Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Praedicatho homélies à temps et à contretemps
Homélies du dimanche, homilies, homilieën, homilias. "C'est par la folie de la prédication que Dieu a jugé bon de sauver ceux qui croient" 1 Co 1,21

Cardinal Journet, Le martyre

Walter Covens #la vache qui rumine (Années B - C)
29-T.O.B.jpg    Ne jugez pas étrange l'incendie qui sévit au milieu de vous. Donc, Pierre, à ce moment (...) est à Rome, prisonnier. Et ils sont les premiers, les apôtres, à subir la persécution après Jésus.

    ... Comme s'il vous survenait quelque chose d'étrange. Il ne faut pas vous étonner... À ce moment-là, être chrétien cela voulait dire ce que cela signifie maintenant de l'autre côté du rideau de fer ou partout ailleurs où il y a la persécution, c'est-à-dire la situation que vous pouvez rencontrer dans le premier chapitre de Soljénitsyne sur L'archipel du Goulag. On peut vous arrêter à n'importe quel moment. - Pourquoi donc? Qu'est-ce que j'ai fait? On ne vous dit rien. On vous culpabilise tout de suite, et plus vous vous défendrez, plus on vous accusera. Et cela, c'est déjà angoissant pour chacun. Pendant la nuit, on pourra sonner à votre porte, à n'importe quelle heure. Quelquefois, on vous laissera en place, mais on emportera de chez vous une machine à écrire ou autre chose. Cette situation d'incertitude est déjà très angoissante pour une personne individuelle; mais si vous êtes père de famille et que vous avez des enfants, le fait que vous êtes chrétien les empêche d'aller aux écoles de l'État et va rompre leur avenir; ils ne pourront pas aller dans les écoles supérieures, à moins qu'ils ne choisissent le système contre vous. Cela pose des questions quasi insolubles, avec la nécessité du témoignage jusqu'au martyre s'il le faut. À ce moment, l'Église est toute belle aux yeux de Dieu et des anges; elle vit l'héroïsme qui donnera l'Esprit Saint. Par Esprit Saint, je n'entends pas ce mouvement charismatique dont on parle aujourd'hui, c'est tout autre chose; j'entends la sainteté de l'Église.

    Très chers, ne jugez pas étrange l'incendie qui sévit au milieu de vous pour vous éprouver, comme s'il vous survenait quelque chose d'étrange. C'est normal. Le mot martyre veut dire témoignage. Le témoignage jusqu'y compris la mort, si elle est le seul moyen de rester fidèle; c'est l'état normal. Cette vue-là a été beaucoup étudiée par Peterson, un compagnon de Karl Barth à l'université de Bonn et qui s'est converti à l'Église catholique. Il a beaucoup étudié les origines chrétiennes. Il s'est converti et a connu la pauvreté à partir du jour où il est devenu catholique. J'ai connu des cas semblables. Newman a souffert davantage après sa conversion à l'Église qu'auparavant, parce qu'il était comme soupçonné de ... on ne comprenait pas ... Il y aura sûrement la canonisation e Newman, elle viendra. Mais il avait en face de lui un homme qui était certainement un esprit de grande envergure, Manning, et qui était d'un tout autre esprit. Il s'occupait surtout du côté social et ouvrier. Et en face de Newman, il a toujours gardé une certaine réserve, une certaine crainte. Il ne lui a jamais fait totalement confiance. Newman venait d'assez loin, et puis il montait; quand il s'exprimait, il y avait tout un langage à créer. Et il fallait lui faire confiance. C'est Léon XIII qui lui a fait confiance à la fin en le nommant cardinal. Donc, c'est normal que vous soyez persécutés, mais il faut être attaqués non pas parce que nous aurions commis des fautes contre la morale, mais à cause du Christ, du témoignage du Christ. (On parle maintenant de Mgr Capucci, mais il méritait d'être condamné. Il transportait des armes du Liban en Cisjordanie, des armes explosives. Il était prêtre, il ne devait pas faire cela. On ne peut pas défendre une action comme celle-là, surtout un prêtre et un évêque. Et on lui faisait confiance parce qu'il était chargé d'une mission diplomatique. Alors, il ne faut pas tricher). Si vous me faites confiance, je ne dois pas tricher.

    Alors, saint Pierre: Ne jugez pas étrange l'incendie qui sévit au milieu de vous pour vous éprouver, comme s'il vous survenait quelque chose d'étrange - d'anormal -. Mais, dans la mesure où vous participerez aux souffrances du Christ, réjouissez-vous, afin que, lors de la révélation de sa gloire, vous soyez aussi dans la joie et l'allégresse. (1 P 4, 12-13).

    La mesure de l'intensité de la fidélité dans la souffrance de Jésus sera la mesure de la splendeur de la gloire au moment de la Résurrection. Réjouissez-vous et incendie. Il a parlé d'un incendie qui sévit, et puis: Réjouissez-vous, c'est l'occasion de grandes choses. Réjouissez-vous, afin que, lors de la révélation de sa gloire, vous soyez aussi dans la joie et l'allégresse.
 
Extrait d'une série de conférences données à Genève sur les lettres de Saint Pierre en 1974-1975

 
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
RSS Contact