Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Praedicatho homélies à temps et à contretemps
Homélies du dimanche, homilies, homilieën, homilias. "C'est par la folie de la prédication que Dieu a jugé bon de sauver ceux qui croient" 1 Co 1,21

Saint Thomas d’Aquin, sermon: Méfiez-vous des faux prophètes (5)

dominicanus
            Et il faut remarquer que les hypocrites sont comparés aux loups pour quatre motifs : parce que les loups enlèvent les brebis, qu’ils ne les épargnent pas, qu'ils  les dispersent, et qu’ils persévèrent dans leur méchanceté.

            Je dis premièrement que les hypocrites sont comparés à des loups parce qu’ils enlèvent les brebis et que les hypocrites enlèvent les biens de l’âme et du corps, ils induisent les hommes en erreur, les persécutent corporellement et les dépouillent de leurs biens. Ainsi, en Ézéchiel (22, 27) : Ses chefs, au milieu de la ville, sont comme des loups qui déchirent leur proie pour répandre le sang,  perdre les âmes et rechercher avarement  leur profit.

                En deuxième lieu, on compare les hypocrites aux loups parce que les loups dispersent les brebis : dans l'Évangile (Jean 10, 12) : Le loup enlève et disperse. Le Seigneur a dit (Matthieu 12, 30) : Qui n'est pas avec moi est contre moi, et donc : Qui n'amasse avec moi disperse. Mais en quoi consiste "disperser" ? Sûrement quelqu'un disperse quand il s'éloigne de ce qu'enseigne l'Église.

                En troisième lieu, les hypocrites sont comparés à des loups, parce qu’ils n’épargnent en rien. Ainsi, dans les Actes (20, 29), l’Apôtre dit : Je sais qu’après mon départ, entreront chez vous des loups rapaces qui n’épargneront pas le troupeau. Celui qui tuerait un homme et ne l’épargnerait pas, pourvu qu’il puisse s’enrichir d’un seul denier, on le qualifierait de très cruel. Ainsi font les hypocrites. La vie de l’âme est meilleure que celle du corps ; et les hypocrites, pour acquérir les honneurs et des disciples, séduisent les âmes.

            En quatrième lieu, les hypocrites sont comparés à des loups, parce que, comme des loups, ils persévèrent dans leur méchanceté. Ainsi en Sophonie (3, 3) : Ses juges sont des loups jusqu’au soir, c’est-à-dire jusqu’à la fin.

    
Traduit par Marie-Louise Evrard, 2004
Édition numérique http://docteurangelique.free.fr
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
RSS Contact