Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Praedicatho homélies à temps et à contretemps
Homélies du dimanche, homilies, homilieën, homilias. "C'est par la folie de la prédication que Dieu a jugé bon de sauver ceux qui croient" 1 Co 1,21

#evenements

AED-France - 2° édition de la Nuit des Témoins

dominicanus #Évènements

nuitdestemoins.jpg

Mercredi 24 mars 2010

Eglise Saint Sulpice (Paris VI°) - 20h-22h


AUJOURD’HUI ENCORE, DES CHRETIENS MEURENT POUR LEUR FOI.


200 millions de chrétiens ne peuvent vivre leur foi librement. Ils payent aujourd’hui le prix fort des persécutions antireligieuses, en Irak, au Pakistan, au Soudan, en Corée du Nord, et dans tant d’autres pays du monde.


En 2009, le Vatican a dressé une liste de 37 prêtres, religieux et volontaires laïcs assassinés dans le cadre de leur mission. Soit deux fois plus que l’an dernier. A cette liste, il faut ajouter les centaines de « soldats inconnus » de la foi qui meurent chaque année, pour le simple fait d’être chrétien.


Comment se taire face à cette injustifiable atteinte à la liberté religieuse ? L’Aide à l’Eglise en Détresse (AED) veut honorer la mémoire de ceux qui sont morts pour leur foi en 2009, et informer le plus largement possible sur la situation des chrétiens dans de nombreux pays. Après avoir réuni plus de 1600 personnes lors de la première édition, pour une veillée de prière, de témoignages et d’adoration, l’AED organise la deuxième Nuit des Témoins, le 24 mars 2010. La soirée se déroulera autour de Mgr Ghaleb Bader, archevêque d’Alger, du Père Nicolas Buttet, fondateur de la Fraternité Eucharistein et de nombreuses personnalités : Claude Bébéar, Charles Beigbeder, les chroniqueurs Frigide Barjot et Basile de Koch, le philosophe François Miclo, Benjamin et Thomas Pouzin du groupe Glorious…


Contact presse :

Raphaëlle Autric : r.autric@aed-france.org- 06 66 05 67 63

Diane de Robiano : diane.de.robiano@bienavous.fr

 

 


Cette année, 37 prêtres, religieux et laïcs engagés ont trouvé la mort dans des conditions violentes, alors qu’ils étaient en mission au service de l’Eglise. Ce chiffre, mentionné par l’agence Fides, a quasiment doublé par rapport à celui de l’an dernier. L’AED souhaite que la mémoire de ces frères et soeurs reste vive, afin que, comme le rappelait le pape Jean-Paul II, elle soit gardée comme « un trésor d’Eglise de grande valeur permettant une seule et même communion de tous les disciples du Christ ». A la suite de ces témoins, sommesnous prêts à donner notre vie au Christ ?


Tous les ans, le 24 mars (date anniversaire de l'assassinat de Mgr Romero, au Salvador, en 1980, pendant qu’il célébrait l’Eucharistie) l'AED propose de prier pour l'Eglise persécutée, au cours d’une veillée de prière, de témoignages et d’adoration.


 


L’Aide à l’Eglise en Détresse

Sa mission ?


L’Aide à l’Eglise en Détresse est une oeuvre internationale catholique de droit pontifical. Elle

soutient les chrétiens partout où ils sont persécutés, réfugiés ou menacés.


En effet, dans de nombreux pays, la liberté religieuse reste inaccessible. Des chrétiens continuent d’être assassinés pour leur foi. Certains sont humiliés, traités injustement, exclus de la vie sociale et politique par des législations discriminatoires. D’autres sont menacés pour avoir pris la défense des petits et des pauvres. Tous ces chrétiens forment l’Eglise en Détresse.


L’AED est présente dans 145 pays dans le monde et compte 17 pays donateurs. Elle a trois missions : prier pour l’Eglise qui souffre, informer sur l’état de l’Eglise dans le monde et partager, c'est-à-dire soutenir financièrement des projets approuvés par les évêques locaux.


Son action ?


Chaque année, l'AED répond à plus de 8 000 appels au secours et demandes d’aide grâce au soutien de 600 000 bienfaiteurs :

• Construction et rénovation d’églises.

• Soutien de séminaristes et de religieuses : l’AED soutient les études de plus de 17 000 séminaristes et novices en difficulté dans le monde.

• Motorisation : afin de permettre ou de faciliter le travail pastoral dans des régions éloignées, l’AED procure bicyclettes, mulets, moto, voitures, bateaux sans lesquels de nombreux chrétiens resteraient isolés.

• Formation et enseignement des jeunes : L’AED a imprimé et diffusé plus de 47 millions de Bibles de l’Enfant, en 157 langues.

• Offrandes de messe : nombreux sont les prêtres qui dépendent de ce don pour exercer leur ministère sacerdotal. L’AED fait parvenir des offrandes de messes aux prêtres les plus démunis ou persécutés.


L’AED a été fondée en 1947 par le Père Werenfried van Straaten, religieux hollandais prémontré décédé en 2003. En France, l’AED est dirigée depuis 2005 par Marc Fromager, 41 ans, père de 6 enfants.



Présentation des différents intervenants


Chacune de ces personnalités a accepté de venir à la Nuit des Témoins pour rendre hommage aux chrétiens qui souffrent pour leur foi, mais aussi pour témoigner, de manière personnelle, de leur relation à Dieu.


Mgr Ghaleb Bader

epGhalebBaderAlgier.gif (333×325)


Il est archevêque d’Alger depuis le 24 mai 2008. Dernier né d’une famille de neuf enfants originaire de Khirbeth, au nord de la Jordanie, Ghaleb Moussa Abdallah Bader étudie au séminaire de Beit-Jala, près de Jérusalem, puis est ordonné prêtre en 1975. Après avoir été secrétaire du patriarche latin de Jérusalem, il est nommé vicaire de la paroisse du Christ-Roi, à Amman. Docteur en philosophie et en droit, il devient président du tribunal ecclésiastique de Jérusalem en 1988. Il enseigne au séminaire. Il a été consulteur auprès du Conseil pontifical pour le dialogue interreligieux à Rome, de 1996 à 2001. Nommé archevêque d’Alger par Benoît XVI, il est le premier évêque arabe à occuper ce poste depuis 1838, date de la création de l’évêché d’Alger.



Père Nicolas Buttet

150307_nicolas_buttet.jpg (161×180)


Né en 1961 en Suisse, Nicolas Buttet est juriste de formation et ancien député au Parlement cantonal du Valais. Il a collaboré au Conseil pontifical Justice et Paix à Rome, avant de se retirer, comme ermite pendant cinq ans à Notre-Dame du Scex, en 1992. À son retour en 1997, il fonde la Fraternité Eucharistein à Saint-Mauriced'Agone, qui compte aujourd’hui plus d’une vingtaine de frères et soeurs, postulants et novices. Sa spiritualité et son style de vie s’inspire de saint François d’Assise : simplicité évangélique et abandon à la Providence. Le Père Buttet a aussi contribué, pour une large part, à la création d’un centre d’études anthropologiques, l’institut Philanthropos qui a été inauguré en 2004, et a participé à la Fondation Écophilos dont l’objectif est de promouvoir le développement de la personne humaine dans l’entreprise. Il a publié trois volumes sur le thème de l’Eucharistie : Aimer et faire connaître l’amour (Ed. de l’Emmanuel), Brûlé au soleil de Dieu (Ed. du Cerf) et L’Eucharistie à l’école des saints (Ed. de l’Emmanuel).



Frigide Barjot

frigide-barjot.jpg (364×372)


De son vrai nom Virginie Merle, elle est humoriste et chroniqueuse, elle co-dirige avec son mari, Basile de Koch, le groupe Jalons. Elle a participé à l’émission « On a tout essayé » de Laurent Ruquier, « C’est mon choix » d’Evelyne Thomas et « Elles ont les moyens de vous faire parler » sur Téva. Elle a été candidate aux élections municipales de 2008 dans le XVe arrondissement de Paris. En 2009, par la création du site « Touche pas à mon Pape », elle défend Benoît XVI dans les médias, lors des violentes polémiques qui touchent l’Eglise : les « affaires » du préservatif, des excommunications et de Récife, et lance le premier « Benoîthon ». Elle est l’auteur de plusieurs ouvrages, dont J’élève mon mari et J’éduque mes parents (Ed. Lattès).



Claude Bébéar

claude-bebear.jpg (375×375)


Ancien élève de l’Ecole polytechnique, Claude Bébéar a effectué toute sa carrière dans le secteur de l’assurance, des Mutuelles Unies devenues progressivement le groupe AXA, numéro un mondial du secteur, qu’il a présidé jusqu’en 2000. Actuellement Président d’Honneur du Groupe AXA, Claude Bébéar a créé et préside depuis 1986 IMS-Entreprendre pour la Cité, institut qui accompagne près de deux cents entreprises adhérentes dans la définition et la mise en place de leur démarche d’engagement sociétal. Il a créé en 2001 l'Institut Montaigne, espace de réflexion indépendant. Dans ce cadre, il a préfacé et coordonné un recueil de contributions, Le courage de réformer, (Ed. Odile Jacob). En février 2003, il publie avec Philippe Manière Ils vont tuer le capitalisme (Ed. Plon). En septembre 2006, il a également préfacé et coordonné dans le cadre de l’Institut Montaigne Comment fait la France quand elle gagne ? (Ed. Plon).



Charles Beigbeder

POWEO_charles-beigbeder.jpg (142×213)


Né en 1964, diplômé de Centrale Paris, Charles Beigbeder a commencé sa carrière en 1990 à la Banque Paribas en tant que banquier d’affaires. Il a ensuite rejoint Crédit Suisse First Boston à Paris puis MC-BBL Securities à Londres. En 1997, il fonde Self Trade, pionnier du courtage en ligne en France, qu’il dirige jusqu’en 2001. En 2002, il crée POWEO, distributeur indépendant d’électricité et de gaz, dont il est aujourd’hui président. Il est aussi président de Gravitation. Charles Beigbeder est engagé dans plusieurs mouvements liés à l’entreprise et à la vie de la cité: membre du conseil exécutif et président de la Commission Innovation, Recherche et Nouvelles Technologies du MEDEF. Il est aussi vice-président du conseil de surveillance de la Fondation pour l’Innovation Politique et membre du conseil d’orientation d’Euronext Paris. Il est l’auteur de deux ouvrages, Energie Positive, paru en janvier 2008 (éd. Du Toucan) et La crise de l’énergie est-elle une chance pour l’avenir ? paru en novembre 2008(JC Lattes).



Basile de Koch

 

_photo.jpg (450×472)


Né en 1948, de son vrai nom Bruno Tellenne, il est écrivain, chroniqueur et humoriste. Ancien assistant parlementaire, il a travaillé pour l’UDF puis a été rédacteur des discours de Charles Pasqua quand celui-ci était au ministère de l’Intérieur. Il mettra à profit cette connaissance du « dessous des cartes » pour brosser divers portraits vitriolés des principaux acteurs de la politique française. Basile de Koch est également Président autoproclamé du groupe Jalons, chroniqueur dans l’hebdomadaire Valeurs actuelles et collaborateur du site Clauser.fr. Il est l’auteur de divers ouvrages dont Manuel d’inculture générale (Ed. Flammarion).



François Miclo

miclo.jpg (150×120)


François Miclo est philosophe de formation. Il travaille aujourd'hui dans un cabinet ministériel. Avec la journaliste Elisabeth Lévy, il a fondé en 2007 le site Causeur.fr, où ses analyses sur l'actualité de l'Eglise catholique vont régulièrement à l'encontre de celles de la grande presse. Auteur de La République minoritaire (Ed. Michalon) et de quelques autres livres écrits sous pseudonyme, il travaille actuellement à un essai sur la fin du christianisme.



Benjamin et Thomas Pouzin

Glorious_coaching.jpg (118×78)


Fondateurs de Glorious, premier groupe de Pop Louange made in JMJ, Benjamin et Thomas sont également frères. En 2002, ils sortent leur premier album qui les impose comme la référence de la musique chrétienne en France. Sept ans plus tard, déjà quatre albums, 100 000 copies vendues, 350 concerts en France, les frères Glorious continuent de sillonner les diocèses en proposant des soirées de louange. Ils ont à coeur de faire vivre et entrer l'Eglise dans le XXIème siècle. Depuis plus d'un an, ils ont lancé dans le diocèse de Lyon un projet novateur dans l'Eglise: Lyon Centre. Une chapelle aménagée en salle de concert où se réunissent chaque semaine plusieurs centaines de jeunes pour prier, approfondir leur foi, se nourrir spirituellement. Glorious est actuellement en studio pour un 5ème album, dont la sortie est prévue en automne 2010.



Raphaël Cornu-Thénard


Architecte de profession et père de 3 enfants, Raphaël est à l’initiative de nombreux projets d’évangélisation. Les Pèlerins de l'Espérance avec lesquels il monte de nombreux camp d'évangélisation de 1998 à 2004. Il participe en 2000 à  la fondation du groupe de prière Abba à Paris, et en 2002, il crée avec quelquesamis Holywins, qui deviendra un projet annuel du diocèse de Paris. Il est le responsable du mouvement Anuncio depuis sa création en 2007. Ce festival regroupe pendant dix jours 400 jeunes pour une mission d'évangélisation dans neuf villes. Il propose d'aller à la rencontre des non-croyants pour leur témoigner de l'amour de Dieu et de la joie de l'Evangile. Le mouvement Anuncio propose depuis septembre 2009 une équipe de 25 jeunes disponibles toute l'année pour soutenir les paroisses dans des temps d'évangélisation de rue (www.anuncio.fr).



Les ouvriers pastoraux tués durant l'année 2009

Pèlerinage 'chrétiens élus publics' Lourdes 2010

dominicanus #Évènements

Seconde édition du pèlerinage « chrétien élu public », par le P. Rougé

Lourdes 2010 sur la rampe de lancement

 

chretiens-elus-public.jpg

Participants au premier pèlerinage (2009)



ROME, Lundi 22 février 2010 (ZENIT.org) - A l'initiative de plusieurs parlementaires français, le premier pèlerinage à Lourdes d'élus de tout niveau et de toute sensibilité politique a eu lieu en 2009. L'édition 2010 est sur la rampe de lancement. Le P. Matthieu Rougé a bien voulu la présenter aux lecteurs de Zenit.


Le P. Matthieu Rougé, curé  de la paroisse Sainte-Clotilde à Paris, est professeur de théologie à la Faculté Notre Dame (Collège des Bernardins). Il est aussi directeur du service pastoral d'études politiques et, à ce titre, assure une préPèlsence de l'Eglise auprès des députés et sénateurs.


Zenit - Père Rougé, comment est née l'idée d'un tel pèlerinage ? 


P. Matthieu Rougé - Des parlementaires se sont dit que, parmi les nombreux pèlerinages proposés à Lourdes, il était dommage qu'il n'y ait pas de proposition spécifique pour les élus. Lors des 150 ans de la première apparition de Marie à Bernadette, le 11 février 2008, une trentaine de parlementaires étaient à Lourdes : ce fut pour eux l'occasion de présenter leur projet à Mgr Perrier et de recevoir ses encouragements. Le modèle retenu a été celui des « congrès-pèlerinages » de médecins, alliant ressourcement, réflexion et échanges. Il a été décidé d'emblée d'inviter les élus de tout niveau : municipal, départemental, régional, national et européen. Le caractère universel de Lourdes a conduit tout naturellement à s'ouvrir aux élus d'autres pays.


Zenit - Quels ont été les réactions et les fruits ? 


P. Matthieu Rougé - La première édition du pèlerinage « chrétien élu public » a été un vrai moment de grâce, réunissant autour d'intervenants nourrissants - Mgr Perrier, Mgr Brouwet, le P. Quénardel, Abbé de Cîteaux...- une grosse centaine d'élus, dans un climat de grande fraternité, quel que soit le niveau de responsabilité de chacun (conseiller municipal d'un village de deux cents habitants ou ancien membre du gouvernement...). Tous ont souhaité que la proposition soit renouvelée dès l'année suivante. Par ailleurs, dans l'élan du premier pèlerinage à Lourdes et pour préparer le suivant, des réunions locales d'élus se sont développées, dans les diocèses du Havre, d'Angers, de Paris, par exemple.  


Zenit - Le groupe d'amitié France Saint-Siège du sénat vient aussi de faire un  voyage à  Rome : est-ce à dire que la « laïcité positive » fait son chemin ? 


P. Matthieu Rougé - Il faut distinguer le plan institutionnel auquel se situent les groupes d'amitié de l'assemblée et du sénat et le caractère d'abord spirituel du pèlerinage à Lourdes. Dans le premier cas, des parlementaires aux convictions variées rencontrent les responsables du Vatican pratiquement comme ils le feraient pour ceux d'autres Etats ; dans le second, des élus enracinés dans la foi ou en quête d'un enracinement plus profond,  prennent un temps de prière et de réflexion à la lumière de l'Evangile. Cela dit, les uns comme les autres manifestent leur intérêt pour la parole de l'Eglise, en particulier face aux enjeux de plus en plus lourds auxquels ils doivent faire face (bioéthique, migrants, éducation...). En dépit de crispations persistantes dans une partie de la société française, il y a en effet une liberté nouvelle vis-à-vis des questions spirituelles et des lumières que la foi peut apporter aux problèmes éthiques.


Zenit - Quel fruit attendre ? Y compris pour l'Europe : le président Hans-Gert Pöttering vient de participer à la présentation, au Vatican, du message de carême de Benoît XVI, à l'invitation du cardinal Paul Joseph Cordes, et il a évoqué les liens entre parlementaires chrétiens au Parlement européen... 


P. Matthieu Rougé - Il est vraiment important que les responsables de la cité aient, malgré le rythme trépidant imposé par leurs activités, des occasions de ressourcement, de formation et de fraternité : sans vie spirituelle, il est difficile d'être persévérant, courageux, audacieux dans l'espérance et la charité ; sans formation, il est impossible de procéder à des discernements éthiques vraiment ajustés ; sans occasions de fraternité, on se sent vite isolé. En revanche, ceux qui vivent de vrais moments de ressourcement, de formation et de fraternité ne peuvent pas ne pas en être marqués.


Zenit - Que réserve l'édition 2010 et comment s'inscrire ? 


P. Matthieu Rougé - Le pèlerinage 2010 aura lieu les 8-11 avril ; les principaux intervenants sont Mgr Dagens, le cardinal Barbarin et Marie-Hélène Mathieu. Mgr Claude Dagens, évêque d'Angoulême, membre de l'Académie française, parlera de « l'avenir cultuel et culturel des églises et de l'Eglise en France » ; Marie-Hélène Mathieu est la fondatrice de l'Office chrétiens des handicapés, de Foi et Lumière et du premier pèlerinage de personnes handicapées mentales à Lourdes en 1971 ; le cardinal Philippe Barbarin, archevêque de Lyon, proposera une réflexion sur « l'Eglise, servante de la personne tout entière ».


Un échange entre tous les participants sur la première encyclique sociale de Benoît XVI, L'amour dans la vérité (Caritas in veritate), sera introduit par un débat entre trois parlementaires de sensibilités politiques variées.


L'organisation de ce pèlerinage est coordonnée par l'association « Chrétien élu public », qui suscite également des rencontres d'élus au plan local. Elle est présidée par Charles Revet, sénateur de Seine-Maritime.


On peut s'inscrire en ligne grâce au lien : http://spep.typepad.fr/spep/ .


Propos recueillis par Anita S. Bourdin

France : L’Assemblée nationale rejette la proposition de loi sur l’euthanasie

dominicanus #Évènements
Ni acharnement thérapeutique ni euthanasie


ROME, Mardi 24 novembre 2009 (ZENIT.org) - L'Alliance pour les Droits de la Vie salue le rejet par l'Assemblée nationale de la proposition de loi qui visait à légaliser l'euthanasie sous certaines conditions.


Pour Xavier Mirabel, président de l'Alliance pour les Droits de la Vie, « cette proposition, en jouant sur l'ambiguïté du mot « dignité » contribuait à la confusion sur un sujet difficile. Les Français ne veulent pas d'acharnement thérapeutique. Quand ils comprennent que refuser l'acharnement thérapeutique n'implique pas d'accepter l'euthanasie, la plupart de nos concitoyens sont rassurés. C'est pourquoi nous demandons que la loi Leonetti soit davantage connue et complètement mise en œuvre, ce qui passe par une promotion plus volontariste des soins palliatifs. »

 



L'Alliance pour les Droits a développé depuis le 6 novembre une grande campagne de mobilisation sur ce thème, sous titrée « Ni acharnement thérapeutique, ni euthanasie ». 500 000  dépliants ont été distribués dans la rue, l'Appel lancé aux responsables de partis politiques sur le site www.fautpaspousser.com a recueilli 43 000 signatures en 15 jours. 21 happenings en région et une manifestation scénographiée devant l'Assemblée nationale le 19 novembre ont symbolisé ces arguments. Le 19 novembre 2009, le délégué général Tugdual Derville a débattu dans un face à face avec Jean-Luc Roméro sur RFI.



Merci à tous ceux et toutes celles qui ont voté, suite à l'appel

France: Contre l’euthanasie, rendez-vous à l’Assemblée nationale

France: Contre l’euthanasie, rendez-vous à l’Assemblée nationale

dominicanus #Évènements
« Ni acharnement thérapeutique, ni euthanasie »

ROME, Mercredi 18 novembre 2009 (ZENIT.org) - « Ni acharnement thérapeutique, ni euthanasie » : c'est le thème de la manifestation organisée en France, par l'Alliance pour les Droits de la Vie qui invite les Français à se rassembler devant l'Assemblée nationale, demain, jeudi 19 novembre 2009, de 9h à 10h30.

 Le rendez-vous est place Edouard Herriot (Métro Assemblée nationale ou Invalides), à partir de 9h00.


Mais l'ADV ne se contente pas de discours, elle a mis en place « SOS Fin de Vie », qui est un service d'aide pour les malades en fin de vie et pour leurs proches.


 


« Cette présence de l'Alliance pour les Droits de la Vie aux abords de l'Assemblée nationale, au moment où s'ouvre le débat parlementaire, s'inscrit dans sa campagne « Euthanasie ? Faut pas pousser », lancée le 6 novembre 2009 dans toute la France et sur Internet », souligne l'ADV.

Depuis 10 jours, plus de 2000 bénévoles ont distribué 500 000 dépliants dans 180 villes de France.

Un appel de Xavier Mirabel, président de l'Alliance pour les Droits de la Vie, aux responsables des partis politiques leur demande de « préserver l'interdit du meurtre, comme élément fondateur de notre démocratie », indique l'ADV.

Cette pétition a déjà recueilli le soutien de 40 000 personnes depuis le 6 novembre, et les signatures continuent d'affluer.


Le 19 novembre, de 9h à 10h30, en présence de Tugdual Derville, délégué général de l'association, l'Alliance pour les Droits de la Vie manifestera son opposition à l'euthanasie et à sa légalisation par « un symbole spectaculaire » et elle « présentera les 10 idées solidaires qu'elle propose pour relever, concrètement, le défi de la fin de vie, sans acharnement thérapeutique, ni euthanasie », indique la même source.

Un temps pour tout

dominicanus #Évènements

Bientôt Ouverture de l'Année sacerdotale, Lettre aux prêtres

dominicanus #Évènements




Très chers Prêtres !


Dans près de quinze jours, le vendredi 19 juin, en la solennité du Sacré-Coeur de Jésus, nous pourrons vivre un intense moment de foi, étroitement unis au Saint-Père et entre nous, lorsque dans la Basilique Papale de Saint-Pierre du Vatican nous commencerons l'Année Sacerdotale en célébrant les Vêpres.


         Nous sommes toujours appelés chaque jour à la conversion, mais au cours de cette année nous le sommes d'une façon toute particulière, de concert avec tous ceux qui ont reçu le don de l'ordination sacerdotale. Conversion à quoi ? Conversion pour être toujours plus authentiquement ce que nous sommes, conversion à notre identité ecclésiale pour un ministère qui en découle absolument, pour qu'une conscience renouvelée et joyeuse de notre « être » détermine notre « agir », ou mieux pour qu'elle laisse au Christ Bon Pasteur la place pour vivre en nous et pour agir à travers nous.


         Notre spiritualité ne peut pas être autre chose que le reflet de la spiritualité du Christ, unique et Souverain Prêtre du Nouveau Testament.


         Au cours de cette Année que le Souverain Pontife a providentiellement convoquée, nous chercherons tous ensemble à nous référer, en communion avec le Père et le Saint Esprit,  à l'identité du Christ Fils de Dieu, devenu Homme dans le sein virginal de Marie, et à sa mission de révéler le Père et son admirable dessein de salut. Cette mission du Christ comporte aussi la construction de l'Eglise : et voilà le Bon Pasteur (cf. Jn 19, 1-21) qui donne sa vie pour l'Eglise (cf. Ep 5, 25).


         Conversion oui, et de chaque jour, pour que le mode de vie du Christ soit toujours davantage le mode de vie de chacun d'entre nous.


         Nous devons être pour les hommes, nous devons nous engager à vivre en communion d'amour saint et divin avec les gens, d'un amour qui offre sa vie (et voilà où s'inscrit même la richesse du célibat sacré), qui oblige à une solidarité authentique avec ceux qui souffrent et avec les pauvres de toutes les pauvretés.


         Nous devons être des ouvriers pour la construction de l'unique Eglise du Christ, ce pourquoi nous devons vivre de façon motivée et fidèle la communion d'amour avec le Pape, avec les Evêques, avec les confrères, avec les fidèles. Nous devons vivre la communion avec le chemin ininterrompu de l'Eglise dans les entrailles du Corps mystique.

         Nous devrions pouvoir courir spirituellement au cours de cette Année « dilatato corde » dans la correspondance à notre vocation, pour pouvoir mieux arriver à dire, en vérité : « ce n'est plus moi qui vit, mais c'est le Christ qui vit en moi » (Gal 2, 20).


         Puisse la sainteté des prêtres surabonder au profit de tout le Corps ecclésial : c'est pourquoi, fidèles ordonnés comme séminaristes, religieux, religieuses et fidèles laïcs, tous ensemble nous pourrons nous retrouver dans la Basilique Vaticane pour les Vêpres présidées par le Saint-Père, après l'accueil de la relique du coeur de ce lumineux modèle qu'est Saint Jean-Marie Vianney.


         Ceux qui ne seront pas à Rome pourront le faire également, dans les lieux où ils se trouvent, en union spirituelle.


- Entrée dans la Basilique à partir de 16H00.

Accueil de la Relique à 17H30, suivi de la célébration des Vêpres.

Les billets pour l'entrée devront être demandés par fax (06-69885863) à la Préfecture de la maison Pontificale, et pourront être retirés le jour précédent auprès de la « Porte de Bronze », sous la colonnade, à droite de la Basilique.


- Les Prêtres revêtiront leur habit propre, et les Religieux celui de l'Institut auquel ils appartiennent.


- L'Année Sacerdotale s'achèvera avec une Rencontre Internationale à Rome les 9-10 et 11 juin 2010.


Concernant cet événement, d'amples renseignements détaillés seront fournis avant la fin de ce mois de juin.


Ceux qui sont intéressés à participer peuvent toujours s'adresser pour toutes les questions pratiques à l'Opera Romana Pellegrinaggi, Via della Pigna 13/a, 00186 Rome - tel. (0039) 06-698961.




X Mauro Piacenza

Archevêque tit. de Vittoriana

Secrétaire



Professeur Jérôme Lejeune: 15 ans déjà - Invitation à la messe à Paris

dominicanus #Évènements




A l’occasion du 15ème anniversaire du rappel à Dieu du Professeur Jérôme Lejeune

 

Madame Jérôme Lejeune, ses enfants et ses petits-enfants,

la Fondation et l’Institut Jérôme Lejeune ainsi que l’Association des Amis

 

vous invitent à participer ou  à concélébrer  ou à vous unir par la prière  

 

à la Messe présidée par Monseigneur André Vingt-Trois, Cardinal Archevêque de Paris,en l’église de la Madeleine,

 

le samedi 28 mars 2009, à 18 heures (messe anticipée du dimanche).

 

Cette messe sera l’occasion de prier pour que la dignité de la vie humaine soit aimée et défendue de ses premiers instants jusqu’à sa fin naturelle.

 

Eglise de la Madeleine : place de la Madeleine - 75008 Paris (Métro/RER : Madeleine)

Fondation et Institut Jérôme Lejeune : 37, rue des Volontaires - 75015 Paris - Association des Amis : 80, boulevard Malesherbes - 75008 Paris

PS : Merci de faire paraitre, si possible, cette annonce d’une messe pour la vie

et si vous venez concélébrer merci de nous tenir informer par retour de mail

 

Olivier ROUBAUD

Responsable réseau

Fondation Jérôme Lejeune

37 rue des Volontaires

75725 PARIS cédex 15

01 44 49 73 42 / 06 14 46 01 53

oroubaud@fondationlejeune.org

Prédication : un langage qui sonne juste

dominicanus #Évènements

« Perspectives pastorales » n. 3, Prédication : un langage qui sonne juste

 

J'ai le plaisir de vous transmettre l'annonce du nouveau volume de la collection "Perspectives pastorales", que dirige le Père François-Xavier Amherdt, mon ancien condisciple à l'Université de Fribourg, aux Editions St-Augustin, St-Maurice.


Il s'agit d'un ouvrage sur la prédication, issu de la thèse en allemand de Franziska Loretan-Saladin, qu'il a traduite et réélaborée en français, intitulé :


"Prédication : un LANGAGE qui sonne juste".


Il devait paraître à fin 2008, le voici en ce début 2009 : le 3ème volume de la collection « Perspectives pastorales » vient de sortir aux Éditions St-Augustin à St-Maurice. N’hésitez pas à le commander ou à vous le procurer.

 

Car il peut tous(tes) vous intéresser, puisqu’il concerne le langage, et plus précisément le langage de la prédication. Que vous prêchiez vous-mêmes, ou que vous soyez auditeurs(trices) de prédications lors de célébrations à l’église (messes dominicales, baptêmes, mariages, funérailles…). Qu’est-ce qui fait qu’une parole vous touche ? Qu’elle rende accessibles pour vous les textes bibliques ? Qu’elle nourrisse votre vie spirituelle et vous pousse à l’action dans le monde, au nom de votre foi ?

 

A bien des égards, la poésie ressemble à l’homélie en Église. La poétesse allemande Hilde Domin a élaboré une réflexion théorique passionnante sur la langue du poème, dont les fruits s’avèrent extrêmement bénéfiques pour l’homilétique (l’art de la prédication). Selon elle en effet, le langage apparaît comme le lieu de perception en profondeur de la réalité. La langue poétique a une puissance de révélation analogue à celle des Écritures, ce que les 17 thèses finales de l’ouvrage s’efforcent d’expliciter.

 

Cet ouvrage est la traduction partielle et réélaborée de la thèse défendue en allemand par mon homologue lucernoise Franziska Loretan-Saladin (j’ai été l’un des membres du jury de la défense de cette dissertation à la Faculté de théologie de Fribourg). Le livre offre un outil utile pour tous les prédicateurs (prêtres, diacres et laïcs) en recherche d’un langage qui rejoigne leurs auditeurs, et apporte pour tous une contribution au dialogue entre la littérature, la théologie et la proposition de la foi. Avec plusieurs exemples d’homélies qui répondent - je l’espère - aux critères théoriques exposés.

 

François-Xavier Amherdt

 

Prédication : un langage qui sonne juste, Franziska Loretan-Saladin et François-Xavier Amherdt (coll. « Perspectives pastorales », n. 3), Éditions Saint-Augustin, St-Maurice, janvier 2009, 222 pages, prix € 20.00, CHF 38.00 + port.

 

Je commande un exemplaire du livre :

 

Prédication : un langage qui sonne juste, Franziska Loretan-Saladin et François-Xavier Amherdt (coll. « Perspectives pastorales », n. 3), Éditions Saint-Augustin, St-Maurice, janvier 2009, 222 pages, prix € 20.00, CHF 38.00 + port.

 

 

Prénom : ………………………………………….           Nom : ………………………………………………………

 

Rue : ……………………………………………………….

 

Localité : ………………………………….……….          Courriel : .………………………………………………….

 

Commande à retourner par télécopie au +41 (0)24 486 05 23 ou par courriel à editions@staugustin.ch ou aux Éditions Pillet/St Augustin, case postale 51, 1890 Saint-Maurice. Le catalogue peut aussi être obtenu à la même adresse.

 

 

Décret Célébration de la Conversion de S. Paul en l'Année Jubilaire

dominicanus #Évènements




CONGRÉGATION POUR LE CULTE DIVIN
ET LA DISCIPLINE DES SACREMENTS


Décret

par lequel est concédée une faculté spéciale pour la célébration de la
Conversion de saint Paul Apôtre en l'année jubilaire, bimillénaire de sa naissance

 

L'apôtre saint Paul, qui fut l'annonciateur de la vérité du Christ au monde entier et, après en avoir été le persécuteur, œuvra par tous les moyens pour annoncer la Bonne Nouvelle, en s'engageant avec zèle pour l'unité et la concorde de tous les chrétiens, a été depuis toujours et est encore aujourd'hui vénéré par les fidèles, en particulier en cette année spéciale, bimillénaire de sa naissance que le Souverain Pontife Benoît XVI a voulu instituer comme année jubilaire spéciale.


Par conséquent, en vertu des facultés attribuées à cette Congrégation par le Souverain Pontife Benoît XVI, il est accordé de manière extraordinaire que le 25 janvier 2009 prochain, III dimanche "per annum", l'on puisse célébrer dans les Eglises particulières une Messe selon le formulaire Conversion de saint Paul, apôtre, comme on le trouve dans le  Missel  romain.  Dans  ce cas, la deuxième lecture de la Messe est celle du Lectionnaire romain, pour le III Dimanche "per annum", et l'on récite le Credo.


Cette autorisation, par mandat spécial du Saint-Père, vaut uniquement pour l'année 2009.


Nonobstant toute chose contraire.


De la Congrégation pour le Culte divin et la Discipline des Sacrements, le 25 janvier 2008, en la fête de la Conversion de Saint Paul, apôtre.

 

Francis Card. Arinze
préfet

Albert Malcolm Ranjith
secrétaire


> L’hymne et les litanies pour l’année Saint-Paul


A l'occasion des Jeux Olympiques à Pékin: Chine et Vatican en dialogue

dominicanus #Évènements


 

A l'occasion des Jeux Olympiques de Pékin (8-24 août), le Jour du Seigneur (France 2) diffusera, dimanche 3 août, un documentaire intitulé « Chine et Vatican, la route du dialogue ».


Le Vatican n'a plus de relations diplomatiques avec la Chine depuis 1951. Pendant la Révolution culturelle (1966-1976), lancée par le Président Mao, tous les croyants furent persécutés. Deux Eglises apparurent alors : l'Eglise dite officielle et en réaction, l'Eglise dite « souterraine ».


Rome multiplie les initiatives pour renouer le dialogue avec les autorités chinoises. Dans sa Lettre aux évêques, aux prêtres, aux personnes consacrées et aux fidèles laïcs de l'Eglise Catholique en République Populaire de Chine du 27 mai 2007, le pape Benoît XVI rappelait à l'Église catholique en Chine, « petit troupeau présent et agissant dans le vaste territoire d'un Peuple immense qui marche dans l'histoire » (Première partie, § 5) son appartenance à l'Eglise universelle et le droit international en terme de liberté confessionnelle.


« Notre-Dame de Sheshan, soutiens l'engagement de tous ceux qui, en Chine, au milieu des difficultés quotidiennes, continuent à croire, à espérer, à aimer, afin qu'ils ne craignent jamais de parler de Jésus au monde et du monde à Jésus » peut-on lire dans la prière que Benoît XVI a écrite en 2008 pour la Journée de prière pour l'Eglise de Chine. Fixée au 24 mai, elle correspond à la fête de la Sainte Vierge « Secours des Chrétiens », vénérée au Sanctuaire de Sheshan à Shanghai.


Le documentaire de Véronick Beaulieu-Mativet et Pierre Gueydier fait le point sur les réactions suscitées par la lettre du pape et les enjeux des relations avec Pékin.


« Chine et Vatican : la route du dialogue » de Véronick Beaulieu-Mativet et Pierre Gueydier
Le Jour du Seigneur, dimanche 3 août 2008 à 10h30, sur France 2

 

(cef)

Afficher plus d'articles

<< < 1 2 3 4 5 > >>
RSS Contact