Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Praedicatho homélies à temps et à contretemps
Homélies du dimanche, homilies, homilieën, homilias. "C'est par la folie de la prédication que Dieu a jugé bon de sauver ceux qui croient" 1 Co 1,21

Fraternité de Tibériade, L’argent dans la vie d’un chrétien (1)

dominicanus #La vache qui rumine C 2010

 

Introduction : l’argent, entre fascination et tabou1

 

Peut-être que vous avez, tout comme moi, déjà été un jour fasciné par un billet de banque. Fasciné lorsqu’il était usé, sale ou déchiré, marque par son histoire et les innombrables mains qui l’avaient touché. Passé par des mains pauvres ou riches, argent de poche, salaire d’un ouvrier durement mérité, quête du dimanche ou argent noir. Car on peut tout faire avec un billet de banque : les oeuvres les plus nobles et les plus sordides.

 

Pourtant, bien que l’argent fasse partie de notre vie quotidienne, le chrétien est souvent mal à l’aise quand on en parle. Pourquoi ce soupçon qui pèse sur l’argent ? Comme si l’argent ne pouvait que rendre malhonnête. Déjà Sophocle, dans Antigone écrivait : « Rien n’a comme l’argent, suscité parmi les hommes de mauvaises lois et de mauvaises moeurs (…) c’est lui qui détourne les âmes les plus belles vers tout ce qu’il y a de honteux et de funeste à l’homme ». A sa suite, la première lettre à Timothée proclame : « La racine de tous les maux, c’est l’amour de l’argent » (1 Tm 6,10).

 

L’actualité ne semble que confirmer ce constat : vache folle, corruption, trafic d’armes. Mais pouvons-nous en rester-là ? Faut-il conclure que l’argent est nécessairement mauvais et méprisable ? Nous allons interroger la Bible qui, si elle est réellement Parole de Dieu, devrait nous donner quelque lumière. Après une esquisse de l’enseignement de l’Ancien Testament sur le sujet, nos allons nous mettre à l’écoute du Christ. Peut-être que nous aurons quelques surprises et qu’au terme de cet enseignement des préjugés seront tombés.

 

 1 Cet enseignement est très largement inspiré d’un excellent petit livre : Pierre DEBERGE, l’Argent dans la Bible, Ni riche ni pauvre, Ed. Nouvelle Cité, 1999, 160 p.



Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
RSS Contact