Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Praedicatho homélies à temps et à contretemps
Homélies du dimanche, homilies, homilieën, homilias. "C'est par la folie de la prédication que Dieu a jugé bon de sauver ceux qui croient" 1 Co 1,21

Lire la Bible. Qui, quand, où, comment, pourquoi ?

dominicanus #actualités

Suite à l'article posté précédemment (Vers le synode sur la parole de Dieu : Lire la Bible), en voici un autre, plus complet, sur le même sujet, avec les résultats de l'enquête :

Une grande enquête a été menée dans treize pays du monde. Les premiers résultats concernent les Etats-Unis, le Royaume-Uni, les Pays-Bas, l'Allemagne, la France, l'Espagne, l'Italie, la Pologne et la Russie. Le tout en vue du prochain synode des évêques

par Sandro Magister


L'image “http://www.kinderbediening.nl/images/files/3968632.jpg” ne peut être affichée car elle contient des erreurs.

 


ROMA, le 30 avril 2008 – Le synode des évêques qui aura lieu en octobre au Vatican portera sur “La Parole de Dieu dans la vie et dans la mission de l’Eglise“. Le précédent, en octobre 2005, avait porté sur l’eucharistie.

En vue de ce prochain synode, la Fédération Biblique Catholique a lancé une enquête dans treize pays du monde sur “La lecture des Ecritures“. L’enquête a été menée par GFK-Eurisko et coordonnée par Luca Diotallevi, professeur de sociologie à l’université Roma 3.

Les premiers résultats concernent neuf des treize pays étudiés. Ils ont été présentés le 28 avril dans la salle de presse du Vatican par Diotallevi lui-même, par l’évêque Vincenzo Paglia, président de la Fédération Biblique Catholique, et par l’archevêque Gianfranco Ravasi, bibliste de renommée mondiale et président du conseil pontifical pour la culture.

Les données ont été recueillies au cours de 13 000 interviews réalisées aux Etats-Unis, au Royaume-Uni, aux Pays-Bas, en Allemagne, en France, en Espagne, en Italie, en Pologne et en Russie. Elles concernent l’ensemble de la population adulte. Les données concernant uniquement les catholiques seront rendues publiques dans un second temps.

Les quatre pays où l’enquête est encore en cours sont l’Argentine, l’Afrique du Sud, les Philippines et l’Australie.

* * *

Première conclusion: aux Etats-Unis comme en Europe, la Bible n’est pas seulement le livre d’un groupe religieux particulier, mais un texte de référence capital pour tous.

Cependant, la présence et l’influence de la Bible varient selon les pays. La vague sécularisante produit des effets très différenciés d’une région à l’autre. Ils sont plus limités aux Etats-Unis et en Italie que dans d’autres pays d’Europe de l’Ouest. Parmi ces derniers, la France se révèle être le pays le plus déchristianisé. En Europe de l’Est, il existe aussi des différences entre la Pologne et la Russie. En outre, chaque pays possède sa propre histoire et son propre profil religieux.

C’est pourquoi les réponses à l’enquête sont rarement semblables d’un pays à l’autre.

C’est ainsi qu’en France, par exemple, moins de la moitié de la population possède une Bible à la maison, alors que, dans les autres pays, la grande majorité de la population en a un exemplaire. 75% en Italie et même 93% aux Etats-Unis.

Cependant, lorsqu’on demande aux sondés s’ils ont lu un passage de la Bible au cours des douze derniers mois, on n’obtient une grande majorité de réponses positives qu’aux Etats-Unis: 75% contre seulement 27% pour les Italiens et 20% pour les Espagnols.

Les Allemands, les Italiens et les Polonais préfèrent écouter une homélie plutôt que de lire personnellement la Bible. Pour beaucoup en effet, la participation à la messe est le seul moment de contact avec les Ecritures Saintes qui y sont lues.

La prière avec la Bible est également plus fréquente aux Etats-Unis, avec 37% de réponses positives, et en Pologne, avec 32%, alors qu’on descend à 10% pour l’Italie et à 8% en Espagne.

En règle générale, ceux qui lisent le plus la Bible sont les gens qui participent à des rites ou à des groupes où cela se pratique déjà. Réciproquement, celui qui lit la Bible individuellement est davantage amené à participer à ces rites et ces groupes.

Lorsqu’on demande aux sondés si la Bible est vraie ou fausse, réelle ou abstraite, intéressante ou ennuyeuse, les réponses sont majoritairement positives. Même dans la France déchristianisée, 62% des sondés estiment que le contenu des Ecritures Saintes est vrai. Le tableau complet est reporté ci-dessous.

Presque partout, cependant, la Bible est considérée comme un livre “difficile”, ce qui demande un accompagnement et des explications lors de sa lecture.

Concernant l’interprétation de la Bible, la définition acceptée par le plus grand nombre dans tous les pays – même en France – est qu’il s’agit d’une “parole inspirée par Dieu, mais que tout ne doit pas y être interprété à la lettre, mot à mot“.

Un groupe presque aussi important considère que la Bible “n’est qu’un vieux livre de légendes, de faits historiques et d’enseignements écrits par l’homme“. Les Italiens et les Américains sont les moins nombreux à approuver cette définition.

Beaucoup moins de gens définissent la Bible comme “la parole directe de Dieu, qui doit être interprétée à la lettre, mot à mot“ sont. Partout cette définition “fondamentaliste“ est peu diffusée, sauf en Pologne (34%) et aux Etats-Unis (27%).

Concernant la connaissance de notions de base sur les Ecritures Saintes, la palme de l’ignorance revient à la Russie et à l’Espagne. Les meilleures notes sont attribuées à l’Allemagne, à la Pologne, à l’Italie et aux Etats-Unis. Dans ces pays, plus d’un tiers de la population adulte répond correctement que les Evangiles font partie de la Bible, que Jésus n’a écrit aucun livre, que Moïse est un personnage de l’Ancien Testament et que Pierre et Paul n’ont pas écrit d’Evangile.

Curieusement, les fondamentalistes connaissent moins bien la Bible que ceux qui l’interprètent avec un esprit plus critique.

Autre résultat surprenant de cette enquête: le consensus large et presque universel sur l’idée que “la Bible devrait être étudiée à l’école“, comme les grands classiques de la littérature. En Russie, par exemple, 63% des sondés sont de cet avis, ils sont 62% en Italie, 60% au Royaume-Uni, 56% en Allemagne. Les opposants forment en revanche 30%, 26%, 30% et 27% des populations respectives. Le seul pays où la tendance est inversée est la France: 24% de la population est pour et 60% contre.



Tout est vrai, réel et intéressant. Mais aussi difficile

De l’enquête SKA-Eurisko sur “La lecture des Ecritures“. Les réponses sont en pourcentage


SELON VOUS, LE CONTENU DE LA BIBLE EST-IL VRAI OU FAUX ?

ETATS-UNIS – 88 vrai 12 faux

ROYAUME-UNI – 66 vrai 34 faux
PAYS-BAS – 59 vrai 41 faux
ALLEMAGNE – 72 vrai 28 faux
FRANCE – 62 vrai 38 faux
ESPAGNE – 67 vrai 33 faux

ITALIE – 86 vrai 14 faux

POLOGNE – 93 vrai 7 faux
RUSSIE – 90 vrai 10 faux


REEL OU ABSTRAIT?

ETATS-UNIS – 75 réel 25 abstrait

ROYAUME-UNI – 51 réel 49 abstrait
PAYS-BAS – 35 réel 65 abstrait
ALLEMAGNE – 59 réel 41 abstrait
FRANCE – 36 réel 64 abstrait
ESPAGNE – 39 réel 61 abstrait

ITALIE – 64 réel 36 abstrait

POLOGNE – 66 réel 34 abstrait
RUSSIE – 61 réel 39 abstrait


INTÉRESSANT OU ENNUYEUX?

ETATS-UNIS – 95 intéressant 5 ennuyeux

ROYAUME-UNI – 75 intéressant 25 ennuyeux
PAYS-BAS – 66 intéressant 34 ennuyeux
ALLEMAGNE – 83 intéressant 17 ennuyeux
FRANCE – 75 intéressant 25 ennuyeux
ESPAGNE – 74 intéressant 26 ennuyeux

ITALIE – 86 intéressant 14 ennuyeux

POLOGNE – 91 intéressant 9 ennuyeux
RUSSIE – 81 intéressant 19 ennuyeux


FACILE OU DIFFICILE?

ETATS-UNIS – 44 facile 56 difficile

ROYAUME-UNI – 36 facile 64 difficile
PAYS-BAS – 36 facile 64 difficile
ALLEMAGNE – 30 facile 70 difficile
FRANCE – 35 facile 65 difficile
ESPAGNE – 39 facile 61 difficile

ITALIE – 38 facile 62 difficile

POLOGNE – 32 facile 68 difficile
RUSSIE – 34 facile 66 difficile



Les “lineamenta“, c’est-à-dire le texte de base du synode des évêques sur “La Parole de Dieu dans la vie et dans la mission de l’Eglise“ qui aura lieu à Rome du 5 au 26 octobre 2008:

> Synode des Èvêques 2008. Lineamenta


Traduction française par Charles de Pechpeyrou, Paris, France.
(Source : www.chiesa)
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
RSS Contact