Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Praedicatho homélies à temps et à contretemps
Homélies du dimanche, homilies, homilieën, homilias. "C'est par la folie de la prédication que Dieu a jugé bon de sauver ceux qui croient" 1 Co 1,21

La vie dans le Seigneur Eucharistique selon l'exemple de Mère Julia 1

dominicanus #La vache qui rumine C 2010

 

julia-verhaeghe.jpg 

 


Rome (Agence Fides) - Le Jeudi Saint 2003, le Pape Jean-Paul II nous donnait l’Encyclique Ecclesia de eucharistia. Ce merveilleux document commence avec les mots : “L’Eglise vit de l’Eucharistie” (nr. 1).Cette vérité vaut aussi pour chaque diocèse ou communauté ecclésiale, pour chaque paroisse, chaque famille chrétienne et chaque croyant. Nous tous, nous vivons de l’Eucharistie. “La très Sainte Eucharistie contient en elle-même la valeur salvifique dans sa totalité, le Christ Lui-même, notre Agneau Pascal et le Pain Vivant. Par sa chair qui vit par l’Esprit Saint et fait naître la vie, Il donne aux hommes la vie” (Concile du Vatican II, PO5). Suivons donc l’invitation du Saint Père et laissons-nous, de manière renouvelée, saisir en cette année de l’Eucharistie par ce grand mystère de notre foi.

 

Mère Julia Verhaeghe (1910-1997), la fondatrice de la Famille spirituelle de “L’Oeuvre”, est pour nous un grand exemple et un maître authentique en ce qui concerne l’union que nous pouvons quotidiennement entretenir avec le Christ dans l’Eucharistie. Dès ses plus jeunes années, Dieu a éveillé dans son cœur, l’amour de l’Eucharistie.

 

Mère Julia était entièrement imprégnée du mystère de la Sainte Eucharistie. Participer à la Sainte Messe et être auprès du Seigneur eucharistique était pour elle le plus grand bonheur voire même un avant-goût de la grandeur du ciel. Un jour elle écrivit : “Il me semble être plongée dans la puissance, la miséricorde et la fécondité du Sacrifice de la Messe. Une joie profonde, une reconnaissance indicible ainsi qu’un amour en retour remplissent toute ma nature et tout mon être.” Souvent elle restait longtemps devant le tabernacle. C’est là qu’elle recevait toujours de nouveau du Seigneur une paix surnaturelle, un profond discernement ainsi qu’une nouvelle puissance de vie.

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
RSS Contact