Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Praedicatho homélies à temps et à contretemps
Homélies du dimanche, homilies, homilieën, homilias. "C'est par la folie de la prédication que Dieu a jugé bon de sauver ceux qui croient" 1 Co 1,21

Jean-Côme About, Commentaire de l'évangile du quatrième dimanche de l'Avent A - 1

dominicanus #Homélies Année A 2010-2011

Le Père Jean-Côme About commente l'Évangile de ce dimanche 19 décembre, quatrième dimanche de l'Avent. Évangile selon saint Matthieu: 1, 18-24


"Voici quelle fut l'origine de Jésus Christ.


Marie, la mère de Jésus, avait été accordée en mariage à Joseph ; or, avant qu'ils aient habité ensemble, elle fut enceinte par l'action de l'Esprit Saint."

Écoutez: >> RealAudioMP3 

 

homelie

 


Ce quatrième dimanche de l’Avent nous introduit dans l’intimité de Joseph. En effet, l’évangéliste Matthieu choisit, à l’instar de Luc, de nous faire découvrir la venue du Sauveur par le regard de Joseph. Et cet angle de vue trace en lui-même un chemin spirituel de l’incarnation aussi fécond que dans le récit de Marie.


Car le regard de Joseph est celui du monde face à ce qui arrive à Marie. Et s’il est bienveillant malgré la situation, il nécessite une « explication » par Dieu lui-même. 


Voici Marie, porte par laquelle Dieu veut entrer dans le monde, qui se trouve enceinte par l’action de l’Esprit avant même d’avoir habité avec l’homme à qui elle avait été accordée en mariage. Joseph le remarque et ne dit rien. Pourquoi, Marie ne dit-elle rien à Joseph ? Parce que les mots pour le dire auraient été certainement inexpressifs et incroyables pour relater l’événement. Marie devient alors le vase du silence car elle sait que ce n’est pas à elle de percer l’événement sans paroles qui s’est passé entre elle et le Saint Esprit. Elle se met délibérément dans la pénombre, laissant constamment à Dieu l’initiative et à son époux la liberté du choix. Humilité et confiance qui nous sidèrent parce que sa vie et celle de son enfant sont en jeu. 


En effet, les gens, comme Joseph, ont remarqué que Marie est enceinte mais elle ne peut et ne veut rien faire pour que l’on se taise. Tout dépend de son époux et de Dieu. S’il la répudie publiquement, elle est lapidée pour adultère !


Mais ce silence est le silence où Dieu agit le plus, comme il le fera le samedi saint pour préparer la nouvelle naissance de sont Fils, la Résurrection. 


Et Joseph, parce qu’il est juste, ne peut confier son épouse, même adultère, à la vindicte populaire. Alors il choisit de la répudier en secret pour ne pas l’exposer à la mort. Même si la « pseudo faute » de Marie la condamnait à la mort, il préfère lui redonner la vie et c’est en cela qu’il se trouve dans la dynamique de salut de Dieu et qu’il devient réceptif à l’annonce que Dieu lui fait en songe. 

(à suivre)


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
RSS Contact