Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par dominicanus

Les projets de la franc-maçonnerie internationale enfin explicités
I progetti della massoneria internazionale finalmente esplicitati
Il Gran Maestro Di Bernardo: "Stop democrazia: Uno-dio cinese per controllare le pandemie"

Il Gran Maestro Di Bernardo: "Stop democrazia: Uno-dio cinese per controllare le pandemie"

Écrit par Andrea Cionci (09/11/2021) - Traduction française autorisée : père Walter Covens

Écrit par Andrea Cionci (09/11/2021) - Traduction française autorisée : père Walter Covens

Si vous êtes confus, si vous ne comprenez pas bien ce qui se passe, voici l'"aide à domicile".

 

"Les pandémies seront la règle et non l'exception ; il faudra les contrôler sans la démocratie, qui est un système plein de faiblesses. Le monde entier devra être dirigé par un "Dieu unique" qui peut tout faire, comme le président de la Chine. Pour fabriquer le nouvel homme, il faudra utiliser des cellules embryonnaires, et les catholiques devront se résigner. La nature devra être mise à sac et le transhumanisme ne pourra pas être géré avec le consentement des masses".

 

Ce sont les concepts exprimés PUBLIQUEMENT, dans la vidéo suivante, par le professeur Giuliano Di Bernardo, professeur de philosophie des sciences à l'université de Trente. Il est entré dans la franc-maçonnerie à l'âge de 16 ans et en a été membre pendant 40 ans avant de devenir Grand Maître du Grand Orient d'Italie en 1990. Puis, horrifié par l'infiltration de la 'ndrangheta ICI, il est parti en 93 et a fondé la Grande Loge Régulière d'Italie, mais, vu la poursuite de l'infiltration, il l'a quittée aussi.

 

"Une fleur dans le marais de la franc-maçonnerie", comme l'a défini le procureur Agostino Cordova : certes, Di Bernardo est une personne honnête et sincère, à l'éloquence fascinante. Le problème est que, dans sa sincérité, il révèle quels sont les objectifs de la franc-maçonnerie internationale la plus pure, étant donné qu'il est très proche de la - très puissante - franc-maçonnerie anglaise.

 

Ecoutons son préambule ICI (min. 3.00) dans l'émission de Luttazzi :

 

"La franc-maçonnerie est une conception de la vie et de l'homme : liberté, tolérance, fraternité, transcendance et fondement initiatique. Dans les rituels de la plus ancienne franc-maçonnerie, l'anglaise, nous trouvons des traces de la philosophie occulte - dont l'un des plus grands représentants fut Pic de la Mirandole - et elle consiste en l'hermétisme, la kabbale chrétienne, la magie, l'alchimie, le ROSICRUCIANISME".  

 

Et voici ce qu'il explique ICI (à partir de la minute 7:20) lors de l'émission "Segnalibro" :

 

"La mondialisation n'est rien d'autre qu'un processus d'homogénéisation des différences humaines ; ces derniers temps, elle a été fortement accélérée par la science et ses applications technologiques, ce qui a tout changé.

Le phénomène de la mondialisation va maintenant de plus en plus loin et est irréversible pour une raison simple : si c'est la science et les applications technologiques qui poussent la planète vers la mondialisation, eh bien, nous pourrions arrêter la mondialisation en arrêtant la science. Pensez-vous que cela soit possible ?

La science continuera, et plus la science continuera, plus il y aura de mondialisation. Nous arriverons à un point où il n'y aura plus qu'une seule société sur toute la planète Terre et la question sera alors : qui gouvernera ce "pays" ? (NDR : le Nouvel Ordre Mondial ?) Qui va gouverner ce monde ? Pour les raisons que j'ai longuement expliquées dans le livre, CE NE POURRA PAS ÊTRE LA DÉMOCRATIE, la DÉMOCRATIE RÉVÈLE TOUTES SES DÉBILITÉS ET CONTRADICTIONS.

La société entièrement mondialisée sera gouvernée par celui que j'ai appelé le UN, mais qu'est-ce que cela signifie ? Cela signifie que les phénomènes auxquels nous sommes confrontés aujourd'hui ne peuvent être résolus qu'au sein d'une société régie par l'UN.

La pandémie est un facteur d'accélération supplémentaire vers la société mondialisée du Dieu unique, pourquoi ? Car la pandémie dont nous parlons aujourd'hui n'est pas l'exception, elle est la règle.

Nous devons nous attendre, à court terme, à d'autres pandémies qui mettront en péril la survie de l'humanité.

Nous devons donc trouver un moyen, qui n'est pas d'éviter les pandémies, mais de les contrôler, et ensuite nous devons voir quelles formes de gouvernement permettent de contrôler les pandémies.

Par rapport à l'avenir que j'ai supposé, qui est celui du Dieu UN, nous avons aujourd'hui une petite anticipation dans notre présent, représentée précisément par la CHINE.

Pour nous, observateurs occidentaux, qui sommes presque toujours distraits, la Chine crée des conditions très particulières. Le président a été élu à vie, ce qui signifie que tout au long de sa vie, il peut donner l'approche qu'il souhaite pour la Chine et pour la planète entière.

Par conséquent, il n'a pas les interruptions prévues par la démocratie, mais pour cette raison, ayant à sa disposition la science, la technologie, l'intelligence artificielle et tout ce qui représente le potentiel scientifique, il est vraiment un DIEU QUI PEUT TOUT faire, qui a un pouvoir absolu, c'est pourquoi je l'ai appelé le DIEU UNIQUE, mais le DIEU UNIQUE peut gouverner avec succès un peuple de 1,4 milliard d'individus aussi parce que ce peuple n'a pas de religion, mais a une philosophie pratique qui est le Confucianisme".

 

 

Et voici les projets sur l'homme et comment l'ancien Grand Maître Di Bernardo les comprend ICI (à partir de la minute 13.00) :

 

"La biologie nous dit tout ce que nous savons sur l'homme en tant qu'organisme vivant. C'est avec Darwin qu'ont débuté ces études, poursuivies ensuite par la génétique et la biologie moléculaire, qui nous font comprendre comment la vie est produite. Aujourd'hui, nous le savons : d'ici 50 ans, nous serons capables de produire toute forme de vie. Si nous connaissons le mécanisme de la vie, nous pouvons envoyer la nature aux archives. Pendant 4 milliards d'années, l'évolution a été régie par la nature. Maintenant que l'homme, ce singe pensant, a découvert le mécanisme de la vie, il peut dire à la nature : "Tu ne sers plus à rien, maintenant c'est moi qui décide comment l'homme doit se développer". On parle de l'homme nouveau, du clonage... Ce sont des termes encore très forts. Il arrivera un moment où l'homme pourra dire "Je veux un homme comme ça". Que la science fasse en sorte que toutes les maladies qui ont affligé l'humanité soient éliminées. Cela nous permettra d'utiliser les cellules souches, et pas seulement les cellules matures. Il y aura une certaine résistance de la part de certains milieux, mais si le bien-être est celui de l'homme sans maladie, nous nous en accommoderons et nous irons de l'avant. C'est ainsi que la vie humaine est prolongée. Comment voulons-nous cet homme ? Nous serons confrontés à tant de possibilités pour construire l'homme. Si cinq millions d'entre nous disent comment nous voulons l'homme, nous serons confrontés à cinq millions d'images de l'homme. À ce stade, l'humanité sera confrontée à un carrefour tragique : soit elle trouve une solution, soit elle est vouée à l'extinction. Mais alors : cette nouvelle image de l'homme peut-elle être le résultat d'un consensus ? Telle est la question. À MON AVIS, NON."

 

Ça se tient. Cependant, comme vous pouvez le constater, il s'agit de concepts qui, d'un point de vue chrétien, mais aussi de la sensibilité de nombreux laïcs, seraient interprétés comme étant complètement LUCIFÉRIEN.  Et si Di Bernardo est la "fleur du marais", le penseur pur et honnête, vous pouvez imaginer ce qu'est le marais.

 

Et ce n'est pas un hasard si l'ancien Grand Maître, en tant que franc-maçon consciencieux, est un fier anti-catholique. Un document publié il y a plusieurs années par le magazine "30 giorni", concernant une conférence secrète du Grand Maître de l'époque, faisait état de son incitation à lutter contre la religion catholique.

 

Cependant, en tirant parti de ces modestes réalisations évolutives que le professeur Di Bernardo méprise, même un esprit borné est capable de relier des phénomènes apparemment inexplicables et sans rapport entre eux : l'immigration sauvage (homogénéisation de l'humanité), la mondialisation, les politiques d'avortement (utilisation des cellules souches), le sexisme (révolte contre la nature), le transhumanisme athée, la soumission à la Chine et l'importation de son système de gouvernement, le "contrôle" des pandémies, les manipulations génétiques et toutes ces autres merveilles qui nous passent sous le nez aujourd'hui.

 

Cependant, il y a quelque chose qui ne colle pas : étrangement, en 2016, Di Bernardo a répondu à Giancarlo Amadori dans une interview du 22 février 2016, dans Libero : "Quel est votre prototype de tyran éclairé ?". Le professeur a répondu : "Si je dois indiquer un nom, je dirais le pape."  

 

Mais comment : Di Bernardo n'a-t-il pas dit en 1990 qu'il fallait combattre l'Église catholique ?

 

Ainsi, par un de ces tours de passe-passe de la mémoire, la croix pectorale ROSICRUCIENNE que Bergoglio porte sur sa poitrine, ses appels à la fraternité, la rosée des Rose-Croix à la messe, les embrassades avec le super-avorteur Biden, la conférence sur le transhumanisme au Vatican, l'accueil des immigrés... Mais... mais.... n'est-ce pas... ?

 

Mais noooon, ce ne sont que des théories "complotistes". Ne vous inquiétez pas. Tout ira bien. Vous n'êtes pas assez évolués pour comprendre. Laissez aux sages, aux grands maîtres et aux bons scientifiques le soin de nous rendre plus intelligents.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article