Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Praedicatho homélies à temps et à contretemps
Homélies du dimanche, homilies, homilieën, homilias. "C'est par la folie de la prédication que Dieu a jugé bon de sauver ceux qui croient" 1 Co 1,21

Gaston Courtois, "Il fait entendre les sourds et parler les muets" (4)

Walter Covens #la vache qui rumine (Années B - C)
23-T.O.B.jpg       As-tu des questions à Me poser ? N'hésite pas. Je suis la clef de tous les problèmes. Je ne te donnerai pas la réponse immédiatement, mais si ta question part d'un coeœur aimant, la réponse viendra dans les jours qui suivent, soit par une intervention de mon Esprit, soit par les événements.

       As-tu des désirs à formuler, pour toi, pour les autres, pour Moi-même ? Ne crains pas de Me demander beaucoup. C'est ainsi que tu hâteras pour une part certaine, si invisible soit-elle, l'heure de l'assomption en Moi de toute l'humanité, et que tu feras monter le niveau d'amour et donc de Ma présence dans le coeœur des hommes.

       Comme pour Marie-Madeleine au matin de Pâques, Mon Coeœur t'appelle sans cesse par ton nom, et Je suis aux aguets de ta réponse. Je prononce ton nom tout bas et j'attends ton ecce adsum, "me voici", en témoignage de ton attention et de ta disponibilité.

       J'ai bien des choses encore à te faire comprendre, et tu n'en sauras qu'une toute (petite) partie sur la terre. Mais pour percevoir ces vérités, si limitées soient-elles – il est nécessaire que tu viennes davantage à Ma rencontre. Si tu te rendais plus enseignable, Je te parlerais davantage. Être enseignable, c'est d'abord être humble, se considérer comme un ignorant qui a beaucoup à apprendre. C'est se rendre disponible pour venir aux pieds du Maître et surtout auprès de son Coeœur, là où on comprend tout sans qu'il soit besoin de formules. C'est être attentif aux mouvements de la grâce, aux signes de l'Esprit Saint, au souffle ineffable de Ma pensée.

       Poursuis la conversation avec Moi-même après nos entretiens à la chapelle. Pense que Je suis là près de toi, avec toi, en toi, tout en accomplissant ce que tu as à faire, jette de temps en temps un grand regard d'amour vers Moi. Ce n'est pas cela, tu le sais bien, qui gênera ton activité ou ton apostolat. N'est-ce point dans la mesure où Je serai dans ton esprit que tu verras tes frères avec Mon regard et que tu les aimeras avec Mon Coeœur ?



Quand le Seigneur parle au coeur,
Médiaspaul & Éditions Paulines, 11e édition, 1991, p. 17-18
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Elisa 14/09/2006 20:59

Merci de nous faire partager ces textes de Gaston Courtois. J'ai longtemps cru que le Seigneur n'entendait pas. Je sais aujourd'hui que non seulement Il entend, mais en plus Il répond... à chaque fois et au quintuple de ce qu'on Lui demande. C'est parce que sa réponse est souvent très différente de celle imaginée qu'elle peut si facilement passer inaperçue si on n'y fait pas gaffe. Il n'a pas fini de nous surprendre (enfin, je l'espère). Je trouve même qu'Il a un sacré sens de l'humour, notre Seigneur...
Encore merci !
 
 

RSS Contact