Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Praedicatho homélies à temps et à contretemps
Homélies du dimanche, homilies, homilieën, homilias. "C'est par la folie de la prédication que Dieu a jugé bon de sauver ceux qui croient" 1 Co 1,21

Saint Augustin, Sermon sur les juges de la terre (2)

dominicanus #La vache qui rumine C 2010

2. Or voici le résumé de ce que vous devez savoir: «Servez le Seigneur avec crainte et réjouissez-vous en lui avec tremblement.» En lui, non en toi; en lui, à qui tu dois d'être, et d'être homme et d'être juste, si néanmoins tu es juste.

 

Estimerais-tu que tu lui doives d'être homme, et à toi d'être juste? Dans ce cas tu ne sers point Dieu avec crainte, tu ne te réjouis pas en lui avec tremblement, mais en toi avec présomption. Et que t'adviendra-t-il, sinon ce qui suit? «De peur que le Seigneur ne s'irrite et que vous ne vous égariez, dit-il, de la voie juste.» Il ne dit pas: De peur que le Seigneur ne s'irrite et que vous n'entriez point dans la voie juste; mais que vous ne vous égariez de la voie juste. Déjà tu te crois juste, parce que tu ne commets ni larcin, ni adultère, ni homicide, ni faux témoignage contre ton prochain; parce que tu honores ton père et ta mère; parce que tu n'adores que Dieu sans obéir aux idoles et aux démons: tu sortiras de cette voie si tu as la présomption de t'attribuer ces mérites. Les infidèles n'entrent point dans la voie juste, les orgueilleux s'en écartent.

 

Qu'est-il dit en effet? «Instruisez-vous, vous tous qui jugez la terre.» Mais gardez-vous de vous attribuer, de considérer comme venant de vous-mêmes cette autorité et cette puissance qui vous permet de juger la terre; prenez-y garde «Servez Dieu avec crainte; réjouissez-vous,» non en vous avec présomption, mais «en lui avec tremblement; dans la crainte que le Seigneur ne s'irrite et que vous ne vous écartiez de la voie juste, lorsque soudain éclatera sa colère.» Que faut-il donc faire pour ne nous écarter pas de cette voie? «Heureux tous ceux qui mettent en lui leur confiance (1)!» Si l'on est heureux en mettant en lui sa confiance, c'est être malheureux que de se confier en soi-même. Aussi bien «Maudit soit tout homme qui met dans l'homme son espoir (2)!» Tu ne dois donc pas le mettre non plus en toi, puisque tu es homme. Le mettre dans un autre, ce serait une humilité désordonnée; en toi-même, un dangereux orgueil. Qu'importe? L'un et l'autre parti est nuisible, il ne faut choisir ni l'un ni l'autre. L'humilité désordonnée ne se relève point; l'orgueil dangereux tombe.


1. Ps 2,10-13 - 2. Jr 18,5


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
RSS Contact