Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Praedicatho homélies à temps et à contretemps
Homélies du dimanche, homilies, homilieën, homilias. "C'est par la folie de la prédication que Dieu a jugé bon de sauver ceux qui croient" 1 Co 1,21 LA PLUPART DES ILLUSTRATIONS DE CE BLOG SONT TIRÉES DE https://www.evangile-et-peinture.org/ AVEC LA PERMISSION DE L'AUTEUR 2 968 Articles 1 000 656 Visites 2 502 274 Pages vues

BlogGiornLN nous traite d'"idiots", mais il ne sait rien des objets liturgiques maçonniques et/ou sataniques

dominicanus #Benoit XVI, #Il est vivant !, #Porta fidei, #actualités
 Andrea Cionci - 28 septembre 2021 - Traduction française autorisée : père Walter Covens

Andrea Cionci - 28 septembre 2021 - Traduction française autorisée : père Walter Covens

 

 

***

 

Cela faisait longtemps depuis juin 2020 que nous n'avions pas été insultés. À l'époque, c'est le très bergoglien Avvenire qui a traité l'écrivain d'imbécile, parce qu'il avait souligné ICI combien il n'était pas si normal qu'un excellent latiniste comme Joseph Ratzinger ait inclus deux énormes fautes de syntaxe dans sa Declaratio de démission, qui, comme nous l'avons vu ICI, n'est pas du tout une abdication, mais un message sur son propre empêchement. Quoi qu'il en soit, cette épithète a apporté une énorme notoriété à l'enquête qui fait maintenant le tour du monde, traduite en anglais, espagnol, portugais, allemand, français, russe et polonais.

 

Hier nous avons écrit ICI sur le fait tout aussi "inhabituel" que François porte une croix en argent autour du cou avec une iconographie sans équivoque traçable à l'ordre maçonnique de ROSE-CROIX qui prône l'écologie, le syncrétisme religieux, la fraternité universelle à profusion, mais rien de catholique.

 

Ainsi, un collègue, probablement vaticaniste, qui se cache sous le pseudonyme pas si indéchiffrable de blogGiornLN, avec lequel nous avions déjà eu quelques confrontations par le passé, nous traite courtoisement d'idiots en écrivant ce qui suit dans ses commentaires.

 

 

"blogGiornLN - il y a un jour

 

Le collègue peu glorieux qui a écrit cet article, outre qu'il ne possède même pas les bases de la technique journalistique selon laquelle "les sources doivent TOUJOURS être vérifiées", frise l'idiotie.
Dans l'Antiquité, l'idiot était celui qui, dépourvu d'intellect et de culture, était relégué à l'exécution de tâches de simple exécutant matériel de n'importe quel ordre donné, généralement, toujours de peu d'importance.
La croix pectorale de cet évêque était un cadeau d'un magasin religieux de Rome à l'ancien cardinal Jorge Mario Bergoglio, de la part d'un de ses collègues. Jorge Mario Bergoglio par un de ses amis, le maestro Matteo Calisi, pianiste de Bari et professeur d'éducation musicale à l'école secondaire d'État, fondateur et président de l'association catholique des "charismatiques", la "Communauté de Jésus", créée avec l'approbation du pape Benoît XVI de l'époque.
En effet, depuis avant l'ordination papale de François, le professeur Calisi dispose de son propre bureau dans le bureau attenant au cabinet de travail du pape dans le palais apostolique, de la fenêtre duquel il regarde le dimanche à midi pour prier l'Angelus/Regina Coeli.
Ce don vient du fait que le Prof. Calisi était en voyage en Amérique du Sud pour des réunions de "charismatiques" et aurait aimé venir saluer son ami le cardinal Bergoglio, mais il était parti en Italie.
De retour en Italie, Calisi, en vue de sa rencontre avec Bergoglio, voulait lui apporter un cadeau, mais était indécis sur le choix à lui faire. Il est donc entré dans la première boutique d'articles religieux et, après avoir expliqué qu'il s'agissait d'un cadeau pour un cardinal, et consulté le marchand, le choix s'est porté sur cette croix.
Par conséquent, toutes ces élucubrations (pour ne pas les appeler de véritables branlettes mentales) sur la signification de cette croix pectorale ne doivent pas être faites par rapport au Pape qui la porte, mais, le cas échéant, par rapport à l'artiste-artisan qui a conçu le croquis original, à savoir Antonio Vedele, ancien employeur de l'artiste-artisan qui l'a réalisée et commercialisée, Giuseppe Albrizi.

 

 

Nous estimons donc qu'il est de notre devoir, également dans l'intérêt de nos lecteurs, de rendre cette réponse publique.

 

Cher collègue,

 

Votre ton, en plus d'être peu urbain, est totalement injustifié et je vais vous dire pourquoi. Si vous ne le savez pas, depuis l'époque du Concile, au moins, il existe une production particulière d'art sacré, œuvre d'artistes complaisants, veinée d'inspirations décidément peu orthodoxes, sinon même pro-maçonniques ou radicalement subversives par rapport au catholicisme.

 

Par exemple, un épisode de "Vade Retro", un excellent programme de Tv 2000, la télévision des évêques, est intitulé : "Qui fabrique les chapelets maçonniques et sataniques ?". Allez le voir, c'est très intéressant et c'est encore un programme catholique puisqu'il date de 2012. ICI

 

Un exemple qui a fait les gros titres encore plus récemment est celui de la très critiquée crèche en céramique Castelli exposée sur la place Saint-Pierre à Noël dernier, d'une période clairement conciliaire.

 

Nous en avons traité ICI et ICI

 

Si cela vous semble normal qu'un guerrier cornu avec une tête de mort sur le front apparaisse dans une crèche à Saint-Pierre, c'est bien, mais il n'est certainement pas anormal d'être surpris.

 

Et nous en venons aux mérites de votre défi. Personne n'a jamais écrit que François avait fait faire cette croix pour lui, nous étions bien au courant du projet de Vedela et de la mise en œuvre ultérieure d'Albrizzi, à tel point que, comme vous le lirez, nous en avons parlé hier soir sur ByoBlu, avant votre commentaire ICI .

 

 

 

 

Ainsi, le fait que Bergoglio porte une croix comme celle décrite parce qu'elle lui a été offerte par quelqu'un d'autre ne signifie absolument rien. Donc, selon votre logique, il serait autorisé à porter un pentacle avec une chèvre dessus parce qu'il lui a été donné par un ami ? Et cela ne devrait pas être une source d'inquiétude en tant que cadeau ? Laissez-nous comprendre comment votre logique fonctionne.

 

Il y a beaucoup de laïcs et de religieux avec des adhérences maçonniques, ils se connaissent et communiquent comme ils veulent, avec ces symboles que, avec une certaine naïveté, ils considèrent absolument cryptiques.

 

Par conséquent, Bergoglio pourrait l'avoir reçu en cadeau de son ami pianiste, peut-être franc-maçon, qui l'a acheté dans le cadre de cette production particulière d'objets liturgiques, bien conseillé par le marchand. Et le destinataire était très heureux du cadeau. Vous étiez là ? Vous savez comment ça s'est passé ? 

 

Le seul fait INDISCUTABLE est que Bergoglio porte depuis de nombreuses années une croix dont l'iconographie renvoie sans équivoque au Bon Pasteur des ROSICRUCIENS, QUI NE SONT PAS CATHOLIQUES. POINT. Peut-être que, maintenant qu'il le sait, il l'enlèvera, voyons voir ?

 

L'objet appartient probablement à la production d'objets sacrés destinés à une clientèle, disons, aux conceptions spirituelles quelque peu personnelles.

 

Quant à savoir pourquoi Bergoglio l'a fait, nous laissons aux lecteurs le soin de se faire leur propre opinion, peut-être ne le savait-il pas et que c'était juste une question d'esthétique.

 

Tout comme les lecteurs se feront leur propre idée sur la raison pour laquelle le culte de la neuvaine sur l'insignifiant ex-voto allemand de "Marie qui défait les nœuds" - exporté par Bergoglio dans le monde entier - a été peint par un proto-maçon et ressemble étroitement à la magie des neuf nœuds ICI, ou pourquoi le culte similaire de Bergoglio à l'égard du Saint Joseph endormi ICI peut être facilement retracé jusqu'au Mutus liber alchemico, ou pourquoi la métaphore obsolète de la ROSÉE, qui se trouve être le "Nectar des Rosicruciens", a été insérée dans le missel. ICI

 

Ou, cher Collègue, nous pourrions aller ensemble discuter avec l'ex Grand Maître du Grand Orient d'Italie, Gustavo Raffi, pour lui demander pourquoi il a dit ICI qu'avec François (nouvellement élu) :

"Peut-être que rien dans l'Église ne sera comme avant. La simple CROIX qu'il portait sur la robe blanche laisse espérer qu'une Église du peuple trouvera la capacité de dialoguer avec tous les hommes de bonne volonté et avec la franc-maçonnerie qui, comme l'enseigne l'expérience de l'Amérique latine, travaille pour le bien et le progrès de l'humanité, ayant comme références Bolivar, Allende et José Martí, pour n'en citer que quelques-uns. C'est la "fumée blanche" que nous attendons de l'Église de notre temps".

 

Ah, Allende était un Rosicrucien. Quoi qu'il en soit, nous prendrons votre contribution pour une enquête encore plus approfondie sur la production de ces étranges objets liturgiques.

 

Pour rester dans le sujet, nous vous laissons avec un dicton alchimique : "Comme en haut, ainsi en bas", c'est-à-dire que de l'arrogance à la gêne, il n'y a qu'un instant.

 

Cordialement, 

 

Andrea Cionci

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Facebook Twitter RSS Contact