Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Praedicatho homélies à temps et à contretemps
Homélies du dimanche, homilies, homilieën, homilias. "C'est par la folie de la prédication que Dieu a jugé bon de sauver ceux qui croient" 1 Co 1,21

Chiara Lubich, Qui vous écoute, m'’écoute

Walter Covens #la vache qui rumine (Années B - C)

16 TOB evLes Douze agissent comme Jésus 


       D'’une certaine manière, les Douze agissent comme Jésus. Il est le pasteur, Pierre et les apôtres le sont aussi. Ils doivent prêcher comme lui. Le Christ devra souffrir, ses disciples, eux aussi, seront persécutés. Le Christ mourra pour les siens et ses disciples doivent être prêts à subir un sort identique. Leur tâche est d’'être un autre Christ.

Comment comprendre la hiérarchie

       Le monde critique et juge la hiérarchie de l’'Église, dont les apôtres sont la première expression. Il la voit comme un organe de gouvernement au pouvoir autoritaire, rigide, qui domine les fidèles, leur impose de renoncer à la raison pour croire uniquement ce qu'’elle pense et ne faire que ce qu'’elle décide. On ne peut imaginer caricature plus lamentable de la merveilleuse réalité que Dieu a voulu susciter en appelant à l’'être la hiérarchie de son Église.

       Il est vrai que certains hommes dans l'’histoire n’ont pas dignement rempli leur mission et ont même trahi l’'Évangile, plus épris qu'’ils furent de l’'honneur dont ils se sentaient revêtus que du poids de leur responsabilité, envisageant leur fonction plus comme un pouvoir que comme un service.

       Mais ne sommes-nous pas tous pécheurs? Ne devons-nous pas avant tout nous juger nous-mêmes? Si nous réfléchissons à cela nous verrons les apôtres et à leur suite les évêques avec davantage de sérénité en comprenant que leur seule vocation est d'’être le Christ. La plus grande partie des ministres que Dieu s’'est choisi en vingt siècles a certainement tendu vers ce modèle. Si certains d’'entre eux ont dévié de ce chemin, rappelons-nous que le Christ, sur cette terre, n’'a pu éviter la trahison de Judas. Chaque homme a été créé libre.

       Nous devons nous employer de toutes nos forces à déraciner du monde cette idée déformée qu'’il a de la hiérarchie de l'’Église afin qu'’il puisse la voir telle qu'’elle est : revêtue de la plus haute dignité, elle a des pouvoirs quasi divins qui sont au service des hommes et de leur salut ; elle est un autre Christ.

      Qui vous écoute, m’écoute, Nouvelle Cité, Paris, 1978, p. 46-48

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Robert 24/07/2006 18:05

Je retire ce que j'ai dit, c'est seulement personnel peut'être.Mais, tous nous pouvons pleurer avec Jésus pour nos péchés respectifs, cela n'est pas réservé seulement aux saints. Florence

robert 23/07/2006 16:28

                Je pense que Jésus éprouve de la pitié denouveau pour Son peuple si divisé,si désorienté. Même les brebis (des prêtres en l'occurrence) se considèrent comme orphelins, sans pasteur rejettant celui qui nous a été donné !. Quelle souffrance pour Dieu,comme une nouvelle couronne d'épines de voir les pasteurs errer et les troupeaux scandalisés !
Notre pape aussi doit souffrir de cette désobéissance, lui qui s'est remis à Dieu dans l'obéissance totale, lui demandant d'oeuvrer en Lui et reconnaissant sa pauvreté.
Alors devant ces scandales, la seule issue est d'épouser la Passion de Notre Seigneur afin de réparer avec Lui, de persévérer, de L'aimer, sachant que tout concourt au Salut dans le mystère de l'offrande réparatrice.
Mais, il est des scandales comme celui-ci qui nous font pleurer, comme devant la mort et la désolation, car on sent bien le danger qu'il y a à ne plus suivre celui que Dieu nous a donné dans Sa Sagesse aprés Jean-Paul II.
            Soyons unis dans cette offrande réparatrice, unis à Jésus, pour Son Eglise. Florence

Walter Covens 24/07/2006 14:45

Je rappelle que Chiara Lubich dit bien qu'il faut se juger soi-même, et alors les faiblesses des autres nos apparaîtront sous un autre jour.

honore 22/07/2006 13:35

Critiquer la hiérarchie de l'Eglise est une faiblesse humaine que j'ai trouvée ,même chez un vieux prêtre français que tout le monde respecte pour son action caritative ,tout au long de sa vie de parlementaire et jusqu'à maintenant ,et qui ,précisément , à cause de cela,mérite qu'on l'excuse ,quand il écrit:""Il faut libérer l'Eglise de la tutelle romaine sur toutes les Eglises locales,de son centralisme politique et juridique.C'est une des conditions pour que l'Eglise redevienne pleinement évangélique et pour la réconciliation de tous les chrétiens dans l'unité."En lisant entre les lignes on serait tenté de croire que "Pierre" est un obstacle à l'unité des chrétiens ,ce qui est en contradiction avec la parole du Seigneur : "Tu es Pierre ,et sur cette pierre ,je bâtirai mon Eglise ..."

Walter Covens 22/07/2006 16:00

Pierre, comme le Christ et tout ce qui vient de lui, est un scandale pour les croyants, une folie pour les païens. C'est une pierre ... d'achoppement. Mais pour Dieu, il est sagesse. Bienheureux celui qui ne se scandalisera pas à cause de lui.

RSS Contact