Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Praedicatho homélies à temps et à contretemps
Homélies du dimanche, homilies, homilieën, homilias. "C'est par la folie de la prédication que Dieu a jugé bon de sauver ceux qui croient" 1 Co 1,21

Cardinal Ch. Schönborn, Le mystère de la Trinité

Walter Covens #la vache qui rumine (Années B - C)
    « Le mystère de la Très Sainte Trinité est le mystère central de la foi et de l vie chrétienne. Il est le mystère de Dieu en Lui-même. Il est donc la source de tous les autres mystères de la foi, lumière qui les illumine. Il est l'enseignement le plus fondamental et essentiel dans la hiérarchie des vérités de la foi » (Directoire Général de la Catéchèse, DCG 43). « Toute l'histoire du salut n'est autre que l'histoire de la voie et des moyens par lesquels le Dieu vrai et unique, Père, Fils et Saint-Esprit, se révèle, se réconcilie et s'unit les hommes qui se détournent du péché » (DCG 47; CEC 234).

    Dans sa structure trinitaire, maintenue de bout en bout, le catéchisme est fidèle à cette orientation donnée par le Directorium Catecheticum generale. Non seulement la dimension trinitaire est centrale dès le premier paragraphe, mais encore, au centre de la foi chrétienne, elle servit de perspective générale à la conception du catéchisme: « Dieu, infiniment Parfait et Bienheureux en Lui-même, dans un dessein de pure bonté, a librement créé l'homme pour le faire participer à sa vie bienheureuse. C'est pourquoi, de tout temps et en tout lieu, Il se fait proche de l'homme. Il l'appelle, l'aide à Le chercher, à Le connaître et à L'aimer de toutes ses forces. Il convoque tous les hommes que le péché a dispersés dans l'unité de sa famille, l'Église. Pour ce faire, Il a envoyé son Fils comme R2dempteur et Sauveur lorsque les temps furent accomplis. En Lui et par Lui, Il appelle les hommes à devenir, dans l'Esprit Saint, ses enfants d'adoption, et donc les héritiers de sa vie bienheureuse » (CEC 1).

    Toute déclaration sur la foi et la vie d'un chrétien gravite autour de la convivialité avec la très Sainte Trinité: « La fin ultime de toute l'économie divine (c'est-à-dire de toute l'acion divine dans l'histoire du salut), c'est l'entrée des créatures dans l'unité parfaite de la Bienheureuse Trinité. Mais dès maintenant nous sommes appelés à être habités par la Très Sainte Trinité » (260).

    On pourrait citer tout le catéchisme que l'on constaterait que ce point de vue, cette vision trinitaire, traverse l'ouvrage de part en part comme un fil conducteur. Relevons seulement quelques passages où il est manifeste:

    La dimension missionnaire, présente dans tout le catéchisme, est ancrée dans les missions divines du Fils et du Saint-Esprit, que prolonge la mission de l'Église. Ces missions sont la source divine de toute son activité missionnaire et catéchétique (voir -; 257; 690; 849-856; 859, etc.).

    La création est l'oeuvre commune de la Sainte Trinité (voir 290-292), de même que l'oeuvre rédemptrice et la sanctification, et enfin, la résurrection du Christ (648-650).

    Le passage cité plus haut des textes conciliaires sur la constitution dogmatique sur l'Église, selon lequel l'Église « est le peuple uni de l'unité du Père et du Fils et de l'Esprit Saint » (LG 4), est littéralement repris ici (810).

    La liturgie, en particulier l'Eucharistie (1358-1381), est avant tout l'oeuvre de la Sainte Trinité (1077-1112). La prière est elle aussi trinitaire puisqu'elle s'adresse au Père, au Christ et à l'Esprit Saint.

    Au début des années 50, Karl Rahner regrettait que la théologie et la piété catholiques négligeassent la dimension trinitaire. Le catéchisme contribue à recentrer la doctrine et la prédication catholiques autour de la « hiérarchie des vérités ». (à suivre)

Introduction au Catéchisme de l'Église Catholique, Cerf 1995, p. 37-39
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
RSS Contact