Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Praedicatho homélies à temps et à contretemps
Homélies du dimanche, homilies, homilieën, homilias. "C'est par la folie de la prédication que Dieu a jugé bon de sauver ceux qui croient" 1 Co 1,21

Le riche et Lazare : Benoît XVI explique la parabole

dominicanus #Homélies Année C (2009-2010)

Notre destin éternel se joue ici et maintenant

 

ROME, Dimanche 26 septembre 2010 (ZENIT.org) - Benoît XVI tire deux enseignements de l'évangile de ce dimanche - la parabole du pauvre Lazare et du riche - « la première c'est que Dieu aime les pauvres et les relève de leur humiliation » et « la seconde, c'est que notre destin éternel est conditionné par notre attitude » maintenant.


Benoît XVI a présidé la prière de l'angélus, à midi, ce dimanche, depuis le balcon de la cour intérieure du palais épiscopal de Castel Gandolfo.


AVANT L'ANGELUS


Chers frères et sœurs,


Dans l'évangile de ce dimanche (Lc 16, 19-31), Jésus raconte la parabole de l'homme riche et du pauvre Lazare. Le premier vit dans le luxe et dans l'égoïsme, et quand il meurt, il finit en enfer. Le pauvre, au contraire, qui se nourrit des restes de la table du riche, est emporté par les anges, à sa mort, dans la demeure éternelle de Dieu et des saints. « Heureux vous les pauvres - avait proclamé le Seigneur à ses disciples - car le Royaume de Dieu est à vous » (Lc 6, 20).


Mais le message de la parabole va plus loin : il nous rappelle qu'alors que nous sommes dans ce monde, nous devons écouter le Seigneur qui nous parle par les saintes Ecritures et vivre selon sa volonté, autrement, après la mort, il sera trop tard pour se raviser. Donc, cette parabole nous dit deux choses : la première c'est que Dieu aime les pauvres et les relève après leur humiliation ; la seconde, c'est que notre destin éternel est conditionné par notre attitude. C'est à nous de suivre la voie que Dieu nous a montrée pour arriver à la vie, et cette voie c'est l'amour, non pas entendu comme sentiment, mais comme un service aux autres, dans la charité du Christ.


C'est une heureuse coïncidence que demain nous célébrions la mémoire liturgique de saint Vincent de Paul, patron des organisations caritatives catholiques : c'est le 350e anniversaire de sa mort. Dans la France du XVIIe s., il a touché du doigt le fort contraste entre les plus riches et les plus pauvres.


En effet, en tant que prêtre, il a pu fréquenter les milieux aristocratiques, les campagnes et les bas-fonds de Paris. Poussé par l'amour du Christ, Vincent de Paul a su organiser des formes stables de service aux personnes marginalisées, en donnant la vie à ce qu'on a appelé des « Charités », c'est-à-dire des groupes de personnes qui mettaient leur temps et leurs biens à la disposition des personnes les plus marginalisées. Parmi ces bénévoles, certaines ont choisi de se consacrer totalement à Dieu, et ainsi, avec sainte Louise de Marillac, saint Vincent a fondé les « Filles de la Charité », première congrégation féminine à vivre la consécration « dans le monde » au milieu des gens, avec les malades et les nécessiteux.


Chers amis, seul l'Amour, avec un A majuscule, donne le vrai bonheur ! C'est ce que montre un autre témoin, une jeune qui a été proclamée bienheureuse hier ici, à Rome. Je parle de Chiara Badano, une jeune fille italienne née en 1971, qu'une maladie a conduite à la mort à un peu moins de 19 ans, mais qui a été pour tous un rayon de lumière, comme le dit son surnom : « Chiara Luce ». Sa paroisse, le diocèse d'Acqui Terme et le Mouvement des Focolari, auquel elle appartenait, sont aujourd'hui en fête, et c'est une fête pour tous les jeunes, qui peuvent trouver en elle un exemple de cohérence chrétienne. Ses dernières paroles, de pleine adhésion à la volonté de Dieu, ont été : « Maman, au revoir. Sois heureuse parce que moi je le suis ». Elevons notre louange vers Dieu parce que son amour est plus fort que le mal et que la mort ; et remercions la Vierge Marie qui conduit les jeunes, même à travers les difficultés, et les souffrances, à devenir amoureux de Jésus et à découvrir la beauté de la vie.


APRES L'ANGELUS


Après la prière de l'Angélus, le pape a salué les pèlerins en différentes langues. Voici ce qu'il a dit en français :


Je salue cordialement les pèlerins francophones présents, ainsi que les personnes qui sont avec nous par la radio ou la télévision ! Je vous remercie encore pour votre prière qui m'a accompagné durant mon Voyage apostolique au Royaume Uni. Puissent la Vierge Marie et les Saints Archanges, Michel, Gabriel et Raphaël, nous aider tous à vivre dans la foi et l'amour, la persévérance et la douceur. Bonne préparation au mois du Rosaire qui approche et bon dimanche à tous !


Et en italien :

Chers amis, s'il plaît à Dieu, jeudi prochain, je rentrerai à Rome ; c'est pourquoi tout en souhaitant à tous un bon dimanche, j'adresse un « au revoir » cordial à la communauté de Castel Gandolfo.


© Copyright du texte original plurilingue : Libreria Editrice Vaticana

Traduction : Zenit

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

kouassi Kouamé Germain 02/11/2010 03:01



Cher frère,


 


Je regrette que tu aies pris l’habitude d’amputer chaque
fois une bonne partie de mes messages.


 


Craints-tu que tes lecteurs ne découvrent la
vérité ?


 


Je ne crois pas que tu puisses détenir la vérité captive.
Aujourd’hui est ton jour de visitation.  C’est Dieu qui m’inspire les paroles que je t’apporte. Ne crois pas que ceci soit le fruit du hasard. Le
Seigneur t’aime. Quand tu seras converti, ne manque pas d’apporter le lait non frelaté de la Parole du Dieu Vivant(1 Pierre 2 :2) aux Prêtres ou aux croyants catholiques de ton milieu.
Dis-leur que l’Eglise du Dieu vivant est la colonne et l’appui de la vérité (1Timothée 3 :15).


 


Méditons les passages bibliques que tu as
cités :


1- « Jésus a fait encore beaucoup d'autres choses; si
on les écrivait en détail, je ne pense pas que le monde même pût contenir les livres qu'on écrirait ».


   Jean 21:25 


2- « Jésus a fait encore, en présence de ses disciples,
beaucoup d'autres miracles, qui ne sont pas écrits dans ce livre. Mais ces choses ont été écrites afin que vous croyiez que Jésus est le Christ, le Fils de Dieu, et
qu'en croyant vous ayez la vie en son nom ».


Jean 20:30-31


Sur la base de ces passages bibliques, tu affirmes que la table de matières de la Bible n'est pas dans la Bible, en effet Le canon de l'Ecriture
serait discerné par le Magistère, sous l'assistance du Saint-Esprit.


Et si le Magistère n’a nullement été assisté par le Saint-Esprit dans cette
entreprise… ?


A-t-on besoin de connaître la table des matières de la Bible pour croire la
Parole de Dieu ?


Ce drôle de canon doit assurément être très volumineux puisque l’Apôtre Jean
dit qu’il  ne « pense pas que le monde même pût contenir les livres qu'on écrirait » ! N’est-ce pas ?


Sais-tu que la révélation des paroles de Dieu éclaire, et donne de l'intelligence aux
simples (Psaume119:130) ?


Le sais-tu ?


L’Eglise de Jésus-Christ est bâtie sur la révélation (Matthieu 16 :17-18 ; 11 :25).


Elle est composée des « enfants », de personnes simples, humbles (Matthieu 11 :25) qui reçoivent la
révélation de la Parole de Dieu par le Saint-Esprit. Ceux-ci n’ont pas besoin de Magistère, ils n’ont pas besoin d’avoir des diplômes ecclésiastiques dans des séminaires et instituts bibliques
après avoir étudié la philosophie, le droit canon… Ceux-ci n’ont pas besoin de passer en revue les tables des matières du soi disant canon de la Bible. Dieu leur révèle sa Parole simplement
(Galates 1 : 11-12, Apocalypse 1 :1-2, Colossiens 1 :26).


Je ne connais pas  la table des matières du soi disant canon de la Bible,
mais je connais l’Auteur de la Bible et cela est suffisant.


 La Bible dit que  « Jésus a fait encore, en présence de ses disciples, beaucoup d'autres miracles, qui
ne sont pas écrits dans ce livre. Mais ces choses ont été écrites afin que vous croyiez que Jésus est le Christ, le Fils de Dieu, et qu'en croyant vous ayez la vie en
son nom ». 


La conjonction de coordination « Mais » est
un connecteur logique antithétique. Elle marque une opposition. Ce passage indique qu’il y a eu beaucoup de miracles, Mais ce qui a ét&eacut



dominicanus 02/11/2010 07:31



Bonjour,


D'abord je réfute catégoriquement votre accusation d'amputer vos commentaires. Ce qui est possible, c'est que ceux-ci soient trop long et dépassent le maximum de signes autorisés par la
plateforme, surtout que vous utilisez de gros caractères avec de grands espaces.


Je suis désolé, mais dans votre nouveau commentaire, je ne trouve absolument pas le moindre commencement de réponse à ma question et vous restez dans votre contradiction. Vous confondez Ecriture,
Parole de Dieu et Révélation.


Au moins vous admettez que la Table des matières de la Bible ne fait pas partie de la Révélation. Mais ça n'a pas l'air de vous gêner. Je prie pour vous.


Cordialement



kouassi Kouamé Germain 01/11/2010 21:32



Cher frère,


 


Si l’écrit de Paul relatif à 1 Corinthiens
4:6 s’adresse à la situation spécifique des Chrétiens et si l’avertissement de Jean dans Apocalypse 22:18-19 se limite au seul livre de
l'Apocalypse, alors que Devient la Bible ?


 


Quelle référence aimerais-tu que je te donne, qui s’appliquerait à toute la Bible (Ancien et
Nouveau Testament), puisque tu as une approche sectorielle dans la lecture de ta Bible ?


 


Toi et moi, nous vivons à une époque où l’Ancien et le Nouveau Testament contiennent des Paroles
écrites, consignées dans un livre appelé la Sainte Bible. Placés dans ce contexte, nous ne devons rien ajouter, ni rien retrancher au contenu
immuable de l’Ancien et du Nouveau Testament.  Ceci est simple à comprendre et nous n’avons pas besoin de nous égarer dans le sable mouvant des
interprétations.


 


Que Dieu t’éclaire, alors tu comprendras que : « Toute Écriture est inspirée de Dieu, et utile pour enseigner, pour convaincre, pour corriger,
pour instruire dans la justice, afin que l'homme de Dieu soit accompli et propre à toute bonne œuvre ».


2 Timothée 3:16-17


TOUTE ECRITURE EST INSPIREE….
Amen !


Par exemple, quand il est écrit : « N'ajoute rien à ses paroles, De peur qu'il ne te reprenne et que tu ne sois trouvé
menteur »(Proverbes 30:6), cette Parole quoique figurant dans l’Ancien Testament est encore valable pour nous aujourd’hui. 


 


De même nous devons appliquer le contenu de
1 Corinthiens 4:6 et Apocalypse 22:18-19
à notre foi aujourd’hui.


 


Revenons au passage biblique que tu as cité. Voici, ce qui est écrit dans ma Bible. Paul dit
ceci :


 


« Soyez mes imitateurs, comme je le suis moi-même de
Christ. Je vous loue de ce que vous vous souvenez de moi à tous égards, et de ce que vous retenez mes instructions telles que je vous les ai
données ».


1 Corinthiens 11:1-2 (Louis Segond)


Il est ici question d’"INSTRUCTION" et non de tradition.


 Dans la version DARBY, il est écrit ceci : « Soyez mes
imitateurs comme moi aussi je le suis de Christ. Or je vous loue de ce que vous vous souvenez de moi en toutes choses, et de ce que vous gardez les enseignements,
comme je vous les ai donnés » 1 Corinthiens 11:1-2 (Darby)


Il est ici question d’"ENSEIGNEMENT" et non de tradition.


Avez-vous fait cette remarque?


Paul dit ceci: « Soyez mes imitateurs comme moi aussi je le suis de Christ »


Croyez-vous que Paul fut un vrai imitateur de notre Seigneur Jésus ?


J



dominicanus 01/11/2010 22:20



C'est vous qui vous égarez, mon cher. Car vous ne répondez pas à ma question. Là encore, vous me citez saint Paul à Timothée. Je suis tout à fait d'accord avec ce qui est dit dans ce verset. Mais
le fait de dire que TOUTE Ecriture est inspirée de Dieu et utile pour enseigner ne signifie nullement que l'Ecriture SEULEMENT est inspirée de Dieu et utile pour enseigner. C'est une question de
simple logique. Si vous confondez les deux affirmations, vous êtes dans l'erreur, et vous faites dire à saint Paul (et à Dieu) ce que saint Paul (et Dieu) ne disent pas. 


Quant aux "instructions" et "enseignements", vous semblez croire qu'il s'agit forcément d'instructions et d'enseignements écrits. Qu'est-ce qui vous autorise à le croire? Le Christ lui-même n'a
rien écrit: ni instructions, ni enseignements. Mais parmi tout ce que le Christ a dit, une petite partie a été consigné par écrit, mais seulement dans un deuxième temps, après un temps de
transmission orale. 


En outre, je vous rappelle que la table de matières de la Bible n'est pas dans la Bible, monsieur. Le canon de l'Ecriture a été discerné par le Magistère, sous l'assistance du Saint-Esprit. 


Puisque vous êtes incapable de me citer un verset de l'Ecriture où il est enseigné la Scriptura sola, moi, je vous invite à méditer ce qui écrit à la fin de l'Evangile selon saint Jean (ch. 20 et
21):


"1l y a encore beaucoup d'autres signes que Jésus a faits en présence des disciples et qui ne sont
pas mis par écrit dans ce livre. Mais ceux-là y ont été mis afin que vous croyiez que
Jésus est le Messie, le Fils de Dieu, et afin que, par votre foi, vous ayez la vie en son nom."


"Il y a encore beaucoup d'autres choses que Jésus a faites ; et s'il fallait rapporter chacune
d'elles, je pense que le monde entier ne suffirait pas pour contenir les livres que l'on écrirait ainsi."


Voyez aussi ce que Jésus dit au chapitre 15 de ce même évangile, la veille de sa mort:


"J'ai encore beaucoup de choses à vous dire, mais pour l'instant vous n'avez pas la force de les
porter. Quand il viendra, lui, l'Esprit de vérité, il vous guidera vers la vérité tout entière..."



kouassi Kouamé Germain 01/11/2010 12:31



Cher frère, médite S.T.P. les passages ci-dessous extraits de la Sainte Bible :


 1- « C'est à cause de vous, frères, que j'ai
fait de ces choses une application à ma personne et à celle d'Apollos, afin que vous appreniez en nos personnes à ne pas
aller au delà de ce qui est écrit, et que nul de vous ne conçoive de l'orgueil en faveur de l'un contre l'autre ».


1 Corinthiens 4:6 


2- « Je le déclare à quiconque entend les paroles de la prophétie de ce livre: Si quelqu'un y
ajoute quelque chose, Dieu le frappera des fléaux décrits dans ce livre;et si quelqu'un retranche quelque chose des paroles du livre de cette prophétie, Dieu retranchera sa part de l'arbre de la
vie et de la ville sainte, décrits dans ce livre ».


Apocalypse 22:18-19


Cher frère, ouvre les yeux !


Il  est temps que tu saches qu’il existe deux sortes de Marie. Il y a d’une part Marie de la Bible à
qui Dieu a fait grâce et d’autre part Marie fabriquée par l’Eglise catholique romaine qui est pleine de grâce. Cette dernière est représentée par des statues et logée dans des grottes un peu
partout.


Chère frère, sache avant tout que Marie de la Bible fut un personnage de la même nature que nous (Luc 1:38). Elle avait besoin d’être sauvée (Luc 1:46-47). Elle avait besoin d’aller attendre à la chambre
haute pour recevoir le Saint-Esprit à l’instar des environs119 autres personnes qui étaient assemblées ce jour là (Actes 1:14).  


Oui, Marie de la Bible est décédée et aucun passage biblique ne mentionne sa montée au Ciel. Par contre la Bible nous enseigne
ceci: « Car le Seigneur lui-même, à un signal donné, à la voix d'un archange, et au son de la trompette de Dieu, descendra du ciel, et les morts en Christ ressusciteront premièrement »
(1 Thessaloniciens 4:16).


Marie ou aucun autre personnage  mort 
proclamé « saint » ne peut intercéder pour nous qui sommes vivants. Ceci est une doctrine étrangère à la Bible.


La Bible dit qu’il est réservé aux hommes de mourir une
seule fois, après quoi vient le jugement (Hébreux 9:27). 


 QUE NOUS ENSEIGNE LA PARABOLE DE LAZARE ET DU
RICHE ?


 Elle nous enseigne que notre destin éternel est conditionné par notre attitude
maintenant : Il s’agit de faire les oeuvres de Dieu. Jésus dit que
l'oeuvre de Dieu, c'est que nous croyions en celui qu'il a envoyé (Jean 6:28-29).


Notre destin éternel se
joue ici et maintenant. Nous devons mettre notre confiance en Jésus-Christ seul.


Lazare n’est pas allé au ciel parce qu’il était pauvre, mais parce ce
qu’il a cru la parole de Dieu. Personne sur la terre n’a pu intercéder pour le riche. Toutes les tentatives du riche en faveur de ses parents qui étaient vivants sur la terre furent sans
succès.


C’est pourquoi je dis que Marie ou aucun autre personnage  mort  proclamé « saint » ne peut intercéder pour nous qui sommes vivants.
Jamais!


Lisez Luc 16 : 19-31 appropriez-vous cette
vérité.


La parabole de Lazare et du riche nous enseigne qu’il n’existe pas de
purgatoire, et  les messes de requiem, les messes en faveur des morts ne sont que des chimères.   


Nous sommes tous placés dans la même condition que les parents de ce
riche aujourd’hui. Allons-nous écouter l’enseignement de Jésus-Christ, des Prophètes et des Apôtres (Ephésiens 2 :20) ou alors nous contenter des faux enseignements qui nous font croire que
Marie ou certains morts pourraient intercéder pour nous ?  


Sachons que notre destin
éternel se joue ici et maintenant. Nous devons mettre notre confiance en Jésus-Christ seul.


JESUS-CHRIST SEUL EST NOTRE
INTERCESSEUR


« 



dominicanus 01/11/2010 14:02



Bonjour!


Si je comprends bien, vous considérez que ces deux versets de la Bible constituent une réponse à ma question. Mais "ne pas aller au-delà de ce qui est écrit", dans le contexte, n'a rien à voir
avec la "Scriptura sola" que vous défendez, monsieur, et encore moins avec la maternité divine de la Vierge Marie. Il s'agit d'une situation particulière dans la communauté de Corinthe, où les
chrétiens se réclamaient les uns d'Apollos, les autres de Pierre, les autres encore de Paul. Et c'est dans ce contexte que Paul cite un proverbe: "Rien de plus que ce qui est écrit". Si l'on
prêtait à ce proverbe le sens que vous lui prêtez, il faudrait alors exclure presque tout le Nouveau Testament, et en tout cas le livre de l'Apocalypse, d'où vous tirez votre deuxième citation,
car ce livre n'était pas écrit à l'époque où Saint Paul écrit aux Corinthiens. 


Par contre, il se trouve qu'à cette époque, il circulait beaucoup d'autres écrits, mais qui ne font pas partie de la Bible. On les appelle des apocryphes. Alors, je vous pose la question: où
trouvez-vous la table de matières de "ce qui est écrit" (de la bible), monsieur? Dans saint Paul, peut-être? 


En ce qui concerne votre deuxlème citation (Apocalypse), disons en outre que le fait qu'il ne faille rien ajouter, cela veut dire : "à ce livre", et rien d'autre, monsieur, ce en quoi nous sommes
bien d'accord. Mais cela ne répond pas à ma question.


Alors, trouvez-moi dans la Bible ne fût-ce qu'un seul verset où il est dit que la Bible est l'unique source de la révélation. Merci.


Et quand vous aurez trouvé ce verset, expliquez-moi, dans la première lettre de saint Paul aux Corinthiens, le passage où il écrit:


"Je vous félicite de vous souvenir si bien de moi, et de garder les traditions que je vous ai transmises". (1 Co 11:2).


Union de prière.


P.S;: ce n'est pas la peine de poster vos commentaires deux fois. Une seule fois suffit. Et dans ce commentaire, ne parlez pas de tout en même temps, pour mieux noyer le poisson en répondant à
côté de mes questions.



Kouassi K. Germain 30/10/2010 17:18



« Tu repousses tous ceux qui s'égarent loin de tes prescriptions, Car leur tromperie est sans
effet. »(Psaume 119:118)


Les apports du
Magistère


L'Église Catholique, nous venons de le rappeler, n'enseigne pas le Salut en accord avec la Parole de Dieu seulement. C'est ainsi que, s'appuyant sur
des traditions non bibliques et sur des révélations surnaturelles, son Magistère en est arrivé progressivement à faire de Marie, mère de Jésus, une véritable divinité : la "mère de
Dieu".


Pour mieux nous en rendre compte, nous faisons ci-dessous le parallèle entre la personne vivante de Jésus-Christ, révélée par la Bible, et la Vierge
de l'Église Catholique, construction théologique du Magistère romain.






JESUS CHRIST
tel que la Parole de Dieu (Bible) nous le révèle




la VIERGE
telle que le Magistère catholique la présente






est le Fils de Dieu


« Voici qu'une voix sortit de la nuée qui disait : Celui-ci est mon Fils
bien-aimé, en qui j'ai mis toute mon affection. Ecoutez-le ! » (Matthieu 17:5)


« Simon, Pierre répondit : Tu es le Christ, le Fils du Dieu
vivant. » (Matthieu 16:16)


« Tous dirent : tu es donc le Fils de Dieu ? Et Il (Jésus)
leur répondit : vous le dites, je le suis. » (Luc 22:70)


« Les esprits impurs, quand ils le voyaient (Jésus), se prosternaient
devant lui et s'écriaient : Tu es le Fils de Dieu. » (Marc 3:11)




est déclarée mère de Dieu


« Si quelqu'un ne confesse pas, selon les saints Pères, en un sens propre et véritable, que Marie, sainte, toujours vierge et immaculée, est mère de Dieu (...) qu'il soit condamné. »
(Concile de Latran, 649)






est sans péché


« Lui qui n'a pas commis de péché, et dans la bouche duquel il ne s'est pas trouvé de fraude. » (1 Pierre 2:22 citant Esaïe 53:9)


« C'est bien un tel souverain sacrificateur (Jésus) qui nous
convenait : saint, innocent, immaculé, séparé des pécheurs, et plus élevé que les cieux. » (Hébreux 7:26)




est déclarée née sans péché


Dogme de l'Immaculée Conception (1854)


« Nous déclarons, prononçons et définissons que la doctrine, qui tient que la bienheureuse Vierge Marie a été, au premier instant de sa
conception, par une grâce et une faveur singulière du Dieu tout-puissant, en vue des mérites de Jésus-Christ, Sauveur du genre humain, préservée
intacte de toute souillure du péché originel, est une doctrine révélée de Dieu, et qu'ainsi elle doit être crue fermement et constamment par tous ses fidèles.
C'est pourquoi, s'il en était, ce qu'à Dieu ne plaise, qui eussent la présomption d'avoir des sentiments contraires à ce que nous venons de définir, qu'ils sachent très clairement qu'ils
se condamnent eux-mêmes par leur propre jugement, qu'ils ont fait naufrage dans la foi et se sont séparés de l'unité de l'Église, et que, de plus, par le fait même, ils encourent les
peines portées par le droit s'ils osent manifester par parole, par écrit ou par quelque signe ext&eacu







dominicanus 30/10/2010 22:26



Que d'erreurs et d'approximations en si peu de mots! Pitié, Seigneur! 


D'abord, répondez-moi: d'où tenez-vous le fait que tout ce que nous devons croire est dans la Bible, et dans la Bible seulement (scriptura sola)? 


Je vous prends au mot: puisque vous prétendez que tout est dans la Bible, et rien que dans la Bible, trouvez-moi l'endroit dans la Bible où il cela est écrit. 


 


Ensuite, vous insinuez que l'enseignement de l'Eglise catholique concernant la Vierge Marie ne s'appuie pas sur la Bible. Il faut être sourd et aveugle pour écrire une telle sottise. 


 


Au passage vous commettez l'erreur monumentale de croire que c'est l'Eglise catholique seule qui "en est arrivé progressivement à faire de Marie, mère de Jésus, ... la mère de Dieu". Moi, je
croyais que le Concile d'Ephèse (431) était un concile oecuménique, c'est-à-dire de tous les chrétiens, et que, par conséquent, on ne peut être chrétien sans croire que Marie est Mère de Dieu.


Cela suffit pour l'instant, il me semble. Vous avez du travail pour répondre!


Meilleures salutations, et que la paix soit avec vous.



RSS Contact