Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Praedicatho homélies à temps et à contretemps
Homélies du dimanche, homilies, homilieën, homilias. "C'est par la folie de la prédication que Dieu a jugé bon de sauver ceux qui croient" 1 Co 1,21 LA PLUPART DES ILLUSTRATIONS DE CE BLOG SONT TIRÉES DE https://www.evangile-et-peinture.org/ AVEC LA PERMISSION DE L'AUTEUR 2 968 Articles 1 000 656 Visites 2 502 274 Pages vues

DÉCLARATION AUX ÉVÊQUES DU BRÉSIL "Habemus Papam !"

dominicanus #Benoit XVI, #Il est vivant !, #Porta fidei, #actualités
DECLARAÇÃO AOS BISPOS DO BRASIL

NDE : La présente Déclaration a été adressée à tous les évêques du Brésil, y compris les auxiliaires et les émérites, à l’exception de ceux dont les contacts n’ont pas été localisés. Ceux-ci, comme tous les autres, pourront se servir de notre page, également pour toute déclaration qu’ils souhaitent.

Pour plus de facilité des lecteurs, ci-dessous la version pour le blog.

 

NDT : L'auteur de la présente lettre aux évêques du Brésil n'est autre que l'éditeur de la traduction brésilienne des article d'Andrea Cionci, que, pour ma part, je traduis en français. 

Les lecteurs de Praedicatho se souviennent en particulier de l'article qui parlait de cette dame qui avait écrit à tous les évêques italiens : LE PAPE ET L’ANTIPAPE : L’ENQUÊTE - LES 226 ÉVÊQUES ITALIENS NE RÉPONDENT PAS À UNE FIDÈLE ET SNOBENT LA MAGNA QUÆSTIO - 31ème partie

 

Au Mexique une semblable initiative a vu le jour, témoignant ainsi de la multiplication des soutiens en faveur du Pape légitime, Benoît XVI.

 

Que le lecteur se sente libre d'écrire dans le même sens à son évêque en France, en Belgique, en Suisse, au Québec ou en Afrique francophone...

 

...

 

Vos Révérendes Éminences, que la paix de Notre Seigneur Jésus Christ, par l’intercession de la Très Sainte Vierge Marie, Mère de l'Église, soit avec vous.

 

Je me tourne vers vous, Révérendes Éminences, pour leur donner connaissance de ce qui suit.

 

Un bref regard attentif sur l'actualité nous suffit déjà pour souligner que "les jours sont mauvais" (Ep 5, 15s), reflet d’un homme dans sa précipitation inconsidérée vers le chaos anthropocentrique de proportion universelle, en grande partie victime des éruptions actuelles d’un volcan clérical qui de son cratère fait irruption à des hauteurs spectaculaires, modifiant avec infernale incandescence, sans limites et irrémédiablement, la face de la Terre.

 

Par analogie avec le fléau volcanique qui sévit actuellement aux îles Canaries, je veux dire un autre, plus vaste et plus dévastateur, déjà considéré comme une "Magna quaestio" qui ne peut être cachée au monde catholique d’aujourd’hui : la situation inouïe vécue par la papauté depuis presque neuf ans, par lequel nous voyons que l’ordre hégémonique du jour se condense en un mot : "Babylone".

 

Vous voyez, l’empreinte est celle d’une rivière de magma qui s’engouffre et se déforme. En lui, les dogmes, mis en échec de façon impensable; en lui la doctrine pérenne, diluée et amalgamée à des hétérodoxies diverses; la dictature du relativisme, à la limite du supportable et les sacrements, particulièrement le Très Saint Sacrement, chaque jour la cible de téméraires "outrages, sacrilèges et indifférences". Tout en se concentrant sur le locus intra et extra ecclésial, suivi dans une large mesure par l’humus satanique introduit par une fissure dans l’unité de l’Eglise[1], le plus grand exode catholique en deux millénaires, (tristement) en vedette dans notre pays.

 

Tout ce qui débouche sur une quantité atroce et non négligeable d’âmes perdues pour l’éternité, fait qui nous ramène à l’esprit les paroles de l’Apôtre, peut-être plus actuel de nos jours que jamais : "C’est pourquoi Dieu leur envoie une force d'égarement, qui les fait croire au mensonge, afin que soient condamnés tous ceux qui n’ont pas cru à la vérité, mais se sont complus dans l’iniquité" (2 Th 2,10 s).

 

Dans cette réalité écrasante, nous comptons, je le regrette, sur la contribution singulière et la bienveillance de Vos Éminences, dont les comptes, avec le pardon du souvenir, mais sans exclure un mea culpa, seront bientôt réclamés par le Juste Juge avec plus de justice et de rigueur : Jr 23; Ez 33.34; Os 4; Zc 11; Lc 12.17; Jn 19,11; Ac 20; 1 P 5; Jd 11ss, etc.

 

Ainsi, comme vous le savez, l’Eglise étant la "lumière du monde" et le "sel de la terre" (Mt 5,13s), établie pour conduire les hommes à l’unique Chemin-Vérité-Vie qui nous a été offert, notre Seigneur Jésus-Christ; étant encore un seul Pierre, son Vicaire ("Doux Christ") sur terre (Mt 16; Jn 21) dont dépend notre salut ("Ubi Petrus, ibi ecclesia; ubi ecclesia, ibi Christus". S. Ambroise); doué d’un sincère "sentire cum Ecclesia", Eglise, cette Mater et Magistra, et dans le choeur d'un nombre croissant de voix qui, aux portes de vos diocèses, déclarent quotidiennement leurs perplexités pour l'impertinente confusion qui règne, je m’adresse à vous par cette Déclaration aux évêques du Brésil, sur le thème de la démission du Pape Benoît XVI et de l’élection du cardinal Jorge Mario Bergoglio, pour DÉCLARER devant Dieu, devant les évêques et devant toute l’Église, que :

 

Basé sur des études sérieuses, approfondies, exhaustives et cohérentes de la Loi divine, le Catéchisme et le Droit canonique, qui régissent la vie de l’Eglise, menées ces dernières années de manière individuelle et collective par des laïcs, laïcs et clercs accrédités de divers domaines[2] en mettant l’accent sur l’ouvrage le plus complet jamais publié [3]. ainsi que la recherche la plus détaillée [4], toutes convergent dans leurs conclusions; et parce qu’à ce jour ils n’ont pas reçu de telles études réfutation ou contestation satisfaisante, en particulier de ceux qui ont été placés comme gardiens du Depositum Fidei; après avoir prié, demandé conseil et examiné ma conscience : JE CROIS, pieusement et loyalement, uni aux frères catholiques du monde entier [5], que l'unique vrai Pape de l’Eglise catholique apostolique romaine, à qui je dois mon obéissance filiale jusqu’à sa mort ou légitimation abdication, est celui qui autrefois appelé JOSEPH, cardinal RATZINGER, devenu, à partir du 19 avril 2005, PAPE BENOÎT XVI, 265º, qui - contre toute apparence - se trouve aujourd’hui en sa 16e année de pontificat.

 

De cette manière et en bonne conscience, je ne reconnais pas, en personne et en actes, dans l’évêque Jorge Mario Bergoglio le légitime successeur de Pierre, ce qui m’oblige à lui refuser catégoriquement l’assentiment de ma foi et de mon obéissance qui ne s'appliquent qu'à ceux qui exercent légitimement cette fonction par la détention du munus petrinus.

 

Conscient des conséquences possibles de mon acte, je prie la Très Sainte Vierge Marie, Mère de l’Eglise, Corédemptrice, Avocate et Médiatrice de toutes les grâces, d’éclairer, de guider et de soutenir son "petit reste, apparemment insignifiant, mais indomptable... Car c’est ainsi que travaille Dieu. Un petit troupeau résiste au mal"[6].

 

Vive le Pape! Vive le Christ Roi!

 

Les trente et unième jour du mois d’octobre de l’Année de la Grâce de N.S.J.C de 2021. Fête du Christ Roi. 

 

Airton Vieira de Souza Par Sa grâce, fils et soldat de Dieu

 

 

***

 

 

[1] Ver: “A fumaça de Satanás entrou na Igreja”: o que o Papa quis dizer com isso? <https://pt.aleteia.org/2018/06/08/afumacadesatanasentrounaigreja-o-que-opapaquisdizercomisso/>.

[2] Dos quais muitos se encontram neste blog, ou têm referidas suas fontes.

[3] Bento XVI: Papa “Emérito”? (2021), da jurista colombiana Estefanía Acosta. Com versões em espanhol, português, inglês e italiano.

[4] Papa e Antipapa: A Investigação, do jornalista, escritor e historiador de arte italiano Andrea Cionci, traduzida em mais de cinco idiomas, e cuja postagem partimentada em língua portuguesa se encontra em andamento neste blog (ver: Papa e Antipapa: a investigação! <https://katejon.com.br/wordpress/?p=3840>.

[5] Ver: <https://katejon.com.br/wordpress/?p=2862#.YX_–Z7MKZo> e <https://katejon.com.br/wordpress/?p=3915>

[6] Bento XVI: Papa “Emérito”?, p. 256.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Facebook Twitter RSS Contact