Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Praedicatho homélies à temps et à contretemps
Homélies du dimanche, homilies, homilieën, homilias. "C'est par la folie de la prédication que Dieu a jugé bon de sauver ceux qui croient" 1 Co 1,21 LA PLUPART DES ILLUSTRATIONS DE CE BLOG SONT TIRÉES DE https://www.evangile-et-peinture.org/ AVEC LA PERMISSION DE L'AUTEUR 2 968 Articles 1 000 656 Visites 2 502 274 Pages vues

Bergoglio ? Article 892 du Catéchisme : soit l'Esprit Saint s'est "adouci", soit il n'est pas Pape

dominicanus #Benoit XVI, #Il est vivant !, #Porta fidei, #actualités

 

10 juillet 2021


Dans son éditorial du 6 juillet, le fondateur et directeur éditorial de Libero, Vittorio Feltri, qui se dit également athée, a soulevé avec acuité, par le biais d'une plaisanterie, une question théologique d'une importance non négligeable.

 

Il écrit ainsi sur le massacre subi par le Cardinal Becciu : "Si le Saint-Père, qui bénéficie de l'aide du Saint-Esprit, n'est pas capable d'échapper aux flatteries des flatteurs, une fois de plus, nous, athées, aurions raison de ne pas croire".

 

Aussi provocant qu'il soit, le syllogisme fulminant du réalisateur Feltri répond à une logique implacable.

 

En fait, de nombreux catholiques croient que le pape est infaillible, puisqu'il est assisté par le Saint-Esprit, mais SEULEMENT QUAND IL PARLE EX CATHEDRA, c'est-à-dire quand il se prononce sur des questions de foi très importantes.

 

Le dogme de l'infaillibilité papale a été établi lors du premier concile du Vatican en 1868. La dernière et suprême prononciation ex cathedra a été appliquée par Pie XII en 1950 pour l'Assomption de Marie. Ces prises de position ne sont donc pas du tout fréquentes, elles sont même très rares.

 

Peu de gens savent cependant que l'article 892 du Catéchisme de l'Église catholique affirme que le pape est assisté par l'Esprit Saint même dans son ACTIVITÉ ORDINAIRE :

 

"L'assistance divine est encore donnée aux successeurs des Apôtres, qui enseignant en communion avec le successeur de Pierre, et, d'une manière particulière, à l'évêque de Rome, Pasteur de toute l'Église, lorsque, sans arriver à une définition infaillible et sans se prononcer d'une "manière définitive", ils proposent, dans l'exercice du Magistère ordinaire un enseignement qui conduit à une meilleure intelligence de la Révélation en matière de foi et de mœurs."

 

Le Cardinal Ladaria également, nommé par François comme préfet de la Congrégation pour la doctrine de la foi, confirme : "Il est important de répéter que l'infaillibilité concerne non seulement les déclarations solennelles d'un concile ou du Souverain Pontife lorsqu'il parle ex cathedra, mais aussi l'enseignement ordinaire et universel des évêques dispersés dans le monde entier, lorsqu'ils proposent, en communion entre eux et avec le Pape, la doctrine catholique à tenir définitivement".

 

Parfait. À ce stade, on ne peut s'empêcher de constater avec soulagement que le Saint-Esprit a dû s'adoucir sur de nombreuses questions, ou qu'il était plus large d'esprit et plus "moderne" que ne le pensaient de nombreux catholiques.

 

 

Au vu des actes et des déclarations de François, nous devons supposer, en effet, que la Troisième Personne trinitaire est aujourd'hui devenue "personnellement" favorable aux unions civiles ; qu'elle aime volontiers l'idole païenne Pachamama intronisée à St.-Pierre ; qu'elle tolère la bénédiction de cent prêtres allemands à des couples homosexuels en cautionnant le second "péché qui crie vers le Ciel" ; qu'elle offre un soutien affectueux au Père James Martin, partisan de la rectitude homosexualiste la plus extrême ; qu'elle soutient qu'"il n'y a pas de Dieu catholique" et que "toutes les religions sont vraies" ; que la miséricorde divine sauve tout le monde ; que "l'Église ne croit plus à l'enfer où les gens souffrent" ; qu'elle ne s'inquiète pas trop si la communion aux divorcés remariés est autorisée en Allemagne mais pas en Pologne ; qu'elle fait l'aumône aux transsexuels sans les inviter à la conversion etc....

 

En outre, l'Esprit Saint confirmerait aussi tacitement certaines "affaires de famille", à savoir que "dans la Sainte Trinité, les Personnes font du troc à huis clos, mais donnent extérieurement l'image de l'unité".

 

En outre, le Saint-Esprit approuverait sans problème sept autres questions identifiées comme des hérésies véritables et appropriées par 62 spécialistes. Adn Kronos les résume bien ICI

 

Mes chers catholiques orthodoxes, il n'y a pas grand-chose à faire : le Pape est assisté par l'Esprit Saint même dans l'activité ordinaire et puis, c'est tout. Il est inutile pour vous de protester. Il s'agit des "enseignements ordinaires en matière de foi et de morale".

 

Pour ceux qui ne veulent pas accepter l'hypothèse d'un Saint-Esprit "actualisé", les solutions restantes sont au nombre de deux :

 

1) Le Catéchisme est erroné et le pape ne reçoit PAS l'assistance du Saint-Esprit même dans les affaires ordinaires.

2) François n'est pas le vrai pape, peut-être parce que Benoît XVI n'a pas abdiqué comme le prétendent divers évêques, prêtres, théologiens, latinistes, magistrats et juristes. Dans ce cas, le Saint-Esprit serait "ABSENT JUSTIFIÉ" et tout s'expliquerait.

 

Nous nous occupons de cette question depuis un certain temps et vous trouverez tous les détails ICI.

 

C'est un peu dur, nous en sommes conscients, mais ce n'est pas nous qui avons fait le Catéchisme, ni la logique non plus. Ce n'est pas notre faute si l'Église s'est mise dans le pétrin aujourd'hui.

 

Soit le Saint-Esprit a changé d'avis, soit le catéchisme est erroné, soit François n'est pas le pape. Il n'y a pas d'échappatoire : vous choisissez.

 

Avons-nous d'autres explications ?

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
L
Logique et lumineux !!!
Répondre
Facebook Twitter RSS Contact