Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Praedicatho homélies à temps et à contretemps
Homélies du dimanche, homilies, homilieën, homilias. "C'est par la folie de la prédication que Dieu a jugé bon de sauver ceux qui croient" 1 Co 1,21

Père Daniel-Ange, Elève la voix, Joyeux apôtre du Roi! 6

dominicanus #La vache qui rumine C 2010

Vox verbi : la voix de la Parole


Jean est l'Ange de la face, mais il est tout aussi bien la voix de la Parole. Il prépare les hommes à reconnaître le visage de Dieu sur terre et, en même temps, à reconnaître le son de la voix humaine de Dieu. Cette voix du berger que reconnaissent ses brebis. De même qu'il n'est pas la lumière, mais l’étoile précédant la lumière, ainsi est-il pas la parole, mais la foi qui porte la Parole. Sa parole est celle de Jésus : le contenu de sa brûlante prédication est déjà celui de la prédication de Jésus. Il est son porte-voix, son porte-parole : « Voix de Celui qui crie », voix de Jésus qui criera !


Et quel est le rôle de la voix ? Simplement de faire passer la parole - et au-delà : la pensée - d'un cœur à l'autre. De transmettre le contenu de la parole - donc de la pensée - d'une personne à l'autre. Et une fois que la parole est arrivée dans le cœur de la personne à qui elle était destinée, alors ayant rempli son rôle le son de la voix s’évanouit. La parole est intérieure, la voix est extérieure. La parole une fois semée demeure, la voix n’est que passagère. La parole est dès le commencement, la voix n’est que pour un temps. La parole est éternelle, la voix est transitoire.


Mais qui n'écoute pas la voix, ne peut saisir la parole. Qui est sourd au son, se ferme au message.


Tel est effectivement le rôle de tout évangélisateur. Il ne fait que prêter sa voix à la Parole même de Dieu. Il n'est qu'un communicateur, un transmetteur. La Parole va se déployer sur les sons de sa voix, avec toutes les inflexions et les nuances qu'il peut y mettre pour rendre plus vivante et plus vibrante la Parole, pour l'arracher aux textes écrits - si l'on ose dire. À cette parole qui l'habite, il prête les intonations de son cœur, de son âme. Mais il n'est jamais que la voix. La voix qui clame ou chante, qui crie ou murmure - avec une multitude de paroles – l’unique Parole du Fils unique.


Grégoire le Grand :


« Par le verbe de la prédication, Jean courrait devant le Verbe incarné du Père ». (Serm. Ev. 1d, 20. PL 76,11161)


Ce que Claudel résume d'un mot :


« Avant la voix, il y a le souffle ».

 

(à suivre)


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
RSS Contact