Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Praedicatho homélies à temps et à contretemps
Homélies du dimanche, homilies, homilieën, homilias. "C'est par la folie de la prédication que Dieu a jugé bon de sauver ceux qui croient" 1 Co 1,21

S. Thomas d'Aquin, Commentaire sur Jean 6 (25)

dominicanus #La vache qui rumine B 2009

JÉSUS DONC DIT AUX DOUZE: "ET VOUS, VOULEZ-VOUS AUSSI VOUS EN ALLER?"

SIMON-PIERRE LUI RÉPONDIT: "SEIGNEUR, À QUI IRONS-NOUS? TU AS LES PAROLES DE LA VIE ÉTERNELLE; POUR NOUS, NOUS CROYONS ET NOUS CONNAISSONS QUE TU ES LE CHRIST, LE FILS DE DIEU "JÉSUS RÉPONDIT: "N’EST-CE PAS MOI QUI VOUS AI CHOISIS, VOUS LES DOUZE? CEPENDANT, L'UN DE VOUS EST UN DIABLE. "IL PAR LAIT DE JUDAS ISCARIOTE, FILS DE SIMON: CAR C’ÉTAIT LUI QUI DE VAIT LE TRAHIR, BIEN QU’IL FÛT L’UN DES DOUZE.

Ici, le Seigneur porte son attention sur les disciples qui demeurent, ce qui est souligné par son interrogation. En réponse, Pierre exprime leur attachement total; cependant le Christ corrige sa réponse.


JÉSUS DONC DIT AUX DOUZE: "ET VOUS, VOULEZ VOUS AUSSI VOUS EN ALLER?"

Le Seigneur sonde donc les Douze qui étaient là pour savoir s’ils voulaient persister; c’est pourquoi il dit AUX DOUZE, c’est-à-dire aux Apôtres: ET VOUS, VOULEZ-VOUS AUSSI VOUS EN ALLER? Et ceci pour deux raisons.

Ensuite, parce qu’il arrive parfois qu’on ait la volonté de s’éloigner de quelqu’un et qu’une gêne nous retienne, le Christ, ne voulant pas qu’ils soient contraints par la gêne de rester avec lui (car servir malgré soi revient à ne pas servir du tout), les libère de la gêne et donc de l’obligation de rester, remettant à leur libre arbitre le choix de rester ou de s’en aller, parce que le Seigneur aime celui qui donne avec joie.


L’attachement total (devotio) de ceux qui restent est exprimé par la réponse de Pierre. Lui qui aime ses frères, qui est fidèle à ses amis et qui porte au Christ une affection spéciale, répond pour tout le collège. Il exalte d’abord l’excellence de la doctrine du Christ, puis il témoigne de l’autorité de cette doctrine et con fesse sa foi.

Afin que, du fait que ceux-ci étaient restés alors que les autres étaient partis, ils ne s’enorgueillissent pas en attribuant cela à leur propre justice, estimant faire au Christ une grâce en ne l’abandonnant pas. C’est pourquoi, en leur montrant qu’il n’avait pas besoin d’être suivi par eux, ils les retient et les affermit plus profondément: De plus, situ agis avec justice, que lui donneras-tu ou que recevra-t-il de ta main?
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
RSS Contact