Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Praedicatho homélies à temps et à contretemps
Homélies du dimanche, homilies, homilieën, homilias. "C'est par la folie de la prédication que Dieu a jugé bon de sauver ceux qui croient" 1 Co 1,21 LA PLUPART DES ILLUSTRATIONS DE CE BLOG SONT TIRÉES DE https://www.evangile-et-peinture.org/ AVEC LA PERMISSION DE L'AUTEUR 2 968 Articles 1 000 656 Visites 2 502 274 Pages vues

"Bien chanter, c'est prier deux fois"

dominicanus #Liturgie de la Parole - Année B
L’Apôtre invite les fidèles qui se rassemblent dans l’attente de l’avènement de leur Seigneur, à chanter ensemble des psaumes, des hymnes et des cantiques inspirés (cf. Col 3, 16). Le chant est en effet le signe de l’allégresse du cœur (cf. Ac 2, 46). Aussi saint Augustin dit-il justement : « Chanter est le fait de celui qui aime », et selon un proverbe ancien : « Bien chanter, c'est prier deux fois ».

On fera donc grand usage du chant dans les célébrations, en tenant compte de la mentalité des peuples et des aptitudes de chaque assemblée. S’il n’est pas toujours nécessaire, par exemple aux messes de semaine, de chanter tous les textes qui, par eux-mêmes, sont destinés à être chantés, on mettra tout les soin possible pour que le chant des ministres et du peuple ne soit pas absent des célébrations, les dimanches et fêtes de précepte.

Cependant, en choisissant les parties qui seront effectivement chantées, on donnera la priorité à celles qui ont plus d'importance, et surtout à celles qui doivent être chantées par le prêtre, le diacre ou le lecteur, avec réponse du peuple, ou qui doivent être prononcées par le prêtre et le peuple.

Le chant grégorien, en tant que chant propre de la Liturgie romaine, doit, toutes choses égales par ailleurs, occuper la première place. Les autres genres de musique sacrée, et surtout la polyphonie, ne sont nullement exclus, pourvu qu’ils s’accordent avec l’esprit de l’action liturgique et qu’ils favorisent la participation de tous les fidèles.

Et comme les rassemblements entre fidèles de diverses nations deviennent de plus en plus fréquents, il est nécessaire que ces fidèles sachent chanter ensemble en latin, sur des mélodies assez faciles, au moins quelques parties de l’ordinaire de la messe, notamment la Profession de foi et l’oraison dominicale.


L'art de célébrer la messe, Présentation Générale du Missel Romain, 3° éd. typique, Desclée-Mame, n. 39-41
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

ABONDJI Junior 11/08/2016 16:44

Donc cette citation " chanter c'est prier 2 fois " n'a pas un auteur si je vous comprend bien,c'est un adage ancien et pourtant j'avais lu quelque part où on l'attribue à St Augustin,precision svp

dominicanus 13/08/2016 21:42

Comme pour bien d'autres proverbes et maximes, l'auteur de « Qui chante bien prie deux fois. » est inconnu (anonyme). D'après Saint Augustin, Commentaire du Psaume 74.1 : Qui enim cantat laudem, non solum laudat, sed etiam hilariter laudat ("Celui qui chante des louanges non seulement loue mais loue joyeusement.").

C'est Luther qui donnera un nouveau souffle à cet adage, d'où l'importance du chant dans la tradition protestante. Au temps de la Réforme, la versification et la mise en musique des psaumes pour l'assemblée ont joué un très grand rôle dans l'imprégnation de la culture biblique.

Facebook Twitter RSS Contact