Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Praedicatho homélies à temps et à contretemps
Homélies du dimanche, homilies, homilieën, homilias. "C'est par la folie de la prédication que Dieu a jugé bon de sauver ceux qui croient" 1 Co 1,21

Père Marie-Dominique Philippe, "Efficacité" de la prière et adoration

Walter Covens #la vache qui rumine (Années B - C)
Question : Faut-il rechercher l'efficacité de la prière dans l'adoration ?

Réponse :


    La prière de demande peut être efficace. Avant un examen, on demande à Dieu de réussir cet examen ; on désire que cette prière soit efficace, c'est évident ! En face de quelqu'un qui est malade, on demande à Dieu de le guérir, et on supplie Dieu que cette prière soit efficace. La prière de demande implique le désir d'être exaucé. Et saint Thomas nous dit que la prière de demande est toujours efficace (à condition, bien sûr, que notre prière soit vraie, et pour cela sept conditions sont requises : voir Commentaire sur saint Jean, n° 2124)). En effet, elle l'est toujours, mais pas forcément selon la modalité que nous pensions. Par exemple, nous avons demandé à Dieu que demain il fasse beau, parce que nous voulons faire une excursion. Notre prière est efficace, mais cela ne veut pas dire que nécessairement il fera beau demain !

    Dieu a écouté notre prière et, pour notre plus grand bien, il fera peut-être tomber une averse au bon moment, pour que nous puissions faire autre chose qui sera un plus grand bien pour nous. Nous n'avons pas le droit de dire : «Dieu n'a pas écouté ma prière». Si, il a écouté notre prière ; mais il a répondu à sa manière.

    Ce n'est pas toujours facile de dialoguer avec Dieu ! parce que c'est un dialogue avec Quelqu'un d'infiniment supérieur à nous et qui nous aime infiniment plus que nous-mêmes ne nous aimons. Nous, nous pensons toujours que ce que nous désirons est notre plus grand bien. Mais ce n'est pas toujours le cas, et Dieu, qui le voit, nous corrige parce qu'il nous aime (He 12,6-7 - Pr 3,11-12 ; Ap 3,19 ; Dt 8,5). Il veut nous emmener plus loin, parce qu'il veut que nous allions toujours plus haut et que nous entrions toujours davantage dans sa lumière.

    L'adoration, par définition, n'est pas une prière de demande ; dans l'adoration nous ne demandons rien : nous nous offrons à Dieu. Son "efficacité" est donc purement intérieure : l'adoration nous transforme et nous rapproche de Dieu. L'adoration a, si j'ose dire, une «efficacité d'amour» qui nous rend proches de Dieu et nous rend dociles au Saint Esprit. Ce n'est donc pas une efficacité au sens où un fruit extérieur serait produit : le «résultat» est intérieur. C'est pourquoi on dit habituellement que l'adoration n'a pas d'efficacité quant au fruit extérieur, alors que la prière de demande en a une - même si, encore une fois, le bien que Dieu nous accorde n'est pas celui que nous avons demandé. Ajoutons que quand nous prions Dieu, nous ne le prions pas seulement pour nous-mêmes, mais pour tous les hommes, comme Jésus l'a fait. Chaque fois, en effet, que Jésus s'adressait au Père, il le faisait pour tous les hommes. Notre prière est toujours universelle, elle est catholique. Nous ne pouvons pas prier Dieu sans que notre prière soit universelle – ce qui ne l'empêche pas d'être une prière personnelle qui s'adresse directement à Dieu.

Suivre l'Agneau, Retraite sur l'Evangile de saint Jean prêchée à des jeunes,
Ed. Saint-Paul 1995, Nouvelle édition revue et corrigée, p. 264-265

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
RSS Contact