Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Praedicatho homélies à temps et à contretemps
Homélies du dimanche, homilies, homilieën, homilias. "C'est par la folie de la prédication que Dieu a jugé bon de sauver ceux qui croient" 1 Co 1,21

"Comment m'aider dans mon procès ?"

Walter Covens #actualités
Vous avez été très nombreux à lire l'article "Je suis mis en examen" du Docteur Doublier-Villette. À la suite de cet appel à la mobilisation pour la vie, je vous transmets également la suite, publiée ce jour :


Pour que la lumière soit faite
sur "l'affaire du Téléthon"
ou
Comment m'aider dans mon procès :

 

médiatiser et prier publiquement !

 


 

Merci à tous ceux qui m'écrivent qu'ils prient "pour moi" dans cette "épreuve". (voir l'article ci-dessous : "Je suis mis en examen").
Et nombreux sont ceux qui vont commencer la neuvaine de Rosaires pour la vie, ce 6 octobre, fête de Notre-Dame-du-Saint-Rosaire... pendant neuf jours successifs.
C'est bien, même si ce n'est pas exactement ce que j'ai demandé.
Ce que je demande c'est une neuvaine de Rosaires pour la vie, oui, mais en cathédrale, les premiers samedis de chaque mois, pendant neuf mois à partir de ce 6 octobre... ou 6 novembre, pour ceux qui prendraient le "train en marche".
Mon procès aura lieu en novembre, donc juste avant le prochain Téléthon...
Faut-il insister sur le profit moral... et financier que peut escompter l'AFM de mon éventuelle condamnation à la veille du Téléthon 2008?
Voyez et faites voir que la prière PUBLIQUE, au cœur des diocèses, aura certes le même effet spirituel qu'une prière privée, chez vous, mais qu'en plus, elle sera un témoignage interpellant aussi bien les responsables civils que les responsables religieux... qui doivent se mobiliser, toujours plus, eux aussi, contre la "culture de mort".
C'est le problème prioritaire de notre époque.

 

Donc, merci de prier "pour moi", en privé, pour que le Saint Esprit nous fasse, moi et les témoins qui m'assisteront, trouver les mots justes au Tribunal, mais priez aussi "avec moi", en public : dans votre cathédrale, les premiers samedis de chaque mois, en principe à 17H (voir http://www.rosairepourlavie.org pour les exceptions horaires)... à commencer par ce 6 octobre, si vous lisez cela avant le 6 octobre.

 

Et... médiatisez ma mise en examen et ma seule demande en réaction, la neuvaine de Rosaires pour la Vie, en cathédrales, pour que la lumière soit faite sur "l'affaire du Téléthon":

 

* faites lire cet appel sur http://www.lunivers.info
* relancez votre presse pour qu'elle parle de cette affaire et de ma demande de réaction.
Par vos réseaux internet, par le téléphone, par vos lettres, vous pouvez beaucoup, d'un mois sur l'autre sans relâche.

 

Ne serait-ce pas trop bête que je sois poursuivi, et condamné, sans que notre cause ne bénéficie au moins de la médiatisation du problème posé par le Téléthon : l'eugénisme contemporain?

 

Demandez en quoi j'ai pu diffamer l'AFM et le Téléthon en affirmant que :
* les Bébéthons que l'on nous montre ne sont pas des bébés soignés mais des bébés sains qui ont survécu au tri embryonnaire?

* que l'eugénisme d'Hitler, obligatoire à l'époque, est à distinguer, certes, de l'eugénisme contemporain, laissé, pour l'instant, à la libre appréciation des familles et des médecins, mais on sait ce que valent les "limites" quand on se rappelle l'évolution des lois sur la contraception et l'avortement... jusqu'à la publicité radiophonique actuelle en faveur d'une "contraception choisie"... incluant des méthodes abortives, et non plus contraceptives, comme le stérilet ou la "pilule du lendemain"!
 

Voyez et faites voir les propos ci-dessous, que l'on me reproche comme diffamant.
En quoi le seraient-ils?
Et tant que les dérives eugénistes du Téléthon persisteront, ne devons-nous pas, comme Monseigneur Barbarin, l'an dernier, dire : "Le Téléthon: non et non"?

 

 

Il vous reste à surveiller http://www.lunivers.info qui vous donnera, en premier, les dernières nouvelles sur ce procès, qui fera jurisprudence, car il n'est pas que le mien: il est le premier, si je suis condamné, de tous ceux qui continueront à s'opposer à la culture de mort.

 

Priez pour moi, oui.
Mais priez aussi pour vous et vos enfants, car c'est notre avenir qui est en jeu.

 

Prions donc ensemble, le même jour à la même heure, dans nos cathédrales et puissent nos évêques et nos prêtres nous soutenir, tous.

Docteur Doublier-Villette

 

 
 
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
RSS Contact