Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Praedicatho homélies à temps et à contretemps
Homélies du dimanche, homilies, homilieën, homilias. "C'est par la folie de la prédication que Dieu a jugé bon de sauver ceux qui croient" 1 Co 1,21

Conf. des évêques de France, Une catéchèse vécue dans des communautés missionnaires (2)

dominicanus #la vache qui rumine (Années B - C)

1.2. LÉglise est communion missionnaire.


    Si nous voulons donner à la catéchèse son dynamisme missionnaire, il nous faut l'inscrire au  coeur de la communion ecclésiale.
L'Église existe pour évangéliser (Paul VI, exhortation apostolique Evangelii nuntiandi, n° 14).
À un titre particulier, cette mission
incombe aux évêques, assistés par les prêtres, en union avec le successeur de Pierre, mais elle est confiée, en union avec eux, à tous les baptisés (Les évêques de France, Catéchisme pour adultes, n° 328).
La vocation missionnaire de l'Église ne s'exprime pas seulement dans des activités proprement missionnaires, mais dans toute sa vie. Chaque communauté chrétienne, particulièrement la paroisse, "porte l'Évangile" en s'efforçant de rassembler les fidèles, en invitant les uns et les autres à exposer leur existence au pouvoir de transformation de l'Évangile, en pressant ses membres d'entrer en conversation avec ceux qui les entourent et de rendre compte de leur foi, en célébrant la liturgie. C'est par toute sa vie, son discernement et sa parole, que l'Église se met au service de l'homme et lui permet de progresser en humanité selon l'Évangile du Christ.


    Le concile Vatican II affirme que l'Église est, dans le Christ,
comme un sacrement, c'est-à-dire le signe et moyen de l'union initme avec Dieu et de l'unité du genre humain (Concile Vatican II, constitution Lumen gentium, n° 1).
Il souligne ainsi que la communauté-Église n'existe pas pour elle-même, mais qu'elle renvoie, au-delà d'elle-même, au Christ Jésus, et qu'elle est un moyen à sa disposition. Parce qu'elle est
comme un sacrement, (elle) n'est pas une société close sur elle-même, elle s'associe au travail du Sauveur, en poursuivant son oeuvre de réconciliation (Les évêques de France, Catéchisme pour adultes, n° 299).
C'est la vie concrète de l'Église qui "porte l'Évangile", l'Église avec ses rassemblements, ses insititutions, sa participation aux débats du monde, ses arts et ses monuments, ses personnes telles qu'elles sont, ses balbutiements, ses ombres, ses multiples dimensions coprorelles et visibles.


    Comme toute autre action de l'Église, la catéchèse trouve sa force dans l'amour du Christ reçu dans la communauté des croyants, accueilli dans la prière, sans cesse renouvelé dans la liturgie et en particluier dans la célébration eucharistique, vécu dans une vie de partage au coeur du monde. Au début de ce millénaire, le pape Jean Paul II rappelait la nécessité d'édifier une telle communion missionnaire :

Faire de l'Église la maison et l'école de la communion, tel est le grand défi qui se présente à nous (...) si nous voulons être fidèles au dessein de Dieu et répondre aussi aux attentes profondes du monde (Jean Paul II, lettre apostolique Novo millennio ineunte, n° 43).

Texte national pour l'orientation de la catéchèse en France, Bayard, Cerf, Fleurus-Mame, 2006, p.23 et ss.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
RSS Contact