Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Praedicatho homélies à temps et à contretemps
Homélies du dimanche, homilies, homilieën, homilias. "C'est par la folie de la prédication que Dieu a jugé bon de sauver ceux qui croient" 1 Co 1,21

Des cours pour redécouvrir le sacrement de la réconciliation

dominicanus #Évènements

Penitencerie-apostolique-confession.JPG

 

La Pénitencerie apostolique (l'un des trois tribunaux de l'Église) organise chaque année un cours sur le « for intérieur ». Cette année, plus de 700 prêtres de 84 pays y participent sous la présidence du Grand Pénitencier, le cardinal Manuel Monteiro. A l’issue de leur rencontre, ils seront reçus en audience vendredi prochain par Benoît XVI.

 
Interrogé par nos confrères de la rédaction italienne de Radio Vatican, Mgr Gianfranco Girotti, régent de la Pénitencerie apostolique souligne que la redécouverte du sacrement de la pénitence dépend en grande partie des prêtres et surtout de la conscience qu'ils ont d’être les dépositaires d’un ministère précieux et irremplaçable.

Peut-on parler aujourd’hui d’une redécouverte du sacrement de la réconcililiation ?


Mgr Girotti est catégorique. Grâce à Dieu oui, affirme-t-il, mais il faut toujours parcourir de nouveaux chemins de pénitence qui indiquent une réelle volonté du fidèle à aller de l’avant, à recevoir le sacrement de la réconciliation comme une étape finale d’un parcours. Le fidèle doit ainsi considérer ses actes, non pas comme une manifestation de bonne volonté de sa part, mais comme la présence de la Grâce dans sa propre vie. Certes, un affaiblissement du sens du péché persiste aujourd'hui, souligne encore Mgr Girotti, mais au cours de ces dernières années, beaucoup de fidèles vivent le sacrement dans une dimension nouvelle . 

Les cours dipsensés à la Pénitencerie, explique Mgr Girotti, ont justement pour but de renforcer la compétence et la doctrine des confesseurs et les aider ainsi à agir toujours dans le respect du Magistère de l’Église afin qu’il n’y ait plus de différence dans les jugements. 

En conclusion, un bon confesseur doit toujours être accueillant, courtois, serein et surtout il ne doit ne pas être pressé. Il ne doit pas oublier qu’il exerce une tâche paternelle, il révèle aux hommes le cœur du Père, il représente l’image même du Christ Bon Pasteur. 

RSS Contact