Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Praedicatho homélies à temps et à contretemps
Homélies du dimanche, homilies, homilieën, homilias. "C'est par la folie de la prédication que Dieu a jugé bon de sauver ceux qui croient" 1 Co 1,21

Père Daniel-Ange, Autour d'un vote-veto à la vie : un cri pour sauver la vie (6)

Walter Covens #la vache qui rumine (Années B - C)
En pleine passion, pourquoi avoir peur ?

    Pourquoi trembler ? Ne sommes-nous pas les grands vainqueurs ? Certitude absolue : le simple bon sens humain l'emportera sur le non-sens. L'amour de la paix sur la violence. Surtout la vie sera victorieuse de toute mort. Personne n'arrivera jamais à extirper du cur humain le sens même de la vie, enracinée dans notre humanité en tant qu'humanité, car chacun doit à Dieu Lui-même sa vie.

    À ce 20e siècle de mort va succéder une explosion de vie comme après chaque guerre, sursaut vital de la santé humaine.

    En attendant, l'Église est en passe de devenir le seul lieu où la vie est inconditionnellement protégée en sa faiblesse même. Et l'Église, personne, jamais ne pourra la détruire : n'est -elle pas l'Église du Ressuscité ? Aucune persécution n'a jamais réussi à la garder dans les catacombes plus de quelques décennies, parce qu'aucune pierre, aucun scellé policier n'a pu garder le Corps de Dieu plus de quelques heures dans le tombeau. Toutes les idéologies se sont écroulées, les unes après les autres. Celle-ci passera : ses jours sont comptés. L'Église continuera : ses jours sont éternels.

    En attendant, dans ce combat - vrai corps à corps, nous ne cèderons pas Nous ne faiblirons pas. Nous ne trahirons pas. Nous ne lâcherons pas. " Si nous demandons à notre cœur qui a commencé à battre dès le 18e jour, notre ligne de conduite, il répondra quoiqu'il advienne : nous n'abandonnerons pas. " (Jérôme Lejeune)

    Un ultime appel : hommes et femmes en politique, soyez dignes de la tradition française en matière de Justice, où l'a priori est donné en faveur du plus faible, du plus démuni. De grâce, ne faites pas le jeu du plus fort, si vous voulez qu'en France, le mot justice signifie encore quelque chose. Allez au fond des choses. Allez derrière cette poignée de courageux défenseurs de la vie, regardez le visage de ces petits, ce visage que leurs mères n'ont pu voir, du moins sur terre. Derrière le silence de ces apôtres de la vie, écoutez leur cri. Cri que nous étouffons mais qui résonne dans le cœur de Dieu, qui en est transpercé. Car un jour, vous l'entendrez !

    Hommes et femmes en politique, ne devenez pas complices du génocide de votre propre peuple, complice du nazisme aseptisé de nos centres d'orthogénie.

    Hommes et femmes en politique, prenez vos responsabilités ! N'ayez pas peur ! Demeurez libres des pressions de l'opinion publique, et des manipulations des médias.

    Hommes et femmes en politique, au nom d'une multitude de jeunes, je fais appel à votre sens de la Justice et de la vérité. De l'amour et de la vie !
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
RSS Contact