Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Praedicatho homélies à temps et à contretemps
Homélies du dimanche, homilies, homilieën, homilias. "C'est par la folie de la prédication que Dieu a jugé bon de sauver ceux qui croient" 1 Co 1,21

Voici que s'ouvrent pour le Roi

Walter Covens #la vache qui rumine (Années B - C)
Voici que s'ouvrent pour le Roi
bles portes de la Ville :
bHosanna ! Béni sois-tu, Seigneur !
bPourquoi fermerez-vous sur moi
bla pierre du tombeau,
bdans le jardin ?

R/bDieu sauveur, oublie notre péché
bMais souviens-toi de ton amour
bQuand tu viendras dans ton Royaume.

bJe viens, monté sur un ânon,
ben signe de ma gloire :
bHosanna ! Béni sois-tu, Seigneur !
bPourquoi me ferez-vous sortir
bau rang des malfaiteurs,
bet des maudits ?

bVos rues se drapent de manteaux
bjetés sur mon passage :
bHosanna ! Béni sois-tu, Seigneur !
bPourquoi souillerez-vous mon corps
bde pourpre et de crachats,
bmon corps livré ?

bVos mains me tendent les rameaux
bpour l'heure du triomphe :
bHosanna ! Béni sois-tu, Seigneur !
bPourquoi blesserez-vous mon front
bde ronce et de roseaux,
ben vous moquant ?


bLes sourds entendent les muets
bbénir le Fils de l’homme :
bHosanna ! Béni sois-tu, Seigneur !
bPourquoi hurlerez-vous si fort :
b« À mort ! Crucifie-le,
bCrucifie-le » ?

bJe vois que dansent les boiteux
ble long de mon cortège :
bHosanna ! Béni sois-tu, Seigneur !
bPourquoi vouloir percer de clous
bles mains qui ont pitié,
bpitié de vous ?

bVos yeux guéris d’aveugles-nés
bcontemplent ma victoire :
bHosanna ! Béni sois-tu, Seigneur !
bPourquoi m’ouvrirez-vous le cœur
bsur l’arbre de la croix
bcomme un agneau ?

Hymne Auteur : D. Rimaud / Éditeur : CNPL
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Annette 13/04/2007 15:53

                    Je vous remercie pour votre réponse.
J'ai eu la possibilité d'en discuter avec l'établissement qui tâchera , à l'avenir, m'ont-ils promis, de ne pas ignorer, par respect, les dates des fêtes religieuses.A.

Walter Covens 13/04/2007 22:36

Merci pour cette nouvelle encourageante. Et union de prière.

annette 02/04/2007 21:41

             La laïcité est portée sur les autels, elle qui voudrait rassembler chacun; elle est mensonge!
Je le dis, je le cris!
Elle s'éroge tous les droits, ne respecte personne.
La preuve : pour vendredi saint, mon fils devrait participer au carnaval de son école.
             A chacun de voir. Personnellement, c'est clair, je défendrais mon Roi recrucifié.

Walter Covens 04/04/2007 03:57

La laïcité est un système légal qui sépare l'Église et l'État, chacun étant indépendant dans son domaine. L'État est aconfessionnel, neutre en théorie à l'égard du phénomène religieux, qu'il ignore, sauf en cas d'atteinte à l'ordre public, ou aux droits et libertés fondamentaux des individus. C'est à proprement parler la laïcité de droit. C'est cette laïcité de droit que l'Église approuve. Mais elle suit d'habitude une laïcité de fait, processus de sécularisation de la société, que l'Église n'approuve pas, surtout que, en pratique, la laïcité est rarement neutre, comme elle devrait l'être. L'exemple de la "laïcité à la française" le prouve, même si la laïcité de combat, laïcisme de teinte anticléricale, a cédé le pas à une laïcité plus respectueuse du fait religieux. Elle connaît une évolution, due à une forte présence sur le territoire de l'islam, religion à peu près inexistente au moment de la loi de la séparation des Églises et de l'État en 1905, et à la participation de la France à l'espace européen. La réaffirmation par l'Église des vérités traditionnelles est vue par certains militants de la laïcité comme une atteinte à celle-ci et un retour à l' "ordre moral". (d'après Dominique Le Tourneau, Les mots du christianisme)

RSS Contact