Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Praedicatho homélies à temps et à contretemps
Homélies du dimanche, homilies, homilieën, homilias. "C'est par la folie de la prédication que Dieu a jugé bon de sauver ceux qui croient" 1 Co 1,21 LA PLUPART DES ILLUSTRATIONS DE CE BLOG SONT TIRÉES DE https://www.evangile-et-peinture.org/ AVEC LA PERMISSION DE L'AUTEUR 2 968 Articles 1 000 656 Visites 2 502 274 Pages vues

Benoît XVI, La parabole du Bon Samaritain impose l'universalité de l'amour

dominicanus #La vache qui rumine C 2010

Arrivés à ce point, nous recueillons deux éléments essentiels de nos réflexions:

 

a) La nature profonde de l’Église s’exprime dans une triple tâche: annonce de la Parole de Dieu (kerygma-martyria), célébration des Sacrements (leitourgia), service de la charité (diakonia). Ce sont trois tâches qui s’appellent l’une l’autre et qui ne peuvent être séparées l’une de l’autre. La charité n’est pas pour l’Église une sorte d’activité d’assistance sociale qu’on pourrait aussi laisser à d’autres, mais elle appartient à sa nature, elle est une expression de son essence elle-même, à laquelle elle ne peut renoncer.

 

b) L’Église est la famille de Dieu dans le monde. Dans cette famille, personne ne doit souffrir par manque du nécessaire. En même temps, la caritas-agapè dépasse aussi les frontières de l’Église; la parabole du Bon Samaritain demeure le critère d’évaluation, elle impose l’universalité de l’amour qui se tourne vers celui qui est dans le besoin, rencontré «par hasard» (cf. Lc 10,31), quel qu’il soit. Tout en maintenant cette universalité du commandement de l’amour, il y a cependant une exigence spécifiquement ecclésiale – celle qui rappelle justement que, dans l’Église elle-même en tant que famille, aucun membre ne doit souffrir parce qu’il est dans le besoin. Les mots de l’Épître aux Galates vont dans ce sens: «Puisque nous tenons le bon moment, travaillons au bien de tous, spécialement dans la famille des croyants» (Ga 6,10).

 

Deus cariatas est 25

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
D


Je trouve vraiment difficile d'avoir encore la foi aujourd'hui, avec tout ce qu'on apprend en ce moment. Bon courage à tout le monde !



Répondre
D


C'est dans la nuit qu'il faut croire à la lumière. Prenons exemple sur Benoît XVI, qui revit aujourd'hui un Calvaire. Il a versé des larmes tout en gardant habituellement le sourire. D'autre
part, ne soyons pas dupes de l'acharnement des médias contre l'Eglise catholique. Si "avec tout ce qu'on apprend en ce moment" vous trouvez difficile d'avoir encore la foi (en Dieu) aujourd'hui,
qu'est-ce que ce sera quand vous apprendrez tout ce que les médias ne disent pas: à savoir que les prêtres sont infiniment moins dangereux que ... les parents ! En Irlande, par exemple, 50,8 %
des violeurs d'enfants sont les propres parents des enfants violés; 34 % sont des voisins ou des membres du cercle familial; 3,4 % sont professeurs, moniteurs our prêtres. En 2009, dans le monde,
il y a eu 62.000 plaintes. 0,0097 % concernaient des prêtres. "Un pont qui croule fait plus de bruit que 100 ponts qui tiennent."



Facebook Twitter RSS Contact