Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Praedicatho homélies à temps et à contretemps
Homélies du dimanche, homilies, homilieën, homilias. "C'est par la folie de la prédication que Dieu a jugé bon de sauver ceux qui croient" 1 Co 1,21

Nouvel arrivage de poisson frais ! - Homélie 5° dimanche du Temps Ordinaire C

Walter Covens #homélies (patmos) Année B - C (2006 - 2007)
5 TOC ev
C'est aujourd'hui le dimanche des Journées chrétiennes de la Communication. Comme le faisait remarquer Mgr Léonard:

L'aventure de l'Evangile a commencé avec une "communication". Et l'Eglise a démarré avec l'utilisation des "médias" de l'époque: la prédication en direct, l'enseignement, l'écrit. Tout cela demeure actuel. Mais d'autres "toits" s'ouvrent aujourd'hui pour y "proclamer" ce que le Seigneur nous a glissé "au creux de l'oreille", il y a 20 siècles déjà.
Internet est l'un de ces lieux nouveaux où l'annonce de la foi peut retentir, alimenter la réflexion, susciter le dialogue. Que Jésus et son Eglise soient donc les très bienvenus sur le "réseau"!


 

C'est aussi, modestement, l'objectif de ce blog. La "toile" est ce filet que Jésus demande aux "pêcheurs d'hommes" d'aujourd'hui de jeter. S. Luc n'emploie pas le terme "pêcheurs". Il dit à Simon Pierre:


 

Désormais, ce sont des hommes que tu prendras.


Le mot grec traduit en français par "prendras" signifie: capturer vivant. Cela nous rappelle que la Toile est aussi un filet employé par les pêcheurs de la culture de la mort. D'où la responsabilité des parents et des éducateurs dans l'utilisation croissante de l'Internet par les enfants et les jeunes. "Qu'as-tu fait de ton frère?" C'est la question posée par Dieu à Caïn après le meurtre d'Abel. La question que le Seigneur pose aux parents est: "Qu'as-tu fait de tes enfants?"

Allez donc faire un tour sur le site e-enfance pour vous rendre compte du danger mortel que courent vos enfants quand vous les laissez surfer sur la Toile sans surveillance.

Côté vie, vous avez dans les liens que j'ai mis sur ce blog le site de Caté-Ouest, qui est très bien fait. Une idée pour le prochain Carême !

Le texte de l’Évangile du dimanche des Journées Chrétiennes de la Communication, est approprié puisqu’il s’agit de la pêche miraculeuse et de la vocation des apôtres. Choisis par Jésus, les apôtres sont appelés à communiquer la Bonne Nouvelle dans la confiance au Christ qui leur dit : « Ayez confiance, n’ayez pas peur ».

Les 3 textes proposés aujourd’hui sont des récits d’appel qui montrent bien que toute vocation est personnelle...

Isaïe est purifié pour sa mission de prophète juste avant d’être appelé ; Simon sera appelé Pierre en raison de son rôle primordial dans l’Eglise ; Paul est choisi comme apôtre, comme envoyé, pour transmettre et porter la Bonne Nouvelle à tous. Le Seigneur choisit et appelle chacun par son nom et lui confie une mission propre pour l’annonce de l’Evangile. Aujourd’hui encore, il continue à choisir et appeler...

Transmettre... Depuis quelques années l’Eglise de France est préoccupée par cet aspect essentiel de sa mission : dans la « lettre aux catholiques de France » (1996), les évêques de France ont diagnostiqué une « crise de transmission généralisée » dans notre société. Or la transmission est essentielle, vitale pour l’Eglise : c’est par la transmission de l’Evangile qu’elle suscite de nouveaux croyants.... La Parole de Dieu de ce dimanche nous rappelle que chacun est responsable, pour sa part, de transmettre ce qu’il a reçu ... et sans plus attendre au risque de fuir notre vocation...

La transmission de la Bonne Nouvelle suppose des signes concrets d’accueil, de partage, d’amour. Suivre le Christ c’est tâcher d’aimer les autres comme il nous aime. C’est révéler à tous les hommes un Seigneur de tendresse et les conduire à lui. Si l’Evangile est pour nous vraiment Bonne Nouvelle qui nous fait vivre, nous avons à coeur de le faire connaître, de le transmettre comme un cadeau de vie.


N’hésitons pas à nous échanger les bonnes nouvelles, les bons livres, les découvertes d’un reportage passionnant. N’hésitons pas non plus à « être attentifs au développement d’outils toujours plus performants : ils font partie de l’univers des jeunes, et des moins jeunes. Ils ont une influence sur la manière de vivre, de penser, d’aimer, de croire, de travailler.

 
La communication, la vraie, n’est pas l’outil mais le message ; le défi est de créer des relations nouvelles entre é́ducation et mé́dias pour permettre à tout enfant de grandir et non de subir. (d'un message de Mgr Di Falco)
RSS Contact