Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Praedicatho homélies à temps et à contretemps
Homélies du dimanche, homilies, homilieën, homilias. "C'est par la folie de la prédication que Dieu a jugé bon de sauver ceux qui croient" 1 Co 1,21

René Laurentin, Je crois en Dieu, Fayard 1995, p. 177-182 (2e partie)

Walter Covens #la vache qui rumine (Années B - C)
La Communion des saints se réalise à trois niveaux, selon trois états du Corps mystique du Christ : Église militante, souffrante, triomphante. Nous venons de dire l'urgence de réunifier l'Église militante. Mais n'oublions pas le reste : – L'Église souffrante, ce sont ceux qui accomplissent l'ultime purification dans le lieu (ou l'état) dit " purgatoire ". Ils ont besoin de notre prière, qui a sa place à chaque messe ; – L'Église triomphante, ce sont les saints dont la course est achevée aujourd'hui dans la gloire de Dieu. S'ils sont arrivés au bonheur éternel, ce bonheur qui est amour sans frontière les laisse soucieux de " passer leur ciel à faire du bien sur la terre ", Chaque messe les évoque spécialement, plus simplement la première anaphore : celle qu'on appelle " messe de saint Pie V ", mais, en fait, cette anaphore ne date point du célèbre pape du XVIe siècle. Elle est arrivée d'Orient à Rome dès le IVe siècle. La prière qui précède la consécration commence ainsi : Communicantes, et memoriam venerantes, in primis gloriosæ semper Virginis Mariæ, genitricis Dei et Domini nostri Jesu Christi. Unis en communion, et vénérant la mémoire, en premier lieu, de la glorieuse et toujours Vierge Marie, Mère de Dieu et Notre Seigneur Jésus-Christ. La Vierge qui donna naissance au Corps du Christ, en communion totale de chair et d'esprit avec Lui, est première dans la Communion à Jésus-Christ : " la plus proche des hommes parce qu'elle est la plus proche de Dieu ", disait Paul VI. Suit la mémoire des douze Apôtres et des antiques martyrs de Rome, qui ont continué en leur chair la Passion du Christ pour son Corps qui est l'Église. Ils sont présents, dans le Corps du Christ, à chaque messe, qui réactive et renouvelle cette communion et cette communication d'amour, issue de Dieu seul. Cette présence innombrable, cette présence merveilleuse de Marie notre Mère, des apôtres Pierre et Paul, est réchauffante et réconfortante. Ils sont là dans le Corps du Christ, car dans la gloire, le corps physique, mystique, eucharistique du Christ n'est qu’un seul corps, une seule vie, car tout procède du seul Amour divin donné en Jésus Christ. À chaque messe, Il est là, tout entier, corps, âme humaine, divinité, avec toute sa vie, de sa naissance à sa mort ; et des myriades de saints sont là, dans le Christ. Vivons la messe (le grand rassemblement de l’Église avec le Christ), dans le milieu chaleureux et bienfaisant de la Communion des saints, en Dieu tout en tous qui est notre avenir.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
RSS Contact