Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Praedicatho homélies à temps et à contretemps
Homélies du dimanche, homilies, homilieën, homilias. "C'est par la folie de la prédication que Dieu a jugé bon de sauver ceux qui croient" 1 Co 1,21

Une leçon de vie toute simple - Homélie 15° dimanche du Temps Ordinaire C

dominicanus #Homélies Année C (2009-2010)
"Souvenez-vous la vie chrétienne est une vie d’action, et non de paroles et de rêves..."

"Souvenez-vous la vie chrétienne est une vie d’action, et non de paroles et de rêves..."

Une des propriétés essentielles de Dieu est sa simplicité. La leçon du Christ dans l'évangile d'aujourd'hui est toute simple !

 

« Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton cœur, de toute ton âme, de toute ta force et de tout ton esprit, et ton prochain comme toi-même. » Jésus lui dit : « Tu as bien répondu. Fais ainsi et tu auras la vie. »

 

Cette leçon est à la portée de tout le monde. Chacun peut la mettre en application, même un Samaritain. Les Samaritains étaient considérés par les Juifs du temps de Jésus comme des citoyens de seconde classe. Cette leçon résume tout le sens de la vie avec une simplicité tellement désarmante !

 

Malheureusement, nous n’aimons pas beaucoup la simplicité. Comme le docteur de la loi de l’évangile, nous harcelons Jésus de nos questions :

 

« Et qui donc est mon prochain ? »

 

Jésus ne perd pas patience avec ce docteur qui lui pose des questions. Il ne perd pas patience avec nous non plus. Il nous donne la parabole pour expliquer ce que cela veut dire. Et tout au long des siècles, il a continué de nous donner des explications complémentaires : les paroles et les exemples de milliers de saints, l’enseignement de l’Eglise à chaque époque, l’aiguillon de notre conscience…

 

Mais nous persistons à nous compliquer l’existence. Nous nous persuadons que c’est compliqué d’apprendre cette leçon, comme si une partie de nous-mêmes ne voulait pas l'apprendre. Pourquoi ? Qu’est-ce qui nous retient de faire nôtres une fois pour toutes les critères de Jésus ? Nous avons tous notre propre marque déposée d’égoïsme, et l’égoïsme engendre dans notre vie des zones d’ombre qui nous arrangent. Quand on s’y habitue et qu’on en prend son parti, la simple et limpide lumière de la vérité du Christ nous dérange et nous fait mal aux yeux. Mais au fond de notre cœur, nous percevons bien que cette simplicité sonne juste. Nous ne pouvons pas ne pas voir le portrait lumineux et clair du bon Samaritain. Nous comprenons parfaitement ce que cela veut dire. Et puis, nous entendons comment Jésus résume cette leçon de vie en disant:

 

« Va, et toi aussi fais de même. »

 

C’est exactement ce dont parle Moïse dans la première lecture. Le secret du bonheur et de l’accomplissement de la vie n’est pas au-dessus de nos forces. Il n’est pas hors de notre atteinte dans les cieux ou au-delà des mers. Il n’est pas nécessaire de partir à la recherche d’un  gourou insaisissable sur les sommets du Tibet, comme Bruce Wayne dans le film Batman Begins. Pas besoin de faire la chasse aux documents secrets cachés par des franc-maçons il y a 500 ans, comme le Da Vinci Code voudrait nous le faire croire. Nous n’avons pas à localiser un trésor enfoui quelque part, je ne sais où, contrairement à ce que pensaient les Pirates des Caraïbes :

 

" "Quinze marins, sur l'bahut du mort, yop la hou, une bouteille de rhum..."

 

Nous avons reçu le don de connaître le sens de la vie. Jésus nous en a fait cadeau avec le simple commandement :

 

« Fais ainsi et tu auras la vie. »

 

Ce qui est vraiment passionnant dans cette vie, ce dont on peut vraiment tirer satisfaction, ne vient pas d’une quête sans fin, tout comme le secret d’un bon repas n’est pas dans des mets raffinés achetés à prix d'or, mais dans le sens du partage :

 

« Mieux vaut un plat de légumes là où il y a de l’amour, qu’un bœuf gras assaisonné de haine » (Pr 15, 17).

 

C’est quand nous découvrons cette vérité et que nous essayons d’en vivre que commence vraiment la vie. Cela peut être impressionnant, car, comme le disait Spider-Man, une grande puissance va de pair avec une grande responsabilité. La vérité est la plus grande puissance qui soit. Le Christ nous l’offre dans une clarté, une simplicité parfaite. Recevoir ce cadeau veut dire en accepter la responsabilité. Nous aimons la parabole, mais la partie « Va, et toi aussi fais de même » nous dérange. Alors nous devons faire confiance au Seigneur pour commencer à vivre cette vérité simple et puissante. Saint Vincent Pallotti, un noble italien qui, devenu prêtre, a consacré sa vie au service des pauvres, disait ceci :

 

"Souvenez-vous la vie chrétienne est une vie d’action, et non de paroles et de rêves. Qu’il y ait peu de mots et beaucoup d’action, et que les actions soient bien faites. »

 

Notre mentalité moderne a érigé beaucoup d’obstacles qui nous empêchent de mettre en pratique cette simple consigne pour une vie pleine de sens. Parmi les plus grands, il y a la société de consommation. Il est heureux que la civilisation moderne a permis la production d’une abondance de biens matériels. Mais cette abondance n’est pas sans danger. Elle a créé une culture qui nous fait penser que nous avons besoin de nouveaux produits pour être heureux dans la vie. Insensiblement, cette société de consommation fait de nous des esclaves de la consommation. Que ce soit l’ordinateur dernier cri, le jeu vidéo qui vient de sortir, le dernier film, un nouveau gadget…, nous sommes constamment sollicités par des messages séducteurs qui essaient de nous convaincre que si nous l’avons, nous commencerons enfin à vivre. Mais la vraie vie n’est pas conditionnée par plus de biens de consommation. Ces biens ne sont pas mauvais en eux-mêmes, s’ils nous permettent de suivre le Christ en glorifiant Dieu. Mais ce n’est pas ce que nous dit la publicité…

 

La vraie vie, c’est de suivre le Christ, de vivre comme lui. Jésus promet au docteur de la loi que s’il met en pratique la simple formule d’aller et de "faire ainsi", il "vivra". Voilà ce que nous devons tous désirer : suivre le Christ, vivre notre vie selon le projet de Dieu. Moins nous serons esclaves de la société de consommation, plus nous serons libres pour mettre en pratique la simple formule du Christ.

 

Durant cette Messe, demandons au Seigneur de nous montrer comment simplifier notre vie. En le recevant dans la Sainte Communion, demandons-lui la force de combattre la société de consommation, le courage de gérer notre budget et notre temps, en famille et individuellement, pour que toutes nos ressources puissent nous aider à "à faire ainsi". Si nous faisons cela, Jésus nous assure que nous vivrons.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
RSS Contact