Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Praedicatho homélies à temps et à contretemps
Homélies du dimanche, homilies, homilieën, homilias. "C'est par la folie de la prédication que Dieu a jugé bon de sauver ceux qui croient" 1 Co 1,21 LA PLUPART DES ILLUSTRATIONS DE CE BLOG SONT TIRÉES DE https://www.evangile-et-peinture.org/ AVEC LA PERMISSION DE L'AUTEUR 2 968 Articles 1 000 656 Visites 2 502 274 Pages vues

Le Message dans la Bouteille (mis à jour)

dominicanus #Benoit XVI, #Il est vivant !, #actualités

Dernière Mise à Jour le vendredi 11 juin 2021

 

Après huit années de conspiration du silence, l'actualité concernant l'invalidité de la renonciation de Benoît XVI et du conclave qui a fait du cardinal Bergoglio ("Pape François") un usurpateur du trône de St Pierre, s'accélère et prend une ampleur de plus en plus universelle.

 

Aujourd'hui je vous propose la traduction de deux articles, parus hier, concernant un vidéo-documentaire sur le sujet. 

 

Merci de le partager un maximum à vos contacts sur les réseaux sociaux et dans votre messagerie.

 

***

 

 

 

LE MYSTÈRE DERRIÈRE LA DÉMISSION DU PAPE BENOÎT XVI 

Il Messaggio nella Bottiglia
Italien/Anglais, maintenant avec sous-titres anglais/italien

 

Il s'agit du documentaire sur la mafia de Saint-Gall qui démasque pour la première fois tous les acteurs impliqués dans la manipulation journalistique et canonique des événements de février 2013 au Vatican, dans le contexte de l'histoire du Vatican au cours des 60 dernières années.  Réalisée en langue italienne, elle est maintenant republiée ici avec des sous-titres en anglais.

 

Dans cette vidéo, nous sommes confrontés aux faits historiques précis du 11 février 2013 et aux preuves indéniables et non démenties, contre lesquelles aucun argument ne peut être avancé, maintenant pour que le monde entier puisse les voir.

 

Y avait-il une conspiration pour évincer Benoît XVI ? Qui en faisait partie ? Quelles sont les preuves ? Admettent-ils ce qu'ils ont fait ? Ont-ils tenté de dissimuler les preuves et de couvrir leurs traces ? - Ces questions et une myriade d'autres se trouvent dans ce seul documentaire, Il Messagio nella Bottiglia, un trésor de preuves dans des documents et des films, pour la première fois.

 

L'importance de ce documentaire ne peut être sous-estimée. Partagez-le donc avec chaque cardinal, évêque, prêtre, diacre, séminariste, religieux, paroissien, parent et ami.  Ce sont les faits que le monde catholique tout entier a le droit de connaître.

 

Que vous ayez entendu ou non des doutes et des théories sur les raisons de la démission de Benoît XVI, ce documentaire est un bon point de départ pour un examen rationnel et scientifique des preuves. Pour tous ceux qui ont encore des yeux pour voir et un esprit ouvert à la vérité, Il Messagio nella Bottiglia - Le message laissé dans une bouteille - sera un point de référence pour toute l'Église sur les questions et les controverses qui tourbillonnent autour des événements du 11 février 2013.

 

 

***

 
Le premier documentaire sur François, Benoît XVI, la mafia de Saint-Gall et la franc-maçonnerie ecclésiastique

La vidéo choquante traite également de la renonciation de Benoît XVI jugée invalide par de nombreux canonistes

07 juin 2021


Il y a deux jours, le documentaire "Il Messaggio nella Bottiglia" est sorti en italien et en anglais : 40 minutes choquantes où sont analysées, sur la base de faits objectifs, des questions brûlantes telles que la renonciation du pape Ratzinger ; la "mafia de Saint-Gall" ; la généalogie épiscopale des cardinaux qui en font partie ; l'objectif historique de la franc-maçonnerie (ecclésiastique et séculaire) de démolir l'Église catholique ; la mystification du personnage de saint François ; le tournant matérialiste de la néo-église et l'incroyable puissance de feu médiatique qui propose une image de François très différente de ce qui, selon les auteurs, est la réalité.  

 

Parmi les personnes interrogées figurent le frère italo-américain Alexis Bugnolo, le professeur Francesco Lamendola et le youtuber Marco Cosmo de la chaîne "Decimo Toro" qui a mis le film sur le web. L'auteur est un réalisateur inconnu qui a préféré rester anonyme pour ne pas être fauché dans sa carrière.

 

Le documentaire peut être vu sur Youtube ICI, mais comme il pourrait être censuré ou bloqué par les administrateurs (comme cela s'est déjà produit pour ceux de Monseigneur Viganò), il a également été publié sur Rumble ICI.

 

Selon les personnes interrogées, il existe dans l'Église une ancienne hiérarchie infidèle, également liée à l'ordre des Jésuites et fortement inspirée par la franc-maçonnerie, qui a pris le pouvoir après une préparation d'au moins deux cents ans, pratiquement dès la première infiltration de la franc-maçonnerie dans l'Église. Une figure clé de ce courant, le cardinal Mariano Rampolla del Tindaro, qui devait devenir pape, mais dont l'élection fut bloquée par l'empereur d'Autriche, précisément en raison de son adhésion à la franc-maçonnerie.

 

Le primat de Belgique, le cardinal Danneels, dans son autobiographie, a lui-même parlé de la Mafia de Saint-Gall, descendant de Rampolla, en admettant candidement que le groupe de cardinaux super-modernistes dont il faisait partie voulait déposer Benoît XVI et que leur champion était le cardinal Bergoglio. Nous citons la "Biographie" de 2015 : "C'est un confrère jésuite de Martini et cardinal archevêque de Buenos Aires, il s'appelle Jorge Mario Bergoglio. L'attitude de Bergoglio lui vaut la confiance de nombreux participants du groupe de Saint-Gall, dont Danneels. [...] Même si les cardinaux du groupe de Saint-Gall présents à Rome ont envoyé à Ivo Fürer une carte postale avec le message : "Nous sommes ici ensemble dans un esprit de paix", c'est le cardinal Ratzinger qui a été choisi par le conclave comme le successeur presque évident du pape polonais, même si pendant le pré-conclave, le cardinal jésuite Jorge Mario Bergoglio était une alternative réaliste".

 

Le livre n'a jamais été traduit en italien, ni démenti par le Vatican, dans l'attente probable que l'affaire soit oubliée.

 

Cependant, un coup de projecteur sur l'affaire de la mafia de Saint-Gall est maintenu depuis 2015 par le théologien palermitain Don Alessandro Minutella, ICI excommunié deux fois sans procès canonique (par le cardinal bergoglien Beniamino Stella) en 2018 qui, depuis sa chaîne Youtube "Radio Domina Nostra", répète chaque jour que Bergoglio n'est pas le pape et que Benoît XVI n'a jamais démissionné. La chaîne est désormais suivie par plus de 50 000 personnes et ses émissions en direct, avec des catéchèses ou des messes en latin, font souvent le double des téléspectateurs de la messe de François diffusée en direct par Vatican News. Il est le prêtre le plus suivi en Italie mais les médias font comme s'il n'existait pas (évidemment).

 

Le professeur Lamendola, professeur de lettres et de philosophie, explique dans le documentaire que l'objectif de la franc-maçonnerie est de détruire l'Église catholique de l'intérieur afin d'instaurer un Nouvel Ordre Mondial, qui est en train de prendre forme.

 

On pense aux paroles de François confiées à La Stampa le 15 mars 2021 : "Nous gaspillerions la crise en nous refermant sur nous-mêmes. Au contraire, en construisant un NOUVEL ORDRE MONDIAL basé sur la solidarité, en étudiant des méthodes innovantes pour éradiquer l'arrogance, la pauvreté et la corruption, tous ensemble, chacun pour sa part, sans se déléguer et se déresponsabiliser, nous pouvons guérir l'injustice". 

 

Nous avons rapporté cette déclaration déconcertante ICI.

 

La franc-maçonnerie - explique toujours Lamendola - poursuit des objectifs complètement opposés à ceux de l'Église du Christ, des objectifs complètement matérialistes. La fraternité humaine dont parle Bergoglio dans la dernière encyclique n'est pas une fraternité due au fait que nous sommes tous enfants de Dieu, mais que nous sommes tous enfants de la Terre Mère, la Pachamama précisément, dont nous avons parlé ICI. Ce n'est pas pour rien que l'encyclique ne parle jamais de Dieu, ni de Jésus-Christ.

 

Le frère Bugnolo rappelle comment la décomposition formelle de la fonction papale en munus et ministerium, base du piège juridique de la renonciation, avait été préparée en son temps par Jean-Paul II et le Card. Ratzinger lui-même. Un nouveau fait émerge : Benoît XVI a, en fait, inexplicablement nommé comme cardinaux de nombreux membres de la mafia de Saint-Gall, et/ou des modernistes et/ou ses ennemis jurés. Cela peut s'expliquer par le fait que la renonciation invalide à la papauté était déjà prévue depuis longtemps pour annuler définitivement ce courant au sein de l'Église. Accueillis par le vaticaniste Aldo Maria Valli, nous avons expliqué le sens de l'opération ICI

 

Il y a quelque temps, nous avons émis l'hypothèse que le "truc" pourrait être inspiré par le troisième secret de Fatima. ICI

 

En tout cas, François et les siens peuvent dormir sur leurs deux oreilles. Personne ne fera rien. Il y a quelque temps, nous avons trouvé une déclaration sans équivoque de Ratzinger dans l'une des interviews de son livre ICI.

 

Elle a convaincu de nombreuses personnes, elle a également été reprise par le plus important journal catholique allemand, Die Tagespost, mais rien n'a été fait.

 

Le pape Benoît pourrait également afficher une enseigne au néon devant sa fenêtre indiquant "Le pape, c'est moi" et tout le monde penserait à une distraction, une coïncidence, une conspiration. Personne ne se soucie de cette question.

 

Les bergogliens font semblant de ne pas s'en soucier, tout au plus malmènent-ils leurs interlocuteurs comme le faisait l'Avvenire, nous donnant explicitement des imbéciles ICI

 

Les traditionalistes, qui détestent Benoît XVI, pensent que, en tant que "moderniste" (selon eux), Ratzinger est un impréparateur et un approximatif, totalement peu fiable, donc ces "légères" incohérences ne les touchent même pas. Pour eux, le fait que Ratzinger ait inversé le mot munus avec ministerium n'est qu'une négligence, même si cela remet en cause les canons 124, 332 § 2, 188, 17 du droit canonique qui rendent sa renonciation d'une nullité retentissante, selon plusieurs canonistes. Ils ignorent une série infinie de divergences que nous avons mises en évidence et reconstruites selon la conception du "Plan B" ICI. 

 

Les conservateurs, en revanche, se concentrent sur les démolitions explosives de l'Église catholique que François est en train de réaliser : ils se désespèrent parce que maintenant ils devront renoncer à la messe en latin, mais ils n'arrivent pas à avoir un doute : peut-être que quelque chose a mal tourné dans la renonciation de Benoît XVI et alors peut-être que l'Esprit Saint n'est "pas venu" ? Peut-être que François n'est pas le vrai pape ? La question ne leur vient même pas à l'esprit.

 

Beaucoup espèrent arranger les choses au départ de Bergoglio, oubliant que si Benoît n'a pas démissionné, François est un antipape et que le Collège des cardinaux compte 80 cardinaux invalides : ergo, dans sa ligne de succession, ils seront tous des antipapes. Donc, le fait que l'Église catholique soit finie pour toujours ... est un détail négligeable ICI. 

 

Ne vous inquiétez pas, ce ne sont que des coïncidences, des distractions, des conspirations... Même ce documentaire, pourtant bien fait et basé sur des faits évidents, sera ignoré de tous.

 

...

 

***

 

MISE À JOUR: 

Le Message dans la Bouteille débarque aux USA. Peut-être là-bas seront-ils un peu plus sérieux que nous et aborderont le sujet? 🤔
Au Vatican, par contre...
 
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Facebook Twitter RSS Contact