Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Praedicatho homélies à temps et à contretemps
Homélies du dimanche, homilies, homilieën, homilias. "C'est par la folie de la prédication que Dieu a jugé bon de sauver ceux qui croient" 1 Co 1,21

Saint Thomas d’Aquin, sermon: Méfiez-vous des faux prophètes (1)

dominicanus #la vache qui rumine (Années B - C)

Prologue


St-Thomas4.jpg            Méfiez-vous des faux prophètes, qui viennent à vous, sous des vêtements de brebis ; mais au-dedans, ce sont des loups rapaces. C’est à leurs fruits que vous les reconnaîtrez (Matthieu 7, 15‑16).

            L’Apôtre atteste que deux éléments contraires se trouvent dans ces paroles : L’esprit convoite contre la chair, dit-il, et la chair contre l’esprit (Galates 5, 17). Et pourtant il arrive qu’il y ait péché du fait des deux : parfois le péché vient de la faiblesse de la chair, parfois il vient de l’ignorance de l’esprit. Ainsi, l’Apôtre [dit] aux  Corinthiens (II, 7, 1) : Purifions-nous de toute souillure de la chair et de l’esprit. Et comme le péché de la chair provient de la faiblesse de la chair – ainsi (lisons-nous) en Matthieu (26, 41) : L’esprit est prompt, mais la chair est faible –, ainsi le péché de l’esprit provient-il de l’ignorance de l’esprit, à savoir, lorsque l’esprit est abusé.

            Et ainsi, en ce dimanche, nous sommes mis en garde contre l’un et l’autre péché. Contre le péché résultant de la faiblesse de la chair, nous sommes mis en garde par ce que dit l’Apôtre dans l’épître : Nous sommes débiteurs envers la chair, mais pas pour vivre selon la chair (Romains 8, 12). Contre le péché qui résulte d’une tromperie de l’esprit, nous sommes mis en garde dans l’évangile, où il est dit : Gardez-vous des faux prophètes, etc.

            Prions le Sauveur qui nous a voulus sur nos gardes par rapport à l’un et l’autre péché ; que lui-même (me) donne de dire quelque chose à sa louange, etc.

Première partie

[Identifier l’ennemi]

            Méfiez-vous des faux prophètes, etc.

            Il relève de la fonction du bon chef de rendre ses soldats prudents contre des embûches. Il est vrai que notre ennemi est perfide et rusé. Ainsi, dans le Siracide 11, 31 : Nombreuses sont les ruses de l’homme perfide. Il siège au milieu des ruses avec les riches (Psaume 10, 8), c’est-à-dire avec les orgueilleux. Ces ruses, l’Apôtre les explique (en 2 Corinthiens 11, 14), en disant que Satan se déguise en ange de lumière et ses ministres, en ministres de justice. À l’égard de ces ministres, Dieu nous rend prudents par les paroles proposées dans lesquelles il nous enseigne quatre choses.

Premièrement, en effet, il nous apprend le genre d’ennemis : Gardez-vous des faux prophètes. En deuxième lieu, il nous renseigne sur la manière de tendre les embûches : Ceux qui viennent à vous, déguisés en brebis. En troisième lieu, vient le préjudice qui nous menace : Au-dedans, ce sont des loups rapaces. En quatrième lieu, il nous apprend la manière de les reconnaître : Vous les reconnaîtrez à leurs fruits.

Ces ennemis sont les faux prophètes, et ils sont très dangereux, et ils doivent être évités pour cette raison, car ils sont pour nous aussi dangereux que les bons anges nous sont nécessaires et utiles. Ainsi, dans les Proverbes (11, 14) : Quand la prophétie fait défaut, le peuple sera en déroute. Des faux prophètes, il est dit en Jérémie (23, 15) : Venant des prophètes de Jérusalem, l’impiété s’est répandue sur la terre.

Traduit par Marie-Louise Evrard, 2004
Édition numérique http://docteurangelique.free.fr
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
RSS Contact