Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Praedicatho homélies à temps et à contretemps
Homélies du dimanche, homilies, homilieën, homilias. "C'est par la folie de la prédication que Dieu a jugé bon de sauver ceux qui croient" 1 Co 1,21

Cardinal Carlo M. Martini, Jean: l'Évangile des 'gnostiques' (1)

Walter Covens #la vache qui rumine (Années B - C)
17 TOB evLa première vraie question à se poser est celle-ci : à qui est adressée la parole de Jean ?

       Assurément, l’'évangile de Jean, non seulement se place en dehors d’'une expérience concrète de type ascétique et exige une attention particulière à l’'enchaînement intérieur des différents thèmes; mais surtout il suppose une expérience mystique élevée, comme nous allons le voir tout de suite. Et par conséquent, ce n’'est certainement pas un évangile pour débutants. C'’est un évangile qui suppose l'’état de chrétien adulte, ou en d'’autres mots, d’'averti, de parfait, de croyant éclairé, donc de celui qui a déjà derrière lui une longue maturation, et par là n’'est plus du tout intéressé par la répétition de thèmes bien connus, mais plutôt par leur pénétration en profondeur.

       Un pareil chrétien adulte et éclairé existe-t-il ? Selon le Nouveau Testament, il doit exister parce qu'’il est le but final de la prédication néotestamentaire. Je cite quelques passages du Nouveau Testament où il s'’agit du chrétien instruit, parfait, adulte, éclairé. Qu’'on prenne par exemple la lettre aux Romains (15, 14): Moi aussi j’'ai la conviction que vous êtes comblés de toute connaissance (péplérôménoi pasés tés gnoséôs); donc vous êtes des chrétiens "gnostiques" pour reprendre le mot grec en son sens originel, des chrétiens qui savent en connaisseurs. C'’est là le niveau auquel certainement n'’étaient pas encore arrivés les chrétiens de la première prédication; et pourtant Paul, d’'ores et déjà, affirme qu'’ils sont devenus des connaisseurs achevés de la doctrine de la foi. Pareillement dans la première lettre aux Corinthiens (cf. 1, 5) il dit que les chrétiens de Corinthe sont enrichis de tous les dons de parole et de science, c’'est-à-dire qu'’ils sont riches de toute "gnose", de toute forme de connaissance supérieure. On suppose donc qu'’il existe déjà, ce chrétien connaisseur de sa foi; il a parcouru un certain cheminement spirituel et est arrivé à une réelle maturité.

       D'’autres passages du Nouveau Testament ne nous parlent pas de cela en employant le thème de la gnôsis, mais le mot téléios, parfait. Par exemple la lettre aux Philippiens (3, 15) nous dit: Étant parfaits [téléioi], nous avons ces sentiments….  Cette épître s’'adresse donc à un public qu'’on suppose pouvoir être qualifié, sans présomption ni vantardise, de téléios, parfait. La lettre aux Colossiens rappelle deux fois cette idée: Ce Christ, nous l’'annonçons en avertissant et instruisant chaque homme avec toute sagesse, pour le rendre téléion dans le Christ (1, 28), parfait dans le Christ. Le but de la prédication est de faire arriver les appelés à cette maturité (encore dans les Colossiens nous trouvons: Épaphras, esclave du Christ, vous salue, lui qui est des vôtres; il ne cesse de lutter pour vous dans ses prières pour que vous soyez fermes, parfaits [téléioi] et soumis à tous les vouloirs de Dieu [4, 12]). Donc le but de la discipline spirituelle est de former un peuple ferme, parfait, achevé, et soumis à toutes les volontés de Dieu. C'’est là aussi le but spécifique de la prédication de Jean.

       Je cite encore un passage de la lettre aux Hébreux (6, 1-3): Laissant de côté l’'enseignement initial sur le Christ passons à ce qui est plus complet (le texte grec dit: épi tên téléiotéta phéromata, allons vers ce qui est plus téléion, plus rempli, plus parfait) sans recommencer à jeter les bases du renoncement aux œoeuvres mortes, de la foi en Dieu, de la doctrine des baptêmes, de l'’imposition des mains, de la résurrection des morts et du jugement éternel. Avec la permission de Dieu, voilà ce que nous avons l'’intention de faire.

       La prédication de Jean se situe exactement à ce second niveau, celui qu’'on atteint quand déjà sont connues beaucoup d’'autres choses et qu'’il s'’agit désormais d’'entrer au coeur de la vie chrétienne.
Voici votre roi, Cerf, 1981, p. 14-18 (1e partie)

Robert 06/08/2006 12:05

                                       Père Covens,        Il est possible que vous ayez attrapé dans vos filets, un poisson d'une espèce (ou d'une race) que vous ne pensiez pas pêché...Moi non plus je ne le savais pas...Florence

Robert 06/08/2006 11:38

                             Cher père Covens,     Le Seigneur permet que Sa Lumière transperce aux travers de nos ténèbres mêmes. J'étais bien aveuglée hier, prise par la honte de parler ainsi, et ne sachant même pas que c'était la fête de la Transfiguration aujourd'hui!La Parole de Dieu est cette Lumière qui nous pousse malgré nous et nous conduit aussi où nous ne voulons pas aller.Comme je préfèrerai être sous votre tente , celle de votre tranquille bergerie, ou sous celle du Seigneur uniquement.Non, La Parole qui me ceint comme pour Jérémie, me conduit en bas, là où les prophètes sont rejetés, suivant les Pas du Seigneur, aujourd'hui en core rejeté!  "Votre" petite fidèle,F.

Robert 06/08/2006 01:09

La Miséricorde n'est pas sans borne, parcequ'Elle désire que nous l'implorions comme Abraham, devant la menace du Seigneur de détruire Sodome et gomorrhe. Encore faut-il pour cela que nous soyions par grâce éclairés dans une véritable repentir. Seigneur nous sommes aveugles et sourds, guéris-nous, nous ne pouvons rien par nous-mêmes, mais Toi, Tu peux tout.Car, même si nous pouvions voir Ta Gloire,même si Tu nous donnais Ta Connaissance, quel pas pourrions-nous faire qui nous éléverait vers Toi ? Toi, dont nous ne sommes pas dignes de délier les sandales et qui t'abaisse à nos pieds pour nous purifier!

Walter Covens 06/08/2006 17:36

La miséricorde du Seigneur est sans bornes, mais elle demande évidemment à être accueillie. Dès qu'il voit une petite brèche dans le barrage que nous lui opposons, le Seigneur s'y précipite, plus vite qu'une maman qui voit son enfant tomber dans le feu.

Robert 05/08/2006 10:04

                    Pour que nous ne soyions pas condamnés, la Vérité reste voilée; Elle se dévoile peu à peu à nos coeurs, pour être à nouveau voilée, pour que nous ne pensions jamais être arrivés au sommet, pour que nous restions petits. A Sa Transfiguration, Jésus donna l'ordre à ses disciples de ne rien dire de Son identité.Et à la Croix, Il a dit : "Père, pardonnes-leur -à tous-,ils ne savent pas ce qu'ils font".Seigneur, Ta Miséricorde est sans borne!

RSS Contact