Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Praedicatho homélies à temps et à contretemps
Homélies du dimanche, homilies, homilieën, homilias. "C'est par la folie de la prédication que Dieu a jugé bon de sauver ceux qui croient" 1 Co 1,21

Jean-Côme About, Commentaire de l'évangile du quatrième dimanche du Carême A 3

dominicanus #Homélies Année A 2010-2011

« Ni lui ni ses parents ont péché mais l’action de Dieu devait se manifester en lui. » 


Ainsi seule la grâce peut rétablir la vérité de ce que je suis et me dissocier et me libérer de mon péché. En disant cela Jésus nous fait comprendre que l’action de Dieu soit se manifester : elle n’est pas un événement extraordinaire mais habituel de la vie du chrétien mais encore faut-il se laisser faire. En outre, si Dieu manifeste sa grâce et n’attend que de la manifester dans ce qui est touché par le péché, comment suis-je disponible à cette grâce pour moi-même et comment j’accepte que cette grâce prenne demeure dans celui que je considère pécheur ?

 
Là est la suite du chemin de notre conversion de carême : voir avec le regard de Dieu comme le fait l’aveugle de naissance. La guérison manifestée, il devient de plus en plus croyant jusqu’à reconnaitre dans le guérisseur le Messie et jusqu’à défier ses adversaires et être expulsé de la synagogue. 


Oui, celui qui reconnaît qu’il doit, sa vue, sa foi, au Christ, vient, par la pure grâce du Seigneur, définitivement à la lumière. En revanche, qui pense être voyant et bon croyant par lui-même et sans être redevable à la grâce, celui-là est déjà aveugle et risque de l’être définitivement.


Seigneur, ouvre mes yeux à tes merveilles, que percevant mon péché je coure après ton pardon et que le voyant en mes frères j’y recherche toujours ta grâce active.

RSS Contact