Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Praedicatho homélies à temps et à contretemps
Homélies du dimanche, homilies, homilieën, homilias. "C'est par la folie de la prédication que Dieu a jugé bon de sauver ceux qui croient" 1 Co 1,21

Détruisez ce sanctuaire, et en trois jours je le relèverai - Homélie Pâques

dominicanus

Christ est ressuscité ! Il est vraiment ressuscité ! 

"À la Victime pascale,
chrétiens, offrez le sacrifice de louange.

L’Agneau a racheté les brebis ;
le Christ innocent a réconcilié
l’homme pécheur avec le Père.

La mort et la vie s’affrontèrent
en un duel prodigieux.
Le Maître de la vie mourut ; vivant, il règne."

 

Lors de l'entrée triomphale de Jésus à Jérusalem, les disciples disaient :

« Béni soit celui qui vient, le Roi, au nom du Seigneur. Paix dans le ciel et gloire au plus haut des cieux ! »

 Quelques pharisiens, qui se trouvaient dans la foule, dirent à Jésus : « Maître, réprimande tes disciples ! »

 Mais il prit la parole en disant : « Je vous le dis : si eux se taisent, les pierres crieront. » (Jn 19, 38-40)

 

À Paris, les pierres de la cathédrale ont crié pendant huit siècles. Elles continuent de crier, malgré les ravages du feu. Il est significatif qu'aujourd'hui l'on voudrait empêcher aussi ces pierres de crier. C'est ainsi que beaucoup de musulmans (les médias n'en parlent pas, mais on le voit très bien sur les réseaux sociaux) se sont réjouis sans vergogne de l'incendie de Notre-Dame. Ce n'est pas nouveau. Il faut préciser que certains de leurs coreligionnaires les sommaient de se taire. L’Union des mosquées de France appelait les musulmans à prier pour la cathédrale. Mais, plus étonnant, se sont réjouis avec ces musulmans, quoique d'une manière plus sobre et contenue, les tradionalistes invétérés ! Pourquoi ? 

"la table Novus Ordo écrabouillée sous les décombres, l’ancien autel surmonté de la Vierge et de la Croix intact !"

se sont-ils triomphalement exclamés.

Et ils y voient "un châtiment à cause des multiples infidélités des prêtres, des évêques et des papes conciliaires" et un signe irréfutable d'un jugement divin, un avertissement du Ciel dont il faut absolument tenir compte, "sous peine de voir les efforts de reconstruction infructueux et stériles".

Ils n'ont sans doute pas remarqué que, selon cette logique, il faudrait accuser aussi l'orgue de chœur qui a péri dans l'incendie, alors que les grandes orgues, au fond de la cathédrale, elles, ont été préservées, sans doute parce que l'orgue de chœur ne jouait pas en latin ... Ridicule !

Fichier:Grandes-Orgues, Notre-Dame de Paris.jpg

Comment alors s'étonner que les autorités civiles, président de la République et ministre de l'Intérieur (et donc des cultes) en tête,  "profitent" de l'occasion pour tenter de minimiser la dimension catholique de la cathédrale de Paris. Le fait que Notre-Dame de Paris ne serait pas essentiellement un monument religieux mais une sorte de "maison commune" qui appartiendrait à tous est une petite musique qui commence à s'installer un peu partout dans les médias, dans la bouche des journalistes et des hommes politiques.

Mgr Aupetit, l'archevêque de Paris, s'est exprimé sur Sud Radio pour rappeler à Emmanuel Macron que le mot "catholique" n'est pas un gros mot. Le Chef de l'État s'était exprimé pendant quelques minutes aux Français au lendemain de l'incendie, mardi 16 avril à 20 heures sans jamais prononcer le mot "catholiques".

"nous sommes extrêmement meurtris d'avoir perdu notre cathédrale, c'est la semaine Sainte et nous sommes obligés de nous réorganiser complètement pour la prière. Ça aurait été sympathique qu'il y ait un petit mot de compassion pour la communauté catholique, car c'est quand même les catholiques qui font vivre la cathédrale Notre-Dame, qui n'est pas un musée ! Si les gens viennent aussi nombreux, c'est parce que c'est un lieu de vie, animé par les catholiques. Et le mot catholique n'est pas un gros mot ! Ça vient du grec 'universel'. Nous sommes là pour proclamer une fraternité universelle basée sur l'amour, il n'y pas de problème de pouvoir dire un tout petit mot de compassion aux catholiques, qui souffrent."

"Je ne sais pas, il faudrait qu'il réponde à cette question ! Je dis simplement notre blessure, en plus de la meurtrissure d'avoir perdu la cathédrale. Les chrétiens se sont sentis un peu blessés, juste un tout petit mot de compassion, comme on l'aurait fait pour les juifs ou les musulmans j'en suis persuadé. On a été touché par sa présence lundi soir alors qu'on était en souffrance et que les chrétiens étaient autour, en train de prier. Ils ont accompagné les pompiers qui ont fait un travail remarquable".

Emmanuel Macron s'est solennellement engagé à reconstruire la cathédrale en cinq ans. On a aujourd'hui, en effet, des moyens extraordinaires de reconstruire à l'identique la cathédrale Notre-Dame, non pas seulement à Paris, mais à Pékin, à Moscou ou et Pnom Penh. Mais sans la foi on ne reconstruira que des pierres mortes ! 

Écoutons encore Mgr Aupetit:

"Cette cathédrale a été édifiée au nom du Christ. C'est une somme de pierres habitées d'un esprit. Ce n'est pas un bâtiment fonctionnel. Certaines sculptures sont dans des endroits qu'on ne peut pas voir, c'est bien pour quelque chose de plus grand et de plus beau".

Me sont venues alors à l'esprit ce passage de l'évangile selon saint Jean (ch. 2)

13 Comme la Pâque juive était proche, Jésus monta à Jérusalem.

14 Dans le Temple, il trouva installés les marchands de bœufs, de brebis et de colombes, et les changeurs.

15 Il fit un fouet avec des cordes, et les chassa tous du Temple, ainsi que les brebis et les bœufs ; il jeta par terre la monnaie des changeurs, renversa leurs comptoirs,

16 et dit aux marchands de colombes : « Enlevez cela d’ici. Cessez de faire de la maison de mon Père une maison de commerce. »

17 Ses disciples se rappelèrent qu’il est écrit : L’amour de ta maison fera mon tourment.

18 Des Juifs l’interpellèrent : « Quel signe peux-tu nous donner pour agir ainsi ? »

19 Jésus leur répondit : « Détruisez ce sanctuaire, et en trois jours je le relèverai. »

20 Les Juifs lui répliquèrent : « Il a fallu quarante-six ans pour bâtir ce sanctuaire, et toi, en trois jours tu le relèverais ! »

21 Mais lui parlait du sanctuaire de son corps.

22 Aussi, quand il se réveilla d’entre les morts, ses disciples se rappelèrent qu’il avait dit cela ; ils crurent à l’Écriture et à la parole que Jésus avait dite.

 

 

Puissions-nous, nous aussi, croire à l'Écriture et à la parole que Jésus a dite. Le monde a vu brûler la cathédrale de Paris. Quant à nous, croyants, regardons brûler le Cœur transpercé et ressuscité de Jésus et son Amour pour les hommes. C'est Lui, et Lui seul, qui nous reconstruira. Alors seulement pourrons-nous être des bâtisseurs d'Église pour la gloire de Dieu et le salut des hommes !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
RSS Contact