Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Praedicatho homélies à temps et à contretemps
Homélies du dimanche, homilies, homilieën, homilias. "C'est par la folie de la prédication que Dieu a jugé bon de sauver ceux qui croient" 1 Co 1,21 LA PLUPART DES ILLUSTRATIONS DE CE BLOG SONT TIRÉES DE https://www.evangile-et-peinture.org/ AVEC LA PERMISSION DE L'AUTEUR

Cláudio Cardinal Hummes, La Conclusion de l’Année Sacerdotale

dominicanus #Année Sacerdotale

 


La Conclusion de l’Année Sacerdotale

 

 

card.hummes.jpg

 



Chers Prêtres

L’Église est vraiment très heureuse de cette Année Sacerdotale et elle remercie le Seigneur d’avoir inspiré au Saint-Père sa promulgation. Toutes les informations qui arrivent ici à Rome sur les initiatives nombreuses et variées entreprises par les Églises locales dans le monde entier pour vivre cette année spéciale prouvent qu’elle a été bien reçue et – nous pouvons le dire – qu’elle a répondu à un vrai et profond désir des prêtres et de tout le peuple de Dieu. Le moment était venu de porter une attention particulière de reconnaissance et d’initiative en faveur du grand, diligent et irremplaçable presbyterium, ainsi que de chaque prêtre de l’Église.

Il est vrai que quelques prêtres, cependant proportionnellement très peu, ont commis d’horribles et très graves délits d’abus sexuels sur des mineurs, des faits que nous devons rejeter et condamner de manière absolue et intransigeante. Ils doivent en répondre devant Dieu et devant les tribunaux, même civils. Nous prions aussi pour qu’ils parviennent à la conversion spirituelle et au pardon de Dieu. Pour sa part, l’Église est décidée à ne pas cacher ni minimiser de tels crimes. Mais surtout nous sommes du côté des victimes et nous voulons les soutenir dans leur reconstruction et leurs droits bafoués.

Cependant, les délits de certains ne peuvent absolument pas être utilisés pour salir tout le corps ecclésial des prêtres. Qui s’y emploie commet une injustice criante. L’Église, en cette Année Sacerdotale, veut dire cela à la société humaine. N’importe quelle personne de bon sens et de bonne volonté le comprend.

Il fallait le dire. Mais revenons à vous, chers prêtres. Nous voulons vous dire encore une fois que nous reconnaissons ce que vous êtes et ce que vous faites dans l’Église et dans la société. L’Église vous aime, vous admire et vous respecte. Vous êtes même une joie pour notre peuple catholique, à travers le monde, qui vous accueille et vous soutient, surtout en ces temps de souffrances.

Dans deux mois, nous serons parvenus à la conclusion de l’Année Sacerdotale. Chers prêtres, le Pape vous invite de tout cœur à venir du monde entier à Rome pour cette conclusion, les 9, 10 et 11 juin prochains. De tous les pays du monde. Des pays plus proches de Rome, il faudrait attendre des milliers et des milliers d’entre vous, n’est-ce pas ? Alors ne refusez pas l’invitation pressante et cordiale du Saint-Père. Venez et Dieu vous bénira. Le Pape voudra confirmer les prêtres de l’Église. Leur présence nombreuse sur la place Saint-Pierre constituera une manifestation de la volonté responsable des prêtres, à se montrer disponibles et non timorés, dans le service de l’humanité qui leur est confiée par Jésus Christ. Leur visibilité sur la place, face au monde d’aujourd’hui, sera une proclamation de leur envoi au monde, non pour condamner le monde mais pour le sauver (cf. Jn 3, 17 et 12, 47). Dans ce contexte, le grand nombre aura une signification spéciale.

A cette présence nombreuse des prêtres à Rome, lors de la conclusion de l’Année Sacerdotale, il y a encore un motif particulier, qui concerne le cœur de l’Église aujourd’hui. Il s’agit d’offrir à notre bien-aimé Pape Benoît XVI notre solidarité, notre soutien, notre confiance et notre communion inconditionnelle, face aux attaques fréquentes qui lui sont faites à l’heure actuelle, dans le domaine de ses décisions concernant les clercs ayant commis des délits d’abus sexuels sur des mineurs. Les accusations portées à son encontre sont évidemment injustes et il a été démontré que personne n’a fait autant que Benoît XVI pour condamner et combattre de tels crimes de façon appropriée. La présence massive des prêtres sur la Place autour de Lui sera donc un signe fort de notre claire désapprobation des attaques injustes dont il est victime. Alors venez également pour soutenir publiquement le Saint Père.

La conclusion de l’Année Sacerdotale ne sera pas une conclusion proprement dite, mais un nouveau départ. Nous, le peuple de Dieu et les pasteurs, nous voulons rendre grâce au Seigneur pour ce temps privilégié de prière et de réflexion sur le sacerdoce. Nous nous proposons aussi d’être toujours attentifs à ce que l’Esprit Saint veut nous dire. Ainsi nous retournerons à l’exercice de notre mission dans l’Église et dans le monde avec une joie renouvelée et avec la conviction que Dieu, Seigneur de l’histoire, reste avec nous, tant dans les crises que dans les temps nouveaux.

Que la Vierge Marie, Mère et Reine des prêtres, intercède pour nous et nous éclaire dans notre suite de son Fils Jésus Christ, notre Seigneur.


Rome, le 12 avril 2010


Cláudio Cardinal Hummes

Archevêque Émérite de São Paulo

Préfet de la Congrégation pour le Clergé


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Un catholique 15/04/2010 11:55



Il convenait de rétablir la vérité sur les prêtres et la foi catholique, face aux abominations proférées par les médias que le message de l'Eglise dérange. Quand on voit "ressortir" en cette
Année Sacerdotale des affaires datant de 20 ou 30 ans, on se dit qu'il y a anguille sous roche.


Un catholique



dominicanus 15/04/2010 16:29



Merci Michel. Je suis allé sur la page dont vous avez laissé le lien. Super !


Je vous signale également mon blog : Marie Etoile de l'évangélisation où je mets
en ligne d'autres articles concernant cette tempête médiatique.



RSS Contact