Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Praedicatho homélies à temps et à contretemps
Homélies du dimanche, homilies, homilieën, homilias. "C'est par la folie de la prédication que Dieu a jugé bon de sauver ceux qui croient" 1 Co 1,21

Jean-Paul II : " Et il fut transfiguré devant eux... "

Walter Covens #la vache qui rumine (Années B - C)
15. " Six jours après, Jésus prend avec lui Pierre, Jacques et Jean son frère, et les emmène à l'écart, sur une haute montagne. Et il fut transfiguré devant eux : son visage resplendit comme le soleil et ses vêtements devinrent blancs comme la lumière. Et voici que leur apparurent Moïse et Élie, qui s'entretenaient avec lui. Pierre alors, prenant la parole, dit à Jésus : "Seigneur, il est heureux que nous soyons ici; si tu le veux, je vais faire ici trois tentes, une pour toi, une pour Moïse et une pour Élie". Comme il parlait encore, voici qu'une nuée lumineuse les prit sous son ombre, et voici qu'une voix disait de la nuée : "Celui-ci est mon Fils bien-aimé, qui a toute ma faveur, écoutez-le". À cette voix, les disciples tombèrent la face contre terre, tout effrayés. Mais Jésus, s'approchant, les toucha et leur dit : "Relevez-vous, et n'ayez pas peur". Et eux, levant les yeux, ne virent plus personne que lui, Jésus, seul. Comme ils descendaient de la montagne, Jésus leur donna cet ordre : "Ne parlez à personne de cette vision, avant que le Fils de l'homme ne ressuscite d'entre les morts" " (Mt 17,1-9).

       L'épisode de la Transfiguration marque un moment décisif dans le ministère de Jésus. C'est un événement révélateur qui affermit la foi dans le cœur des disciples, les prépare au drame de la Croix et anticipe la gloire de la Résurrection. Ce mystère est continuellement revécu par l'Église, peuple en marche vers la rencontre eschatologique avec son Seigneur. Comme les trois apôtres choisis, l'Église contemple le visage transfiguré du Christ, pour être fortifiée dans la foi et ne pas risquer d'être désemparée devant son visage défiguré sur la Croix. Dans les deux cas, elle est l'Épouse devant l'Époux, elle participe à son mystère, elle est entourée de sa lumière.

       Cette lumière éclaire ses fils, tous également appelés à suivre le Christ en fondant sur Lui le sens ultime de leur vie, au point de pouvoir dire avec l'Apôtre : " Pour moi, vivre, c'est le Christ ! " (Ph 1,21). Les personnes appelées à la vie consacrée font certainement une expérience unique de la lumière qui émane du Verbe incarné. En effet, la profession des conseils évangéliques fait d'eux des signes prophétiques pour la communauté de leurs frères et pour le monde ; dès lors, ils doivent nécessairement vibrer de manière particulière aux paroles enthousiastes de Pierre: " Il est heureux que nous soyons ici ! " (Mt 17,4). Ces paroles disent l'orientation christologique de toute la vie chrétienne. Toutefois, elles expriment avec vigueur le caractère radical qui donne son dynamisme profond à la vocation à la vie consacrée : comme il est beau pour nous de rester avec Toi, de nous donner à Toi, de concentrer de manière exclusive notre existence sur Toi ! En effet, celui qui a reçu la grâce de cette communion d'amour spéciale avec le Christ se sent comme saisi par son éclat : Il est le " plus beau des enfants des hommes " (Ps 45/44,3), l'Incomparable.


Vita Consecrata, 15
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

robert 12/08/2006 14:20

Oui, père, j'ai compris que le Seigneur nous envoie en mission quand on vit dans Son intimité. Cette mission, n'est pas à chercher dans des actions élaborées dans notre mental, elle s'écoule naturellement du don que nous faisons de notre vie à Dieu.
Mais quand Jean-Paul II nous invitait à avoir des idées hardies, c'est dans l'Esprit Saint qu'il nous le dit.Car Lui-même vivait de cette manière, porté par une foi vigoureuse.
Florence

robert 11/08/2006 10:31

       Il en est de même pour vous, cher père Covens, qui faites ce que vous avez écrit ... et dans ces temps si difficiles et éprouvants pour le monde. merci! votre petite fidèle bien faible. Rendons grâce à Dieu pour Sa Miséricorde sans borne! Florence

robert 10/08/2006 23:27

   Vous avez raison Père Covens. Ma faiblesse aussi grande soit-elle n'est pas un obstacle à Dieu, j'en fait l'expèrience, elle est même la Voie qu'Il choisit.Toutes les contradictions impossibles à résoudre humainement qui m'affolent, sont résolues par l'Amour et la confiance, l'abandon, même si la souffrance vient à nouveau nous déranger en nous mettant dans une contradiction plus grande...Florence

Walter Covens 11/08/2006 02:40

Jésus vous aime.

Robert 10/08/2006 16:19

 Partage        Transfigurés et éblouis aussi sur des saints Monts devant notre Seigneur, par Lui et en Lui, en redescendant nous sommes aussi envoyés en mission, même si nous ne savons pas toujours unir adoration et zèle nouveau... le doute nous étreint, la peur... (les apôtres ont-ils été envoyés en mission qu'à la Pentecôte ?, ne devons-nous pas attendre d'être transformés à notre tour ?)Pourtant, Jean-Paul II n'a pas eu peur, lui, ne nous envoyer en mission, il a dit ceci :" Ayez l'audace des prophètes. Ayez des idées hardies et créatrices. N'ayez pas peur d'être ce que vous êtes, de croire ce que vous croyez, de le dire, de le vivre.Cette MISSION est l'affaire de tous les baptisés et non des seuls spécialistes.L'heure des laïcs a sonné..."

Walter Covens 10/08/2006 17:10

Jésus ne nous envoie pas au casse-pipe. Il nous (vous) donne tout ce qu'il faut pour la mission. Encore faut-il faire confiance, "ne pas avoir peur". Un peu d'appréhension, pourtant, n'est pas de mauvais aloi, et vaut beaucoup mieux que la présomption. Dans la faiblesse, il nous faut "être avec Jésus" pour ensuite être envoyé en mission par lui dans le monde... et revenir vers lui dans un permanent échange d'amour.

RSS Contact