Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Praedicatho homélies à temps et à contretemps
Homélies du dimanche, homilies, homilieën, homilias. "C'est par la folie de la prédication que Dieu a jugé bon de sauver ceux qui croient" 1 Co 1,21

La valeur du célibat - Homélie 4° dimanche du T.O.B

dominicanus
La valeur du célibat - Homélie 4° dimanche du T.O.B

Corinthe était une ville animée et prospère, une capitale économique et culturell. Comme dans toutes les grandes villes, le vice y était florissant. Les premiers chrétiens de Corinthe ont dû se battre vaillamment pour mener une vie chrétienne au milieu d’une société corrompue. Ça vous rappelle quelque chose?

 

Certains de ces chrétiens baptisés récemment pensaient qu’il serait plus facile d’éviter toute cette corruption s’ils abandonnaient leurs familles, leur travail, leurs relations sociales, pour mener une vie de type monacal. Souvenons-nous que la plupart de ces chrétiens étaient des adultes de conversion récente, qui n’avaient donc eu aucune éducation chrétienne pendant leur enfance.

 

Au chapitre 7 de la Première Lettre aux Corinthiens, saint Paul les encourage à ne pas abandonner leur vie normale, mais à continuer de vivre dans l’état de vie qu’ils menaient avant leur conversion. La grâce du Christ nous transforme de l’intérieur, nous fortifie pour nous rendre capables de mener une vie authentiquement chrétienne, même au milieu d’une société païenne.

 

Mais dans le contexte de la discussion, saint Paul poursuit en donnant son opinion sur un sujet très controversé à l’époque et encore aujourd’hui: le célibat à cause du Royaume du Seigneur.

 

Contrairement à ce qu’essaient de nous faire croire certains romans contemporains, Jésus ne s’est jamais marié. Son épouse, c’est l’Église, et c’est pour elle qu’il s’est livré tout entier. Paul a marché dans les pas du Christ, et il recommande que les chrétiens célibataires de Corinthe en fassent de même. C’est ainsi que, dès le début de l’Église, nous voyons la vie consacrée dans le célibat et la virginité présentée comme une belle vocation dans l’Église.

 

Est-ce ainsi que nous la voyons? Ou bien la considérons-nous comme un fardeau insupportable, inhumain, comme tant de nos contemporains non catholiques? 

 

À la lumière de l’exhortation de saint Paul, nous pouvons déceler plusieurs raisons pour lesquelles la vie consacrée est un don merveilleux pour le monde. Je n’en retiendrai qu’une seule pour aujourd’hui: c’est ce que les théologiens appellent la raison christologique. Je m’explique: la vie consacrée dans le célibat et la virginité est un rappel et un signe de qui est le Christ réellement. 

 

Une femme qui répond à l’appel personnel de Dieu en se donnant corps et âme au Christ rappelle au monde que Jésus est quelqu’un, et non pas un idéal mythique, que Jésus est quelqu’un qui aime et qui peut être aimé. 

 

Sainte Catherine de Sienne, par exemple, a perçu son appel quand elle n’avait encore que six ans, et elle a dû surmonter de nombreux obstacles et difficultés pour y répondre. Après des années d’une fidélité douloureuse, le Seigneur lui est apparu dans toute sa splendeur céleste, avec la Vierge Marie à côté de lui. La Sainte Vierge a pris la main de Catherine pour la donner à Jésus, qui a glissé une alliance à son doigt qui est restée visible pour Catherine jusqu’à la fin de sa vie. 

 

Jésus est vraiment quelqu’un qui nous aime vraiment et qui désire vraiment que nous l’aimions en retour. La vocation à la vie consacrée en est un rappel permanent.

 

Un homme qui reçoit et accepte la grâce du célibat sacerdotal montre au monde un autre aspect de l’amour du Christ, son côté pastoral, paternel. Par l’ordination sacerdotale, c’est le Christ lui-même qui est le Pasteur de son troupeau, le nourrissant de l’Eucharistie, intercédant pour lui par la Messe et par le Liturgie des Heures, le guérissant par les sacrements de la Réconciliation et l’Onction des malades.

 

C’est la raison pour laquelle là où l’on essaie d’éliminer l’Église catholique, on commence presque toujours par bannir ou assassiner les prêtres et les évêques. On oublie, par exemple, souvent que l’Holocauste du nazisme a visé des milliers de prêtres catholiques, que la révolution anti-catholique au Mexique au début du 20ème siècle a commencé par l’expulsion des prêtres et des évêques. En 1925 il y avait 4500 prêtres au service de l’Église au Mexique. Dix années plus tard, il n’en restait que 334, autorisés par le gouvernement pour s’occuper de 15 millions de catholiques. Le reste a été éliminé par l’émigration, l’expulsion et l’assassinat. Dans 17 états mexicains, il ne restait plus aucun prêtre! On peut en dire autant de la Révolution française…

 

Quand un prêtre s’engage dans le célibat, il ne renonce pas à sa capacité d’aimer. Il la vit au contraire en plénitude en se dévouant pour la petite portion de l’Église qui lui a été confiée, à l’image et l’imitation du Christ célibataire, Époux de l’Église. 

 

Comme saint Paul nous le rappelle, Dieu n’appelle pas tout le monde à la vie consacrée. Mais en appelant certains de ses enfants à chaque époque à le suivre sur le chemin de la virginité consacrée, il fait un merveilleux cadeau à l’Église et au monde, un cadeau qui nous rappelle son amour personnel pour chacun de nous (c’est la raison christologique), un cadeau qui nous encourage sur le chemin escarpé du bonheur éternel au ciel (c’est la raison eschatologique), qui nous rappelle aussi la beauté et la profondeur du sacrement de mariage, nous donnant des hommes et des femmes qui sont prêts à guider les hommes et les femmes et à prier pour eux au nom du Seigneur (c’est la raison ecclésiale).

 

Au cours de cette eucharistie, remercions le Seigneur pour ce don merveilleux, et prions pour que tous ceux et toutes celles que le Christ appelle dans cette voie soient assez courageux et généreux pour le suivre.

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

morvant dominique 10/02/2015 11:59

bonjour ! cette icone m ' apparaît en indécodable alors que les 3/4 des autres me sont accessibles. ça vient de vous ou de moi ?
merci pour votre mission très accessible et bravo

dominicanus 10/02/2015 22:20

Bonjour Dominique. De quelle icône parlez-vous?

RSS Contact