Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Praedicatho homélies à temps et à contretemps
Homélies du dimanche, homilies, homilieën, homilias. "C'est par la folie de la prédication que Dieu a jugé bon de sauver ceux qui croient" 1 Co 1,21

Père Daniel-Ange, Autour d'un vote-veto à la vie : un cri pour sauver la vie (2)

Walter Covens #la vache qui rumine (Années B - C)
Paradoxe : tout savoir sur l'embryon, sauf ce qu'il est !

    Hommes en politique, qui voulez permettre l'avortement jusqu'à 22 semaines, c'est-à-dire à 5 mois et demi !Je vous pose une question toute bête : Avez-vous jamais visionné, une seule fois, un film - par ex, celui de Nilson : le miracle de la vie ou vu une photo de ce qu'est alors l'enfant ? L'enfant que vous avez vous -mêmes été à cet âge là ?

    Au stéthoscope, on entend battre son cœur. Il perçoit déjà les sons extérieurs, se met à reconnaître la voix de son papa. Ses cordes vocales sont formées, qui bientôt pourront chanter. On distingue déjà son sexe. Il s'exerce à la déglutition. Les cheveux poussent. Cils et paupières se forment. On peut déjà faire un électro-encéphalogramme. (Et certains prématurés, nés à 18 semaines sont devenus de grands sportifs) En Angleterre, on en est à 28 semaines, c'est-à-dire 7 mois ! S'il naît, il est parfaitement viable. Il suce son pouce et déjà pense.

    Ne voyez-vous pas ces pieds dressant les orteils en éventail, ce nez qui pointe, et à 12 semaines, ces narines qui s'ouvrent, ces lèvres qui se dessinent, ces mains qui esquissent de légers mouvements. S'il est caressé sur le front, il tourne la tête et tend les bras. Déjà, au 21e jour, son cœur pompe ses propres globules rouges, ce cœur qui ne cessera de battre jusqu'à sa naissance au ciel. Ce cœur, signe de l'amour qu'il sera capable et de recevoir et de donner. Déjà, 3 jours après sa conception, il y a déjà 32 sortes de cellules différenciées, avec un centre organisateur. Cela, le savez-vous ? L'avez-vous vu ? Seriez-vous aveugles ?

    Allez-vous encore prétendre que ce n'est qu'un amas de cellules indifférenciées ? Allez vous prétendre que cette chose-là va devenir un chat ou une souris ? N'allez-vous lui accorder le label " humain " que s'il y a pour lui un projet parental et un avenir économique ? Et si personne ne s'y intéresse, alors, ce n'est pas un être humain ? Mais c'est quoi alors ? Un kyste ? Un futur mouton ?

    Avez-vous déjà palpé ces fœtus en cire qu'aux USA, dans les écoles, -nos parlementaires devraient y suivre des cours-- . on montre aux enfants pour les émerveiller devant la splendeur de la vie en éclosion .
Leur sort va dépendre de votre vote . Avant de voter, vous êtes-vous simplement informé auprès des gynécos à qui vous avez à faire , pour qui vous préparez des condamnations à mort en série . Paradoxe des paradoxes : c'est quand les scientifiques nous ont prouvé toute l " intensité de la vie intra-utérine " - ce que les mamans de toujours pressentaient- quand ils ont détecté à la trace l'évolution physiologique de l'embryon, c'est alors qu'on lui dénie le droit d'exister. Alors que preuve est faite que tout ce qu'il sera est déjà contenu dans son code génétique, y compris son patrimoine héréditaire, voilà qu'on lui dénie toute identité personnelle, jusqu'à son humanité même ! Et l'on se targue des avancées de la science !
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
RSS Contact