Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par dominicanus

 

Le 5 août 2021 : Hier, un rassemblement politique anti-pseudo-vaccin a eu lieu à Ardea, en dehors de Rome. Et à nouveau, comme les jours précédents, ici à Rome, Jorge Mario Bergoglio a été publiquement dénoncé sous les applaudissements nourris des foules.

 

 

 

Le rassemblement, intitulé "Urgence sanitaire ? Prospectives pour l'avenir", s'est tenu à 20h30 sur le Lido dei Pini, à Ardea. Les principaux orateurs prévus pour l'événement étaient : Mariano Amici, M. D., l'honorable Sarah Cunial, sentinelle italienne, l'avocat Edoardo Polacco, expert constitutionnel, et l'écrivain et commentatrice de renommée nationale et très influente, Ornella Mariani Forni.

 

Lorsque ce fut le tour d'Ornella Mariani de s'adresser au rassemblement, elle a surpris la foule avec ces premiers mots (cliquez sur la vidéo ci-dessus pour l'italien original) :

 

Hier, Victor Orban a déclaré que si l'Europe ne revenait pas à ses racines chrétiennes, nous étions fichus.

Nous serions capables, en vérité, de revenir à nos racines chrétiennes, si nous n'avions pas Bergoglio. (applaudissements et rires).  Mais ceci est un autre sujet.

A ce moment-là, quelqu'un dans la foule crie : "C'est un communiste".

Non, Bergoglio est un pirate. Il n'est même pas communiste ! - Il est seulement - Il est pire, il est encore pire ! - Un spéculateur, un communiste : c'est un pirate. C'est un pirate, qui a volé le titre de pape, mais qui est un liquidateur du peuple de la chrétienté. Et après cela, nous n'aurons rien d'autre.

Ce qui nous inquiète, c'est que ces ordures souffrent du "syndrome de Dieu", parce qu'elles se sentent membres d'un Panthéon, qui, à mon avis, est un Panthéon d'escrocs et de corrompus. De racailles. De la racaille !

 

Il est inouï en Italie que des catholiques pratiquants dénoncent publiquement un pape. En fait, c'est un crime. Ainsi, ces derniers jours, lorsque des orateurs publics dénoncent spontanément et publiquement Bergoglio comme un imposteur, attaquant sa propre prétention à la papauté, c'est un développement qui tient du séisme. Alors que Bergoglio est allongé sur son lit de convalescence, il ne peut pas être plus confortable pour lui d'être attaqué de façon répétée pour ce qu'il est vraiment, sur une base presque quotidienne.

 

Et ce qui est encore plus surprenant, c'est qu'aucun de ces intervenants n'est un fidèle connu qui s'est déclaré, à ce jour, en communion avec le pape Benoît XVI.

 

Les nuages se déchirent, ici en Italie. L'éclipse de l'Église et de la papauté prend fin, alors que les peuples commencent à maudire l'obscurité de 8 longues années.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article