusement et méticuleusement, et envoie à la mort avec sa bénédiction urbi et morbi les petits naïfs qui lui font confiance.
Le "vaxin" en est une illustration; il y en a d'autres, et il y en aura encore d'autres tant qu'on le laissera faire.
Répondre
Facebook Twitter RSS Contact