Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par dominicanus

 

La pseudo-Maria, come vedete nella foto, è provocante quanto una modella di Milo Manara, con una spalla languidamente scoperta
Le foto censurate della Sciogli-nodi di Bergoglio. L’anticristianesimo del presunto papa Francesco

Bergoglio avec Christina Kirchner. Foto abc.es

 

La pseudo-Vierge, comme vous la voyez sur la photo, est aussi provocante qu’un modèle de Milo Manara, avec une épaule langoureusement dénudée.

 

Écrit par Andrea Cionci (17/04/2022) - Traduction française autorisée: père Walter Covens

 

 

 

Ce lundi de Pâques, un concert pour adolescents sera donné au Vatican par l'icône gay Blanco, qui dans ses chansons parle de défonce, de drogue, de pornographie et d'autres sujets profondément éducatifs.

 

 

 

 

Les paroles éducatives des chansons de Blanco

 


Nous vous invitons à prendre connaissance des paroles de ses chansons et à apprendre non seulement quels messages vos enfants consomment, sous couvert d'art, mais aussi à entrer en contact direct avec la réalité inversée de l'église anti-papale dominée par l'usurpateur Bergoglio. Comme nous l'avons amplement démontré dans 60 chapitres d'enquête que vous trouverez ICI, ce n'est pas lui qui est pape, car le Saint-Père Benoît XVI, mis à l'écart de force en 2013, n'a pas du tout abdiqué, mais s'est retiré génialement in sede impedita (canon 412), conservant pleinement son investiture divine, le munus petrinum.

 

Bergoglio n'offre donc aucune garantie de rectitude doctrinale, précisément parce qu'il ne dispose pas du munus qui garantit son infaillibilité ex cathedra et l'assistance de l'Esprit Saint dans l'enseignement ordinaire (art. 892 du Catéchisme). Il est donc un antipape, mais cela ne le rend pas nécessairement anticatholique, étant donné que, dans l'histoire de l'Église, outre les antipapes hérétiques (comme Novatien), il y a eu des antipapes saints (Hippolyte et Félix II).

 

 

Les actions de Bergoglio et le renversement du catholicisme

 


Notre cas, cependant, est particulier : nous sommes bien au-delà de l'hérésie et de l'apostasie, mais précisément au renversement en miroir du catholicisme, avec un processus overtonien, lent et graduel, mais aussi assez maladroit et détectable. Bergoglio, par exemple, porte autour du cou le Bon Pasteur avec les bras croisés, un symbole typiquement rosicrucien (et donc antichristique puisque cette société secrète pseudo-maçonnique ne reconnaît pas la divinité de Jésus). Puis, il a inséré la "rosée" dans la traduction italienne du nouveau missel, qui - comme par hasard - est le nectar des rosicruciens.

 

De plus, il a bouleversé le Notre Père en changeant abusivement la phrase de "non ci indurre in tentazione" à "non ci abbandonare alla tentazione", en s'assurant que la prémisse change. S'il est théologiquement vrai que Dieu provoque des épreuves pour tester la foi, il ne peut être vrai qu'il abandonne l'homme à la tentation. Un pur blasphème, donc, comme si vous demandiez à votre père : "Papa, s'il te plaît, ne me tue pas", en supposant que vous assassiner dans votre sommeil fait partie des prérogatives de votre père.

 

 

Un pape un peu naïf ou un antipape ?

 


Très peu de gens ont compris ce qui se passe : il ne s'agit pas d'un "pape un peu naïf", qui fait parfois des erreurs, mais d'un antipape anti-catholique avec un programme lucide de renversement et de destruction lente, inexorable et imperceptible de la foi catholique. Et vous savez qui est à l'envers du Christ, n'est-ce pas ?

 

Comme nous n'avons pas l'habitude de faire des affirmations aussi graves sans les étayer par des faits, nous vous renvoyons aux articles approfondis indiqués en lien. Nous souhaitons également vous présenter une découverte que nous devons à un lecteur d'Argentine qui nous a écrit à l'adresse électronique de l'enquête.

 

Nous avons déjà traité ICIICI et ICI du pseudo-culte de la soi-disant "Marie qui défait les nœuds", à laquelle on récite une neuvaine pendant neuf jours. Il s'agit d'un ex-voto obscur provenant de cercles dévoyés jésuitiques, syncrétistes et pré-maçonniques allemands tels que la Fructhbringende Gesellschaft qui, furtivement, a glissé dans la dévotion populaire une figure ésotérique plastiquement superposée à la Magie des Neuf Nœuds, également connue sous le nom d'"Échelle de Sorcière". Bergoglio lui-même, dans les années 1980, a diffusé partout cette image oubliée.

 

Mais revenons à juin 2015, lorsque l'antipape François a reçu la présidente de l'Argentine Christina Fernandez de Kirchner qui, à la fin de la conversation, a déclaré qu'elle se sentait "intérieurement éclairée" (ne voyez pas de mal à cela, hein ?). Kirchner a offert à l'antipape une version en relief de la prétendue Marie qui défait les nœuds.

 

 

Photos de nœuds défaits introuvables, même sur le web

 


Les photos de ce cadeau sont introuvables sur le web italien. Essayez le moteur de recherche "papa Francesco Cristina Fernandez Maria nodi" : rien.

 

Il y a quelque temps, nous n'en avons trouvé qu'un petit et flou, où l'on pouvait à peine deviner la nature équivoque de l'image. Mais si vous recherchez en espagnol "papa Francisco Cristina Fernandez Maria desatanudos", vous trouverez des images claires de cette peinture, qui n'est pas une copie de l'original, mais une lourde réinterprétation de celui-ci.

 

 

 

 


La pseudo-Vierge-Marie, comme vous pouvez le voir, est aussi provocante qu'un modèle Milo Manara, avec une épaule langoureusement dénudée (inconcevable pour l'iconographie mariale).

 

Elle défait ce qui, si l'on devait les compter, seraient en réalité neuf nœuds, et son pied n'écrase pas du tout la tête du serpent. Tout au plus, il semble le caresser ou se détacher du contact avec le reptile, n'apparaissant l'effleurer qu'en perspective.

 

L'ange de gauche a donc des seins (!) clairement visibles et même la coiffure de ses cheveux représente un ange féminin inédit. Vous vous souvenez du dicton "discuter du sexe des anges" ? Les anges, par définition, étant des créatures purement spirituelles, n'ont pas de sexe, donc cette nouveauté ne peut être attribuée qu'à l'habituelle "union des contraires" mâle-femelle de la connaissance alchimique-ésotérique.

 

 

 

 


Marie et le culte de la Terre Mère

 


Or, l'attribut de la lune et du serpent représente traditionnellement la domination absolue que la Vierge exerce sur la mutabilité de la matière (la lune) et sa force maligne (le serpent). Cependant, la lune et le serpent sont également des attributs de LILITH, un démon féminin associé à l'adultère, à la sorcellerie et à la luxure et, comme par hasard, au culte de la TERRE MÈRE, la fameuse Pachamama si chère à Bergoglio qu'il l'a intronisée à Saint-Pierre. Lisez ICI, nous n'inventons rien.

 

 


 

 

On voit donc que cette pseudo-Marie est très à l'aise avec le serpent, qui est entrelacé dans un simple nœud, symbole - pour changer - de la Terre Mère.

 

Il ne s'agit donc pas du tout d'une Madone, et cette réinterprétation lourdement kitch avec laquelle Kirchner a voulu faire plaisir à son compatriote anti-pape le démontre de manière flagrante. Ne vous laissez pas berner : aucun épisode évangélique ne parle d'une Marie qui défait les nœuds. C'est l'habituel bric-à-brac ésotérique-alchimique-magique-maçonnique-néopaïen-sorcellerie-rosicrucien-antichristique auquel nous a habitués depuis neuf ans cet "évêque vêtu de blanc", pour citer Notre-Dame de Fatima, qui se prétend pape. Il suffit de rappeler la crèche ésotérique de Castelli, avec son guerrier à cornes, et la dernière en date de Choppca, la terre de Pachamama.

 

 

 

 

Benoît XVI sur le web, le sous-titre censuré

 


Vous comprenez maintenant pourquoi ces photos du cadeau de Christina Fernandez de Kirchner ont été censurées dans la recherche web italienne : l'hétérodoxie absurde de l'image serait apparue trop clairement. Mais là encore, la manipulation sur le web n'a rien de nouveau. Souvent, nos articles disparaissent mystérieusement, et nous nous souvenons que "quelqu'un" a demandé au moteur de recherche le plus populaire, il y a quelques semaines, de remplacer le sous-titre qui apparaissait automatiquement sous le titre Benoît XVI.

 

D'abord, c'était "pape émérite" ; après que nous ayons expliqué au public que "émérite" signifie seulement "celui qui mérite, qui a le droit d'être pape", comme par magie, le sous-titre est devenu "ex pape". Voyez par vous-même. En outre, de façon ridicule, même si vous recherchez des papes d'il y a plusieurs siècles, le sous-titre "ex pape" apparaît toujours. Mais ils ont aussi fait ce genre de gâchis à propos de la royauté d'Italie. En fait, nous avons Umberto I et Umberto II (le dernier roi) qui sont des "rois d'Italie", tandis que Vittorio Emanuele III, le père d'Umberto II, est "ex roi d'Italie".

 

Bref, un rire général enterrera cette sulfureuse imposture.

 

 

Le foto censurate della Sciogli-nodi di Bergoglio. L’anticristianesimo del presunto papa Francesco

Le foto censurate della Sciogli-nodi di Bergoglio. L’anticristianesimo del presunto papa Francesco

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article