Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Praedicatho homélies à temps et à contretemps
Homélies du dimanche, homilies, homilieën, homilias. "C'est par la folie de la prédication que Dieu a jugé bon de sauver ceux qui croient" 1 Co 1,21

Directoire général pour la catéchèse, Homélie et catéchèse

Walter Covens #TEXTES FONDATEURS DE CE BLOG


52. Les formes importantes du ministère de la Parole sont : la première annonce ou prédication missionnaire ; la catéchèse pré et post-baptismale ; la forme liturgique et la forme théologique. Il arrive souvent que ces formes — pour des raisons pastorales —, doivent assumer plus d'une fonction. La catéchèse, par exemple, en même temps que sa fonction d'initiation, doit accomplir fréquemment des tâches missionnaires. L'homélie elle-même, selon les circonstances, devrait remplir la tâche de convocation et d'initiation organique.


57. Le ministère de la Parole est au service de ce processus de pleine conversion. La première annonce appelle à la foi ; la catéchèse donne un fondement à la conversion et une structure de fond à la vie chrétienne ; l'éducation permanente à la foi — dans laquelle l'homélie tient une place de choix —, est la nourriture dont tout organisme adulte a besoin pour vivre. (170)


70. Dans la communauté chrétienne, les disciples de Jésus s'alimentent à une double table : « tant celle de la Parole de Dieu que celle du Corps du Christ ». (211) L'Evangile et l'Eucharistie sont la nourriture constante du pèlerin dans sa marche vers la maison du Père. L'action de l'Esprit Saint fait que le don de la « communion » et l'engagement pour la « mission » sont vécus de manière toujours plus profonde et intense.


L'éducation permanente de la foi s'adresse non seulement à chaque chrétien qu'elle accompagne dans sa marche vers la sainteté, mais aussi à la communauté chrétienne qu'elle fait mûrir dans sa vie intime d'amour de Dieu et des frères et dans son ouverture missionnaire au monde. Le désir et la prière de Jésus au Père sont un appel incessant : « Que tous soient un, comme toi, Père, tu es en moi et moi en toi, afin que le monde croie que tu m'as envoyé ». (212) Pour s'approcher peu à peu de cet idéal, la communauté a besoin d'une grande fidélité à l'action de l'Esprit Saint, de s'alimenter sans cesse au Corps et au Sang du Seigneur et d'éduquer sa foi en permanence, dans l'écoute de la Parole.


A cette table de la Parole de Dieu, l'homélie occupe une place privilégiée car « elle reprend l'itinéraire de foi proposé par la catéchèse et le porte à son achèvement naturel ; en même temps, elle pousse les disciples du Seigneur à reprendre chaque jour leur itinéraire spirituel dans la vérité, l'adoration et l'action de grâce ». (213)


207. Parmi les formes les plus aptes à l'inculturation de la foi, il faut signaler la catéchèse des jeunes et des adultes, avec les possibilités qu'elle offre d'unir plus profondément la foi et la vie. L'inculturation de la foi ne peut être négligée lors de l'initiation chrétienne des petits, en raison de ses remarquables implications culturelles: acquisition de nouvelles motivations de vie, éducation de la conscience, apprentissage du langage biblique et sacramentel, connaissance de la valeur historique du christianisme.


La catéchèse liturgique est un moyen privilégié en raison des nombreux signes par lesquels elle présente le message, et pour l'accès qu'elle permet à une si grande part du peuple de Dieu; il faut également revaloriser les contenus des lectionnaires, la structure de l'année liturgique, l'homélie du dimanche et d'autres occasions de catéchèse particulièrement significatives (mariages, obsèques, visite des malades, fêtes des saints patrons, etc.); l'attention à la famille est capitale car c'est elle qui donne le coup d'envoi à une transmission incarnée de la foi; la catéchèse revêt d'autre part un intérêt spécial dans les contextes multi-ethniques et multi-raciaux, car elle porte à mieux découvrir les ressources des divers groupes et à en tenir compte dans l'accueil et dans la nouvelle expression de la foi.


258. Pour être pleinement efficace dans la mission évangélisatrice de la paroisse, la catéchèse doit respecter certaines conditions :


a. La catéchèse des adultes (262) doit devenir de plus en plus une priorité. Il s'agit de promouvoir « une catéchèse post-baptismale sous forme de catéchuménat, consistant à proposer de nouveau certains éléments du Rituel de l'initiation chrétienne des adultes, de façon à faire accueillir et vivre les richesses immenses et extraordinaires du baptême reçu, ainsi que les responsabilités qui en découlent ». (263)


b. Il faut envisager, avec un courage renouvelé, l'annonce pour ceux qui sont loin de la foi ou pour ceux qui vivent dans des situations d'indifférence religieuse. (264) Dans cet engagement, les rencontres de préparation aux sacrements (mariage, baptême et première communion des enfants...) peuvent avoir une importance fondamentale. (265)


c. Comme point de référence solide pour la catéchèse paroissiale, on a besoin d'un noyau communautaire formé de chrétiens mûrs, déjà initiés à la foi, auxquels on réservera une attention pastorale adaptée et différenciée. Un objectif qui sera atteint plus facilement par la promotion, dans les paroisses, de petites communautés ecclésiales. (266)


d. Si ces conditions, rapportées principalement aux adultes, sont respectées, la catéchèse des petits enfants, des adolescents et des jeunes — qui reste indispensable — en tirera de grands bénéfices.


Directoire général pour la catéchèse
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
RSS Contact