Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Praedicatho homélies à temps et à contretemps
Homélies du dimanche, homilies, homilieën, homilias. "C'est par la folie de la prédication que Dieu a jugé bon de sauver ceux qui croient" 1 Co 1,21

Faites sonner le glas le 28 décembre !

Walter Covens #actualités
Cher(e)s ami(e)s internautes, demain (et déjà ce soir), nous allons célébrer le quatrième dimanche de l'Avent en méditant l'évangile de la Visitation.

C'est en préparant mon homélie que j'ai eu connaissance d'une initiative dont je tiens à vous faire part sans tarder. J'y reviendrai dans mon homélie de ce dimanche.

Merci de votre lecture attentive et de tout ce que vous ferez dans ce sens ... pour Jésus lui-même.

"Amen, je vous le dis: chaque fois que vous l'avez fait à l'un de ces petits qui sont mes frères, c'est à moi que vous l'avez fait."

Si vous cherchez encore quel cadeau vous pourriez lui faire pour Noël (après tout, c'est d'abord sa fête à lui, et ensuite la nôtre), vous avez trouvé ! Alors, sur sa Parole,


"Avance au large et jetez les filets !"

Et pourquoi se limiter à la France ? Internautes de tous les pays, hommes et femmes de bonne volonté :
UNISSEZ-VOUS !
Votre Père Walter



Pour bien finir l'année ,

en conformité avec votre pensée,

faites sonner le glas

le 28 décembre à 18H

pour les enfants

tués dans l'année par

avortement et expérimentation

 

Et dites nous quelles églises l'ont sonné...

 

Il y a beaucoup de bavards qui causent et ne font rien, ou une manif  dans l'année!

Ils calment ainsi leur conscience à bon compte.

 

L'actualité rappelle pourtant sans cesse, même en surinformation, la victoire apparente de la "culture de mort", jusqu'à l'eugénisme de l'AFM et de son Téléthon qui récolta quand même cent millions d'euros, dont au moins 2% serviront à expérimenter sur des embryons!

 

Et faut-il rappeler que des prêtres catholiques, pas tous heureusement, avouent ne plus oser prêcher la morale catholique, pourtant rappelée par nos papes, parce qu'ils ont peur de perdre leurs paroissiennes, dont beaucoup prennent la pilule et même avortent, au moins par le RU ou le stérilet.

C'est simple: écoutez leurs sermons et notez combien ils en font dans l'année sur ce thème fondamental pour l'avenir de notre civilisation, car "sans la pureté de cœur et des sens, on ne peut approcher du Dieu de toute sainteté" (Dom Guéranger).

 

En moins d'un quart d'heure, le 28 décembre, autour de 18 heures, notez les églises qui sonneront le glas pour les enfants tués dans l'année. Là où vous êtes. C'est simple.

Mais il faut prévenir vos prêtres, que ce "mouvement du glas" est lancé dans toute la France, car s'ils ne sont pas prévenus, ils ne seront évidemment pas coupables d'avoir eu peur devant leurs paroissiennes de se solidariser avec ceux qui rappellent la mort de tous ces enfants: UN MILLIARD d'enfants tués "légalement" en 1997, dans le monde, d'après les chiffres officiels de l'O.N.U. Combien aujourd'hui depuis 1997 ?

De l'importance du Mémorial du Milliard, inauguré le 28 décembre 1997, par Mgr Wach, assisté des abbés Trauchessec et Pozzetto.

De l'importance de sonner le glas, en même temps que le Mémorial: avant ou après l'Angélus de 18 H.

Quel témoignage dans toute la France!

 

Pour comptabiliser les églises qui sonneront ce glas, envoyez un courriel au Docteur Villette: villette@lunivers.info donnant les noms et adresses des églises ayant sonné le glas autour de vous. Soyez dans la rue de 17H50 à 18.10. Ecoutez. Notez.

 

Oui, quel témoignage!

Qu'il soit bien clair qu'il n'est pas question de juger les consciences...mais de les informer, de les réveiller.

Car, à ne pas vouloir reconnaître ses fautes, avec des consciences anesthésiées, on ne risque pas de demander "pardon" au Dieu de toute bonté, de toute sainteté.

 

Joyeux Noël donc, mais il ne sera vraiment joyeux que s'il est saint.

A chacun d'entre nous donc de nous sanctifier en reconnaissant nos fautes et en remerciant les prêtres qui, par le glas de leurs cloches réveilleront nos consciences sur ce point.

http://www.univers-cifc.com/articles.php?lng=fr&pg=700

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Lucienne 29/12/2006 11:07

           Père,Je vous remercie pour vos prises de position, que le Seigneur vous guide.J'aimerai que vos lecteurs aient moins de réticence parfois à mettre leurs commentaires, dans la simplicité des enfants de Dieu, c'est important, cela fait progresser.                         Merci

Walter Covens 29/12/2006 14:18

L'article, à ce jour, a été lu 83 fois. La semence est jetée. Le Seigneur s'occupera de la germination. Un jour ce sera la récolte. Mais c'est vrai, la possibilté du dialogue par les commentaires est sous-employée. Avis à la population!

lucienne 29/12/2006 10:53

Malgré ce que j'ai dit, j'aimerai que l'on vous fasse part des témoignages...

Anne 29/12/2006 10:46

Si j'ai bien entendu,c'est  le 28 décembre 1973, qu'a été voté la loi légalisant la pillule, alors ce combat était aussi politique que spirituel...Je n'ai pas entendu une cloche sonner, c'était le silence...

Walter Covens 29/12/2006 14:09

Ici, au Vert-Pré, elles ont sonné, d'abord le glas pour l'annonce de la mort; ensuite l'Angelus, pour l'annonce de la vie, plus forte que la mort.

Rebecca 28/12/2006 15:21

S'il vous plaît, pour m'aider, répondez au sondage qui est à la première page de mon blog !C'est pour un devoir scolaire, et je dois avoir le plus de réponses possibles.http://salveregina.over-blog.com/article-5048536.htmlMerci !Rebecca

Walter Covens 28/12/2006 21:41

J'y cours....

Lucienne 26/12/2006 12:44

               Cher père,Je suis heureuse de pouvoir agir selon mes possibilités en faveur de cette démarche qui s'adresse aux prêtres, dans l'espérance de Noël. Merci, mais je ne noterai rien, je rendrai grâce directement à Dieu ;-).

Lucienne 24/12/2006 22:15

               Paix aux hommes de bonne volonté !
Oui, la paix nous est donnée si nous accueillons l'Enfant rejeté, et par Lui tous ceux qui sont ravis par la violence sans nom; une paix qui surpasse tout, faite d'amour et d'adoration, une paix qui nous relève et nous situe en enfants de Dieu, confiants et abandonnés.
          Saint et heureux Noël pour vous père, et pour chacun.

lucienne 24/12/2006 20:27

     Ce que je peux faire, c'est un chapelet dans un esprit de réparation, car l'avortement est aussi une offense (gravissime) faite à Dieu...
Ce que je peux dire, c'est que porter un enfant sans qu'il soit désiré par les proches, et déjà par soi-même, est une épreuve que l'on vit à la Croix; mais notre espérance nous dit que Dieu est avec nous dans ces épreuves, toujours, pour nous ouvrir un horizon d'amour.
                     En vous remerciant.

lucienne 24/12/2006 18:27

                      Cher père,
Quoi qu'il en soit, je reste gênée par la manière dont cela est présenté, dommage !!!

Walter Covens 25/12/2006 06:08

Désolé de vous décevoir.

lucienne 24/12/2006 09:51

                          père Covens,
Je dirai même plus : l'initiative que vous portez à notre connaissance, devrait être comprise comme un devoir face à toutes les âmes auxquelles on a refusé le droit à l'existence, la messe du 28/12 devrait aussi leur être consacrée. Je pense que cet appel, vous pourriez le reprendre de vous-même, et le proposer à tous les prêtres : on n'est pas le dépositaire unique d'une initiative comme celle-là qui défend le droit de Dieu...

Walter Covens 24/12/2006 11:09

Mon blog est ouvert aux prêtres aussi. Mais voyez surtout ce que vous pourrez faire vous-même...

Lucienne 24/12/2006 09:20

             Vous n'avez pas compris ce que je voulais dire  : je parlais de la forme, de la manière d'agir. Il serait beaucoup plus sain que ce soient les prêtres eux-mêmes, s'ils le désirent , qui se fassent connaître auprés de celui qui a lancé cela, en connaissant également les tenants de l'initiative.

Walter Covens 24/12/2006 11:06

Le but étant de remercier les prêtres qui ont répondu à l'appel, je vois mal les prêtres signaler leur réponse pour qu'on les remercie... Mais demandez pourquoi aux initiateurs directement.

RSS Contact